Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bosch. Saison 1. Pilot.

9 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-09-12h12m21s217.jpg

 

Bosch // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Bosch c’est avant tout l’adaptation en série d’une série de livre de Michael Connelly. Tout lecteur assidu de polars et autres histoires policières a forcément déjà entendu parler de l’auteur à défaut d’entendre parler du personnage de Harry Bosch. Je n’ai jamais lu de livres de Michael Connelly, pourtant je suis un grand fan de romans policiers. Disons que je préfère James Patterson dans le registre (et accessoirement sa saga du Women’s Murder Club). Ceci dit, le pilote de Bosch a été écrit par Michael Connelly lui-même avec Eric Overmyer (The Wire, Treme). Je dois avouer que j’avais peur de ne pas être totalement convaincu par ce premier épisode et puis finalement, je n’ai pas trouvé ça si mauvais. J’ai même trouve cet épisode assez intéressant. Il repose sur des bases très classiques de la série policière neo-noir, ce que l’on retrouve notamment chez The Killing ou encore True Detective actuellement mais en beaucoup moins bon. Bosch repose donc avant tout sur le personnage principal incarné par un Titus Welliver (The Good Wife, Sons of Anarchy) assez surprenant dans le bon sens du terme. Mais ce n’est pas comme si cet acteur avant pour habitude de décevoir.

Un officier de police vétéran tente tant bien que mal de mener ses enquêtes alors que le département dans lequel il travaille lui est hostile suite à des événements passés...
vlcsnap-2014-02-09-12h23m27s223.jpgLe problème de Bosch c’est qu’elle repose sur des bases si classiques que l’on a souvent l’impression d’avoir déjà tout vu. L’introduction de ce premier épisode cherche à mettre en lumière pas mal de choses intéressantes. Je pense que le problème de cette série ce n’est pas tant de raconter quelque chose de classique mais plutôt de trouver un moyen de la raconter de façon intéressante et différente. Adapter un roman n’a jamais été une mince affaire. Mis en scène par Jim McKay (Treme, Boss), on sent qu’il y a une volonté de transposer l’histoire avec le plus de naturel possible. Le réalisateur ne cherche pas non plus à être brusque ce qui est à mon humble avis très décevant. Disons qu’il y avait toute la matière pour rendre cette histoire beaucoup plus rutilante, non pas forcément d’un point de vue de l’action mais plutôt du rythme de narration. On passe énormément de temps à mettre en place l’histoire de Bosch sauf que ce n’est pas toujours ce qui intéresse le plus le téléspectateur.

Le crime en lui-même n’est pas forcément ce qu’il y a de plus original non plus. Il y a déjà une histoire de jeune fille morte dans The Killing et aussi de True Detective. On a l’impression avec tout ça qu’il n’y a que des femmes qui peuvent mourir dans les séries policières dont l’histoire se suit sur plusieurs épisodes. Malgré tout, ce premier épisode m’a donné envie d’en voir plus. Je n’ai pas été particulièrement surpris mais je pense sincèrement que l’adaptation est réussie. J’ai juste envie d’en apprendre un peu plus sur les autres personnages. Le casting est quant à lui assez surprenant même si Lance Reddick (Fringe) se retrouve encore une fois à jouer plus ou moins le même rôle dans toutes les séries où il passe. Mais l’on retrouve aussi Annie Wershing (24) que j’adore et qui mérite un rôle beaucoup plus important dans cette série que celui dont elle est affublée. Cela me fait légèrement penser à Katee Sackhoff dans Longmire qui, au début, n’avait pas un énorme rôle.

Note : 5/10. En bref, assez correct dans son ensemble, ce premier épisode fait son boulot.

Commenter cet article