Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Borgen. Saison 2. Episodes 4, 5 et 6.

2 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

Sans-titre.png

 

Borgen // Saison 2. Episodes 4, 5 et 6. En ordre de bataille / Plante un arbre / Eux et nous.


Même si je ne remercie pas vraiment Arte de proposer trois épisodes à la suite de Borgen, j'ai malgré tout passé un bon moment devant ces trois épisodes en les regardant à des moments différents. Faire une brochette de trois épisodes d'un seul coup aurait surement été fatal. L'an dernier, j'avais adoré l'épisode qui était consacré à Casper dans Borgen. Rebelotte cette saison avec "Eux et nous". Mais j'aimerais dans un premier temps vous parler de "En ordre de bataille", surement l'un des meilleurs épisodes de la série à mes yeux. Certains m'ont dit l'avoir trouvé too-much. Je ne dirais pas ça. Bien au contraire, le rythmé était parfait et l'on sentait qu'il y avait une certaine assurance dans la manière de faire avancer les intrigues. En effet, aloès qu'à la fin de l'épisode précédent nous découvrions les penchants homosexuels de Troel Höxenhaven, ce dernier prend la tête du parti travailliste et bien évidemment la presse avait monté son coup pour en faire la une de l'Ekspres et donc les choux gras. Ce qui est d'autant plus intéressant c'est que la pauvre Katrine se retrouve au beau milieu de cette histoire avec sa collègue.

Alors qu'elle ne peut pas supporter que la presse puisse faire les choux gras de cette histoire montée de toute pièce, elle démissionne avec sa collègue et Höxenhaven va finalement se suicider à la fin de l'épisode tout cela pour ne pas faire face aux terribles accusations qui auraient pu salir sa réputation et celle de sa famille. J'aime beaucoup tout ce qui touche à la presse dans Borgen et cette histoire fait bien évidemment parti des meilleures idées qu'ils aient pu avoir. En tout cas, rapidement la tension permet à l'épisode d'avancer et surtout de nous présenter le rédacteur en chef de l'Ekspres sous un jour nouveau mais pas très glorieux pour lui. Je trouve d'ailleurs dommage de ne pas revenir sur ce personnage par la suite. Pendant ce temps, Birgitte va avoir un moment de faiblesse et passer la nuit avec son chauffeur. La scène de séduction était assez grotesque mais c'est justement dans ce grand-guignolesque que j'ai adoré Borgen. J'ai découvert une femme seule qui a envie de tenter de passer à autre chose et surtout qui cherche de l'affection qu'elle peut ne pas avoir ailleurs.
Sans-titre3.pngLa partie plus politique étrangère de l'épisode n'était pas celle qui m'a le plus marqué (bien qu'elle n'était pas mauvaise non plus). Disons que cela permet uniquement de mettre en valeur le face à face qu'il y a entre Troel et Birgitte. Birgitte a d'ailleurs pris pas mal d'assurance durant cette seconde saison par rapport à la première où elle faisait ses premiers pas. Birgitte commence aussi sa chute cette année. Elle n'est plus aussi populaire que les autres et fait des choix qui pourraient bien lui coûter sa place. C'est ce que l'on va voir dans "Plante un arbre". Birgitte négocie la partie environnement de son nouveau pack de réformes mais elle va se heurter aux divers personnalités politiques. Notamment quand elle va devoir faire une alliance avec la droite et l'extrême droite tout cela pour que tout le monde soit à sa botte pour cette cause. C'est à ce moment là que le ministre de l'environnement et membre du parti écolo du Danemark va commencer à se montrer réticent.

L'épisode n'est pas le meilleur que Borgen ait pu nous offrir mais ce que j'ai bien aimé c'est encore une fois tout le traitement journalistique alors que Birgitte va trouver un moyen de rendre le ministre moins populaire auprès de l'opinion. Sauf que ce qu'elle n'avait pas prévu c'est qu'il serait lynché en place publique et qu'elle ne pourrait plus rien faire en retour. Cela montre aussi que Birgitte est devenue de plus en plus froide. Son divorce n'aide bien évidemment pas le personnage à renouer avec son épanouissement au travail, ou encore avec ses enfants. J'ai bien aimé toute la partie centrée sur la fille de Birgitte durant cette salve d'épisodes. Elle fait une dépression et elle ne l'a même pas vu venir. Elle donne l'impression qu'elle se morfond dans son travail plutôt que de se préoccuper de sa famille. Un choix éditorial intéressant puisque cela permet aussi de développer toute la partie plus familiale de Borgen, une partie que j'aime bien mais qui avait été pas mal délaissée depuis le début de la saison.
Sans-titre1.pngEnfin, "Eux et nous" permet de revenir sur Casper. Ce personnage avait été victime à l'âge de 12 ans d'un abus sexuel. Alors que la maison de son enfance est en passe d'être vendue, des souvenirs viennent une nouvelle fois de plus le hanter. J'aime bien le traitement qui est fait de ce personnage dans Borgen. C'est à la fois touchant et surtout malicieux. On a un personnage détruit au fond de lui même s'il tente de sauver les apparences. Cela fini donc dans une scène très touchante entre Casper et Katrine. J'aimerais bien que l'on nous offre un peu plus de moments comme ceux ci dans la seconde partie de la saison (qui débute avec cet épisode). Il y a une direction à prendre et surtout de nouvelles perspectives pour ce personnages. De son côté, le gouvernement doit affronter une nouvelle crise alors qu'il peine à se remettre de la coalition et du retrait des Verts. Tout cela met Birgitte dans une bien mauvaise position.

Finalement, ces trois épisodes étaient bien meilleurs que les trois premiers de la saison 2. Je trouve qu'il y a une évolution à la fois excellente et logique. On voit que la série veut en venir à quelque chose. Il ne reste plus maintenant qu'à voir réellement où l'on peut aller et surtout pour quelles raisons. Mais je vais faire confiance aux scénaristes qui me donnent pour le moment de plus en plus de raisons pour les laisser faire.

Note : 10/10, 8/10 et 9/10. En bref, de brillantes choses encore une fois.

Commenter cet article