Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bored to Death. Saison 3. Episode 8. SEASON FINALE

29 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-11-29-21h30m27s15.png

 

Bored to Death // Saison 3. Episode 8. Nothing I Can't Handle By Running Away.
SEASON FINALE


Et voilà, une nouvelle saison de Bored to Death s'achève et une fois de plus, la série va me manquer un peu. Le sentiment de la quitter, sans savoir si elle va revenir me fait presque pleurer mon désespoir. Car cette amitié sans fin, ce grand bazar parfois, cette série mignonne et si finement drôle. Il y a pas assez de qualification pour parler de Bored to Death. Il faudrait inventer des mots. Sérieusement, je suis toujours enjoué à l'idée de voir un épisode. Je ne le dis pas souvent mais je me refais quelques épisodes que j'ai bien aimé quelques fois, quand j'ai un peu de temps à tuer. C'est tellement revigorant. Cela permet de rêver aussi, car cette amitié est tout de même hors du commun. J'aimerais bien jouer aux détectives en herbe au moins une fois dans ma vie. Rien que le kiffe de crier un truc du genre "Freeze ! FBI". Le tripe de la porte défoncée, je l'ai déjà joué au théâtre. Bref, arrêtons de parler de mes états d'âme et de ma vie. Revenons à nous mouton et plus particulièrement ce dernier épisode.

Son but est bien évidemment de capitaliser sur la découverte de Jonathan sur son père biologique. Il va alors se retrouver face à lui et échanger quelques bons moments dont un moment d'action surtout quand son père va se retrouver littéralement dans la merde, dans des histoires mafieuses. Ce qu'il y a de très bon dans cet épisode et qui m'a vraiment fait rire c'est l'incompétence de Jonathan. Cela fait trois ans qu'il joue au détective et pourtant, on dirait qu'il est toujours aussi débutant. C'est notamment la première fois qu'il va se servir d'une arme, ce qui donne pour le coup un excellent moment face aux malfrats. Pendant ce temps, Ray s'amuse avec sa nouvelle BD. Bien sûr, c'était obligé que Super Ray ait une suite, comme il l'avait prévu durant toute cette saison et cela donne bien évidemment pas mal de fil à retordre à pas mal de gens. Mais il a aussi des fans, des fans qui se déguisent en Super Ray. On pourra reconnaître un guest presque caméo Gabe de The Office. Sympa de voir des acteurs d'autres séries dans celle ci.
vlcsnap-2011-11-29-21h37m23s77.pngEnfin, George doit faire face au mariage de sa fille avec son bon vieux mec, qui a déjà été marié. L'histoire est bonne car elle est drôle, et surtout car George est sûrement l'un des meilleurs personnages que j'ai vu depuis longtemps en dramédie. Il est tellement à côté de la plaque mais aussi drôle sans le vouloir. C'est un ensemble de choses et d'autres qui le rende encore meilleur. Au final, ce nouvel épisode clôture donc une saison meilleure que la précédente. Je crois que j'aime de plus en plus cette petite série et je suis déjà déçu de lui dire au revoir. A l'instar de How to Make it in Amerca, la frustration de n'avoir que 8 épisodes de 20 minutes crée un sentiment que je n'aime pas. J'en veux plus, je suis gourmand. Peut être que plus d'épisodes ne serait pas une bonne idée non plus, certaines séries ne sont bien que pour leur petit nombre d'épisodes. Bref, tout ça pour vous dire qu'il faut vous jeter sur cette série, qu'elle vaut tellement le coup.

Note : 8/10. En bref, un grand délire mais que du bon.

Commenter cet article