Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boss. Saison 2. Episode 2. Through and Through.

25 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-08-25-18h59m02s232.png

 

Boss // Saison 2. Episode 2. Through and Through.


Après la première saison et toutes ses qualités, de même qu'à un season première d'assez bonne facture, Boss était de retour. Ce que l'on peut attendre de cette saison, c'est dans un premier temps la montée de la vie du héros. C'est ce qu'il y a de plus fascinant. Ce personnage qui perd complètement le contrôle. On le voit très bien dans l'épisode quand il ne se souvient plus de ce qu'il voulait dire lors de son discours alors qu'il parle de Meredith, sa femme. C'était même touchant, comme un homme au bord du précipice qui va s'élancer et tomber. C'est un peu la même chose que veulent nous montrer les flashs de l'épisode où Kane vit presque des cauchemars. J'ai surtout adoré la scène où il voit sa femme se faire tirer dessus. C'était touchant et là encore une fois, on sent que le personnage est au bord de la folie. Il ne sait plus vraiment comment gérer la situation. Il est dépassé par les évènements. Et ce terrible accident arrange plutôt bien les affaires de Kane qui peut finalement se permettre de repousser tous les éléments de son agenda de Maire.

Mais l'épisode s'avère être surtout bon grâce au talent de Kelsey Grammer. Il crève encore une fois l'écran avec cette mise en scène captivante (je suis presque assez curieux de savoir si ils n'ont pas piqué ce rapport à l'imaginaire à Damages… mais ce n'est qu'une suggestion). L'épisode reste donc assez flou sur les chances de Meredith de s'en sortir. Et du coup, on sent que Kane se sent coupable et cela ronge le personnage. Pour la première fois de la série, Kane n'est pas malade, mais uniquement mal de sa femme. Je pense que la mort potentielle de sa femme pourrait être encore plus dramatique que sa maladie en elle même. C'est aussi ça que l'épisode veut nous montrer. Que la maladie pourrait n'être qu'un passage dans la vie. Kane doit faire confiance à des gens qu'ils n'est pas forcément prêt d'accueillir les bras ouverts. C'est là que la relation entre Kane et Todd est assez intéressante (bien que sous exploitée dans cet épisode par rapport au précédent).
vlcsnap-2012-08-25-19h16m35s11.pngCette semaine, le but est vraiment de remettre Kane au centre de la série et des problèmes de cette dernière. Todd était vraiment touchant dans cet épisode. Pendant ce temps, on tente de poursuite les aventures de Kitty qui va apprendre que Kane a consulter un neurologue. Il y a aussi toute l'histoire de la fille de Kane qui n'était malheureusement pas à la hauteur du reste. J'arrive vraiment à détester ce personnage. Mais l'absence de T.I dans ce nouvel épisode me laisse pantois. Je me demande où est ce que l'on veut en venir avec la fille de Kane et toute cette histoire qui se trame autour d'elle. Au final, Boss nous offre un épisode correct mais gâché par la fille de Kane. Je sens que l'on est parti pour suivre les aventures de ce personnage encore pas mal de temps, à mon grand damne. Durant la première saison c'était plutôt correct, car on n'avait pas vraiment eu la chance de voir ce dont l'actrice était capable. Maintenant c'est le cas : rien. Malgré cela, on doit bien avouer que la saison est cohérente pour le moment et que tout se construit plutôt bien.

Note : 7/10. En bref, un nouvel épisode plutôt correct et intéressant qui nous plonge dans un autre type de folie. Il permet surtout de mettre en avant un Kelsey Grammer magistral.

Commenter cet article