Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Borgen. Saison 1. Episodes 5 et 6.

23 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

ARTE-2012-02-23-20-43-56.jpg

 

Borgen // Saison 1. Episodes 5 et 6. Les hommes qui aimaient les femmes / Visite d'Etat.


Encore une fois, je ne peux vous dire autrement que ces épisodes étaient excellents. C'est devenu un rituel chaque semaine. Cette série est éblouissante et le sujet est maitrisé de main de maitre. Ce que je trouve d'excellent dans Borgen c'est qu'elle lie tous les sujets sans aucun problème et avec beaucoup d'allégresse. Tout particulièrement la liaison entre la politique en elle même et l'amour / la famille. Car dans Borgen, il n'y a pas d'amalgame. C'est clairement une femme politique qui a une famille. Pour ça, Borgen reprend quelques éléments de Commander in Chief mais en bien mieux. Car il est vrai que Geena Davis était excellente en femme présente des Etats Unis mais elle ne vaut pas Babett Krudsen dans cette série. Les dialogues familiaux de Birgitte sont magnifiques. Voire percutant. Ce que j'aime dans cette famille c'est que tout peut aller mal d'un seul coup. Petit à petit elle va devenir une femme à poigne et son mari va se révéler est toujours le même et ne va pas tellement évoluer finalement. Dans le premier épisode "Les hommes qui aimaient les femmes", et outre son titre qui ressemble fortement au premier volume de Millenium, Birgitte souhaite instaurer l'égalité des sexes dans les directions et les conseils d'administration.

C'est là que la relation qu'elle va entretenir (politique uniquement) avec cette jeune femme qui milite pour les droits des femmes dans les administrations. Le seul soucis c'est qu'elle n'est pas très stable cette femme et que Birgitte va devoir la contenir. Evidemment l'histoire était très bien géré une fois de plus, et de ce point de vue là on ne peut pas juger, mais l'efficacité est là. C'est beau, bien filmé, bien interprété. Du côté du spin doctor de Birgitte, là aussi on voit que la série a des choses à dire et elle les raconte avec beaucoup de finesse tout en étoffant le passé du personnage et sa relation avec la journaliste. Et cette journaliste qui dans le premier épisode se voit mise à mal par un autre journaliste qu'un homme lui préfère, prétextant qu'il ne la connait pas. Dans les diverses strates de la série, on voit très bien que toutes les intrigues trouvent rapidement un sens. Et un sens qui permet de se sentir encore plus captivé. Cela aussi aussi par la réalisation et ces gros plans sur les personnages qui dialoguent. Le tout est fait pour nous prendre aux lèvres des personnages et donc de se sentir d'autant plus impliqués.
ARTE-2012-02-23-20-49-20.jpgDans le second épisode "Visite d'Etat', on en vient à quelque chose de plus intéressant et notamment de ces histoires qui pourraient bien ternir l'image du royaume de Danemark. Birgitte doit prendre une décision lorsqu'un un président d'une ancienne république soviétique réclame l'extradition d'un opposant du régime. On est plongé au coeur d'un premier problème politique d'envergure pour Birgitte. Le propos est à moitié en anglais, et c'est là que l'on voit le réalisme de la série. On ne se laisse pas aller à la facilité de tout traduire en danois, et bim… on a donc quelque chose qui est d'autant plus réaliste. C'est certain que ce n'est pas avec Sarkozy qu'on aurait eu un exemple d'un bon anglais… Bref, l'épisode nous plonge donc dans ce problème. Et j'adore ça. Car Birgitte prouve qu'elle est une femme qui en a dans le coffre et qu'elle n'a peur de rien. Cela passe également par son père par exemple. Ce dernier va jouer un rôle intéressant dans cet épisode que j'attendais pas du tout. Et je suis pour le moins ravi.

Borgen n'a pas de défaut elle a même encore d'autres choses à offrir comme la froideur des fictions des pays du nord de l'Europe. C'est rustre, c'est vrai, c'est froid, on a pas envie de nous étalé des choses trop colorées. Bref, mention spéciale à Kathrine qui était encore excellente. On a vue évoluer l'actrice et son personnage de journaliste au fur et à mesure de la saison et des épisodes. Elle aussi prend de plus en plus de poids dans les décisions malgré son côté fragile (dû notamment à ses relations amoureuses compliquées). Au final, ces deux épisodes de Borgen nous plonge une fois de plus au coeur de la politique toujours sous cet angle novateur et très passionnant.

Note : 9/10. En bref, deux excellents épisodes qui nous plongent une nouvelle fois dans la vie de Birgitte et de la nation danoise avec beaucoup de finesse et d'intégrité.

Commenter cet article

Benjamin 24/02/2012 13:28


Hey ! Saurais-tu où trouver les épisodes de Borgen ?


Merci ;)