Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bored to Death. Saison 3. Episode 3.

26 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-10-26-18h31m22s85.png

 

Bored to Death // Saison 3. Episode 3. The Black Clock of Time.


Clairement cette saison le ton de la série a beaucoup changé. Mais je dirais pas en mal car finalement ce n'est qu'une bonne évolution qui se dessine sous nos yeux. Jonathan évolue dans une direction toujours inattendue mais surtout, son livre est un succès. Il doit en effet participer à Dick Cavett, un talk show très connu afin de présenter son nouveau livre. Il va découvrir que c'est son nemesis qui est derrière : Louis Green. Cela donne donc lieu à plusieurs bons moments et des situations très cocasses. Bored to Death est passée dans l'art de faire des bonnes scènes comique de situation. En tout cas, je les trouve efficace. Et c'est gros pour une série à mon sens. Bored to Death n'en abandonne pas tout son côté bromance, bien au contraire, tout est toujours aussi présent. Et c'est une qualité que j'apprécie.

Ce serait notamment Ray qui va se retrouver avec son fils dans un parc avec des femmes nourrissant au sein - et lui étant le seul à ne pas pouvoir le faire -. Forcément la situation prête à plusieurs quiproquos mais aussi à de bons dialogues bien fournis. On va même proposer une réflexion sur le fait qu'un jour les hommes pourront aussi nourrir au téton. L'efficace même de toutes les scènes de Ray dans cet épisode sont sûrement originaires de Zach Galifinakis lui même qui incarne tellement bien son personnage. Je reste assez suspendu à la scène de découverte de la BD de Ray par ces jeunes mamans qui voient maintenant en Ray un pervers sexuel qui ne pense qu'aux pénis super-héros. J'ai bien ri. Enfin George est toujours à s'afférer pour que sa fille arrête de sortir avec son vieux d'homme. Forcément George ne sait pas comment s'y prendre, et se perd dans ses pensées.
vlcsnap-2011-10-26-18h46m42s66.pngCela donne donc des excellents moments père/fille. Même si on a connu George en meilleure forme dans la série, ce n'est pas moins passionnant car la composition de l'acteur est toujours aussi bonne. Au final, ce nouvel épisode révèle que Bored to Death a changée de ton mais n'a pas changée de direction. Malgré une drastique refonte de la ligne éditoriale de la série - et notamment de son sujet principal en reclassant Jonathan au simple rang d'écrivain et non plus de détective privé branquignole - cela donne de très bons moments et un renouveau que j'attendais pas vraiment mais qui surprend. D'ailleurs l'excellent premier épisode nous laissait dans le doute, et le second confirmait l'évolution de la série avant de prendre totalement ses marques dans ce dernier épisode. Efficace.

Note : 7/10. En bref, Bored to Death reste ce petit plaisir amical. Très bon.

Commenter cet article