Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bones. Saison 8. Episodes 10 et 11.

15 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Bones

bones-brennan-face.png

 

Bones // Saison 8. Episodes 10 et 11. The Diamond in the Rough / The Archaeologist in the Cocoon.


Alors que FOX a annoncé récemment le renouvellement de la série pour une neuvième saison, j'ai tenté durant ces deux épisodes de me rappeler combien la série pouvait être intéressante durant sa première saison. Bizarrement, c'est l'une des saisons les moins aimés des fans de la série. Je sais que je suis souvent quelqu'un à contre courant, mais pour ce qui est de Bones, je n'ai jamais compris l'attachement de certains fans aux saisons les plus médiocres. Mais ce n'est pas grave, je suis toujours là en train de regarder mes épisodes de Bones, comme une bonne vieille grand mère les regarde surement chez lundi aux Etats-Unis. Mais l'essence même de la série, c'est à dire ce jus de neurones agités a disparu au fil des années. Un peu comme si les scénaristes de la série n'avaient plus rien à dire de nouveaux en des termes anthropologiques. Malgré quelques bonnes idées dans le domaine au début de la saison, et malgré le fait que cette huitième saison ne soit pas la plus mauvaise, finalement je trouve que c'est une vraie déception. Et encore une fois, ces épisodes parviennent à me le prouver. L'introduction de "The Diamond in the Rough" suffit à démontrer ce que je dis.

Nous retrouvons Sweets devant une émission où un homme se filme en train de découvrir de nouvelles choses. Il est aussi excité qu'une puce dans une forêt de poils. Autant vous dire tout de suite que j'ai bien évidemment pris un fou rire monumental. Non mais car la scène était drôle mais tout simplement car la scène était ridicule. Sweets est le personnage que j'aime le moins dans la série, même si beaucoup d'autres m'ont d'années en années casser les pieds. Rien ne vaut un bon passage avec Sweets pour me rappeler la bêtise de ce personnage. Et les scénaristes continuent, histoire de nous exciter un peu plus les neurones pour... rien. Le cas de la semaine dans cet épisode était celui d'un ancien danseur dont nous allons retrouver le squelette truffé de pierres précieuses. Quelle magie vous ne trouvez pas ? En tout cas, le squelette aussi illuminé qu'un sapin de Noël IKEA franchement belle et bonne idée. Nous restons dans l'esprit des fêtes. L'épisode va nous plonger dans le milieu de... la danse. Booth va pouvoir nous montrer qu'il a été un "bon" prof de danse et Bones va devoir suivre la marche bien évidemment. Sur le plateau de Dance to the Top, une émission ridicule ressemblant à So You Think You Can Dance (une émission de danse de FOX).
bones-brennan-bugs.pngRien de mieux qu'un épisode de promotion maison. Bones s'en donne à coeur joie et je dois avouer que quelques scènes étaient assez cocasses. Mais uniquement lorsqu'elles touchent au couple phare de la série. Le reste n'était pas vraiment passionannt et faisait très paresseux. Le problème c'est que Bones a du mal à trouver un équilibre juste entre ses intrigues de bébé Razmoket et de policier jus de chaussette. Quand un épisode tend plus d'un côté que d'un autre, souvent c'est le drame. Bien que l'épisode bénéficie de quelques bons moments, ce n'était pas suffisant de mon point de vue pour réellement se démarquer. Le pauvre Wendell, qui était également de retour (pour mon plus grand plaisir) ne servait pas à grand chose et j'ai eu beaucoup de peine pour lui. Finalement, le plus ridicule vient d'Angela qui aimerait bien plus de beauté dans son monde que de meurtre. Autrement dit elle veut plus de niaiseries... La pauvre, elle ne sait pas ce qui l'attend alors. Et le téléspectateur n'est pas au bout de ses peines. Pendant ce temps, FOX nous offrait un second épisode histoire de bien ruiner la série et de la ruminer jusqu'à plus soif.

"The Archaeologist in the Cocoon" était du même acabit, un épisode assez médiocre une fois de plus. Mais avec une dimension plus intelligente cette fois. On laisse donc tombé le côté ras les marguerites pour une série plus plaisante qui tente de s'amuser avec ses personnages au lieu de nous ennuyer avec. Le cas de la semaine était donc celui d'un homme retrouvé dans un cocon. Jusque là, rien de bien surprenant nous sommes dans Bones et les trucs dégueulasses : plus ils sont vicieux, mieux c'est. C'est un peu la devise de la série. Et à raison d'ailleurs puisqu'au fond, on passe un bon moment avec eux (sauf Sweets). La série n'oublie pas non plus Christine, le petite bébé de Booth et Brennan. Je dois avouer que ces deux là en tant que parents ils en tiennent une couche. Ils peuvent être vraiment cinglé parfois en témoigne ces quelques lignes amusantes :

 

Bones - "I don't want to pass my failings on to Christine, Booth."
Booth - "What failings?"
Bones - "Hyper-competitiveness, arrogance, insensitivity to the feelings of others."
Booth - "You know what? Thumbs up to the self-realization there Bones. Actually, two thumbs up."
Bones - "You should make a similar effort."
Booth - "What?"
Bones - "Not to pass on your failings."
Booth - "Whoa, whoa, whoa. What do you mean? What failings?"
Bones - (to Christine) "It's time for bed."

bones-sweets.png

Finalement, ce second épisode n'était pas non plus le pire que j'ai pu voir de cette série mais il n'avait rien de bien réjouissant non plus. Il manquait tellement de choses réellement passionnantes. C'est fou ce que Bones peut être navrante des fois. Il y a un potentiel énorme qui avait assez bien exploité lors des débuts de la série et qui maintenant commence sérieusement à devenir quelque chose de redondant et particulièrement agassant.

Note : 4/10. En bref, deux épisodes paresseux malgré quelques bonnes doses de volonté.

Commenter cet article