Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Borgia. Saison 1. Episode 3.

22 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-10-22-20h18m15s120.png

 

Borgia // Saison 1. Episode 3. Episode Trois.


Alors que dans la version américaine le conclave ne faisait que quelques minutes, ici on lui consacre tout un épisode entier. Le Pape Innocent est donc mort à la fin de l'épisode précédent, et son meurtrier était torturé puis tué sur la place public. Cet épisode est donc la suite logique des évènements, et ce fameux conclave avec l'élection d'un nouveau pape. Alors que la version américaine ne s'y ait pas attardée, et que par la même occasion on apprenait donc rien du tout dans les faits historiques, cet épisode permet au contraire de tout nous révéler pour le meilleur. Je dois avouer que la chute de De la Rovere, ou encore de la montée de Borgia avec ses coups en douce était bien vu. On a un ensemble vraiment bien écrit, soigné, et surtout dont la tension se mesure au millimètre près. D'ailleurs, au lieu d'être imprécise, elle se situe très bien dans le temps, les évènements avancent très bien au fur et à mesure tout en conduisant des épisodes assez spéciaux, prenant un fait global tout en poursuivant la série.

Tom Fontana a vraiment fait un boulot d'orfèvre car toute la partie avec la conclave est sûrement la plus intense que j'ai connu jusqu'ici avec la série. C'est à la fois bien écrit mais aussi très bien réalisé. La beauté des décors aide. On a pas l'impression d'être au milieu des studios d'Hollywood mais bien dans les vrais lieux, authentiques. Cette fidélité permet à juste titre de nous plonger dans un univers qui parfois pourrait être assez violent. C'est là que Cesare intervient avec sa progéniture. Le personnage est toujours tiraillé par le fait qu'il a rompu le pacte que son père avait fait avec Dieu et sa mère. Cet enfant il n'en veut pas, et je sais pas trop ce que la série a prévue de nous raconter par la suite mais pour le moment le sentiment de culpabilité est très bien géré. Les scénaristes ne sont pas méchant avec les clés qu'ils donnent pour la suite de l'histoire, et donc on a tout un truc qui s'imbrique tranquillement.
vlcsnap-2011-10-22-20h07m06s83.pngC'est la même chose pour Lucrèse. Ce personnage que j'aime bien dans cette version contrairement à celle de Showtime où elle faisait cruche. Ici elle tombe malade. Bon, même si l'on a sûrement vu que le personnage ne sert que pour la nudité de la série pour le moment (et notamment une scène de sexe, très cachée et prude au fond… - quand on sait que les DVD seront plus censurés c'est dommage, mais Canal + a des couilles si je puis dire au moins de diffuser la Director's cut -). Au final, ce nouvel épisode permet de nous immerger dans le monde du conclave. En jouant l'épisode à huis clos on est bien plus pris par les divers jeux qui se joue en coulisses, des trahisons aux manipulations. Une efficacité que la version de Showtime a perdu. La crédibilité historique de Borgia n'est donc plus à démontrer.

Note : 8/10. En bref, intense et tenu en haleine jusqu'au bout.

Commenter cet article