Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Borgen. Saison 3. Episodes 1 et 2.

4 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-09-22-22h41m11s238

 

Borgen // Saison 3. Episodes 1 et 2. I Danmark er jeg født / Med lov skal land bygges.


Et voilà, je suis devant le début de la saison 3 de Borgen. Quel moment d'émotion étant donné que cette troisième saison est aussi la dernière de la série. Une production hors pair et surtout une série politique particulièrement passionnante. Il aurait été difficile de louper ce dernier rendez-vous et l'on doit encore une fois remercier Arte pour avoir oser programmer une telle série sur son antenne. C'était un pari mais un pari réussi haut la main. D'autant plus que la qualité de cette série reste constante. Les deux premières saisons m'avaient tout de suite eu, pris à bras le corps et ne m'avaient plus quitté. Il est rare de voir des séries politiques et surtout des séries politiques aussi réussi. Il y a de bons exemples (The West Wing pour ne pas la citer) mais voilà, Borgen nous permet aussi de découvrir un système politique différent du notre ou encore de celui des américains : celui des danois. A l'aube de cette troisième saison, j'ai voulu me remettre dans le bain en regardant le dernier épisode de la saison 2 et puis je me suis rendu compte que j'avais complètement oublié de le faire. Du coup, j'ai du me contenter du petit "Précédemment" au début du premier épisode.

Bien que cela soit suffisant, j'aurais bien aimé prendre le temps de revoir cet épisode. Dès le début nous sommes mis dans le bain. Nous avons Birgitte, notre ancienne Première Ministre qui a perdu les élections et qui pense déjà à reprendre du service après deux ans et demi de battement à travailler dans le privé. Au fond cette histoire pourrait être associée à d'autres noms politiques qui pensent aussi à faire leur come-back. Je ne sais pas pourquoi mais cela pourrait être un parallèle intéressant avec ce qu'il se trame autour de Nicolas Sarkozy en France. Ce que j'avais aimé durant les deux premières saisons c'est la manière dont la politique influait sur la vie de notre héroïne. Maintenant qu'elle n'est plus dans la course aux votes, elle est une femme différente, plus épanouie et souriante mais d'un autre côté elle a envie de revenir sur le devant de la scène et pense qu'il est temps pour elle de prendre enfin son envol en politique à nouveau. Un come-back qui va bien entendu susciter l'intérêt des danois mais également d'autres personnalités politiques. Aussi bien les membres de son ancien parti qui ne vont pas lui réserver l'accueil qu'elle méritait (elle perd la place de présidente du parti) que de notre journaliste préférée.
vlcsnap-2013-09-22-22h45m50s212.pngvlcsnap-2013-09-22-23h43m01s221.pngTous les personnages retrouvent plus ou moins une place dans le coeur des téléspectateurs instantanément. On fait tout pour que le retour de Birgitte soit sensationnel et Borgen s'en sort divinement bien. Le but de la série est d'être fluide, constante et de ne jamais tomber dans le manichéisme ennuyeux d'autres séries. La saison 3 tente donc de permettre à Birgitte de montrer qu'elle en a sous son tailleur et qu'elle peut très bien si elle veut fonder un nouveau parti : Les Nouveaux Démocrates. De façon humble et particulièrement strict elle présente son partie à l'issue du second épisode. Un second épisode beaucoup plus passionnant que le premier, certainement grâce au fait que l'on accélère le rythme d'un coup d'un seul. La série nous pose également tout un tas de questions que cela soit celles de l'immigration (plutôt bien traitée pour le moment dans la saison avec quelques références à ce qu'il se passe avec la politique actuelle du pays) ou encore des questions plus éthiques (faut-il fonder un nouveau parti quand l'on vient d'un tout autre parti auquel on a dévoué tout son temps ?).

Sans jamais chercher à tromper le téléspectateur, la série s'en sort haut la main. Sidse Babett Knudsen est toujours aussi fabuleuse dans le rôle de Birgitte. Mais au fond ce n'est pas la seule étant donné que par exemple Katrine est toujours ce bras droit dont elle a besoin. J'aime bien ce personnage d'ailleurs. Elle est dynamique et sait toujours comment faire pour se sortir de situations venimeuses ou encore pour créer du buzz. La série est en plus très ancrée dans son monde moderne (Facebook, Twitter, smartphone, etc.). Elle est aussi là pour faire attention à l'image de Birgitte en lui donnant pour conseil de ne pas montrer sa resplendissante montre qui vaut le quart d'un salaire moyen danois. Et puis il y a Torben, le directeur de la rédaction de TV1, la première chaîne danoise qui va se faire rapidement coiffer au poteau par son ancienne employée. Tout cela est tout bonnement brillant encore une fois et toujours aussi bien développé. Les deux premiers épisodes sont donc efficaces et bien meilleure que le début de la seconde saison (j'ose le dire). Un nouveau départ, de nouvelles idées, etc. que de nouvelles choses qui permettent de donner un coup de fouet à une série qui n'en avait pas nécessairement besoin pour autant.

Note : 8/10 et 9/10. En bref, on débute sur les chapeaux de roue.

Commenter cet article