Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Borgia. Saison 2. Episode 2. Ash Wednesday.

19 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

625540_474036412650287_1544735345_n.jpg

 

Borgia // Saison 2. Episode 2. Ash Wednesday.


Alors qu'il était parvenu à s'imposer durant la première saison comme un Pape effroyable et surtout sanguinaire, durant cette seconde saison le Pape Alexandre se laisse submerger par ses émotions mais aussi par les défaits de son Eglise. Il est donc manipuler de toutes parts, surtout quand son bras droit, Gacet, est accusé de sodomie par un jeune cardinal. La petite manipulation que les cardinaux ont mis en place à ce sujet était assez amusante dans le sens où cela permet d'un côté de voir que Rodrigo est complètement dépassé par ce qu'il se passe dans la cour de son Eglise, mais également qu'il ne contrôle plus rien. Il va même se faire manipuler quant à l'homme qui va épouser sa fille. C'est dingue vous ne trouvez pas ? Je trouve ça très intelligent dans le sens où cela permet aussi de faire évoluer le personnage dans une direction différente. Il est maintenant bien moins sûr de lui du coup il se laisse bien évidemment submergé par ses émotions. Reste à savoir ce que l'on peut attendre réellement de la suite de la saison car j'ai des doutes.

En effet, je pense que Rodrigo ne peut pas rester dans cette position trop simpliste. Il faut qu'il reprenne confiance en lui et surtout ses droits. Il est le Pape, et il sait généralement faire ce qu'il veut. Borgia n'en oublie pas non plus de nous faire rire, surtout quand un jeune Empereur pas plus haut que trois pommes demande la main de Lucrezia à Borgia pour, et le cite "lui enfoncer sa bite afin qu'elle fasse plein de petits Empereurs". Le langue fleuris n'a pas non plus changé et c'est quelque chose que je trouve d'assez cocasse. La série n'a pas non plus oublié d'être violente. Bien que cela soit suggéré, le jeune homme qui se fait évidé en pleine place public était une scène assez violente dans son ensemble qui laisse le téléspectateur mal à l'aise tant son imagination débordante lui laisse imaginer ce qu'il est en train de subir. Et enfin, Borgia n'oublie pas la nudité et une belle paire de sein dans un épisode c'est le strict minimum. La saison évolue de tous les bords, mais aussi du côté de Cesare qui commence à asseoir ses positions et à jouer au méchant loup dans la bergerie.
482812_472907132763215_1559210032_n.jpgJe ne sais pas ce qu'il faut attendre non plus de Lucrezia maintenant qu'elle a mis bas. Bien que la scène finale de l'épisode laisse pantois le spectateur sur la possibilité du futur, je sens que les choses vont se compliquer pour elle. Elle va aussi pouvoir enfin devenir plus importante et prendre les devants. J'ai envie qu'elle devienne vilaine comme tout. Par ailleurs, Borgia met en lumière la relation entre Guilliano Della Rovere et le jeune cardinal accusateur. C'était assez drôle mais dommage que l'on ne voit pas plus de cette relation. J'aimerais bien que Guilliano se fasse prendre sur le fait car le délit de sodomie est un péché énorme. D'ailleurs, je ne m'attendais pas à ce que Gacet soit un sodomite (comme ils aiment le dire dans la série). Bref, mon seul regret reste Carlotta et Guy de Laval. C'est une relation un peu trop facile et pensante pour la série à ce moment là. Il faut donc attendre les prochains épisodes. Celui ci était assez réussi dans son ensemble, bien plus que le premier.

Note : 7.5/10. En bref, solide petite histoire construite autour des us de Borgia. Réussi.

Commenter cet article