Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boss. Saison 2. Episode 3. Ablution.

2 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-02-00h33m09s22.png

 

Boss // Saison 2. Episode 3. Ablution.


Voilà ce dont je parle quand je parle de Boss la série phénomène, la série injustement boudée aux prochains Emmy, la série mettant en scène un Kelsey Grammer fascinant. Après l'épisode pâteux de la semaine dernière (malgré l'excellente prestation de Kelsey qui était un atout à elle seule), je dois avouer que j'attendais cet épisode avec grande impatience. D'une part pour être sur que la série n'a pas perdue la main, mais aussi parce que je n'avais pas envie de rester sur ma faim/fin. J'ai remarqué quelque chose dans cette seconde saison. On sort désormais du bureau du Maire. Durant la première saison, on jouait beaucoup sur cette ambiance cloisonnée, fermée. On laissait peu souvent sortir le personnage. Cela permettait de faire monter la paranoïa et l'angoisse chez le téléspectateur. Cette année, ils ont choisis les hallucinations de notre héros. Evidemment, c'est quelque chose de plus bancal mais durant les deux premiers épisodes, cela a surtout servi la série. Du coup, cette semaine, on cassait encore plus les codes de la première saison.

Cette semaine on visite beaucoup plus de nouveaux lieux (des bureaux du Maire à chez lui, en passant par le restaurant tout simplement). C'est très agréable à suivre et j'aurais presque envie d'en voir un petit peu plus. Dans l'épisode précédent, Kane avait presque perdu sa femme. C'était d'ailleurs l'un des buts de l'épisode précédent. On tentait de nous prouver qu'il n'y a pas que la maladie qui peut créer l'état de souffrance dans lequel est Kane. Quand on s'en prend aux gens que l'on aime, c'est un peu la même chose. Cette semaine encore, Kane prouve qu'il peut avoir perdu presque tous ses moyens, il peut encore être mari, père et Maire. Il parvient surtout à prouver qu'il peut très bien diriger cette ville sans problème. Son face à face avec son médecin quand elle lui demande si il peut gérer son état de santé il va lui répondre une phrase que j'ai encore en tête "Nothing that I can't handle". Finalement, Kane pense au fond de lui qu'il peut être plus fort que sa maladie même si cette dernière reste très présente dans ses faits et gestes.
vlcsnap-2012-09-02-00h19m18s154.pngOn le voit à plusieurs reprises, le personnage perd réellement le contrôle (la scène dans les toilettes, ou encore le verre d'eau, l'apparition de cet homme, …). Pendant ce temps, toute la campagne autour de Ben Zajac reste un grand moment très intense également. Notamment pour le rapport qu'instaure encore une fois Boss entre le sexe et la politique. La scène de fellation était tout de même assez surprenante (enfin, pas pour la série car on a déjà eu plusieurs fois la démonstration qu'elle avait la cuisse légère). En tout cas, elle prouve une fois de plus que Zajac est prêt à tout et qu'il veut être un homme de pouvoir. Il pense qu'il a déjà le pouvoir sur les femmes (sauf la sienne qui le laisse constamment sur le carreau et c'est encore plus amusant). Alors pourquoi pas sur le reste des gens. Son interview à la télévision parlant de la tentative d'assassinat de la femme de Kane était assez marrante car on sait au fond ce n'est pas sincère et uniquement là pour récolter de nouvelles voix.

Finalement, cet épisode donne aussi de nouvelles fonctions à Ian Todd. Le personnage de Jonathan Groff parvient encore une fois à me surprendre. Je ne m'attendais pas à autant apprécier son côté raffiné et intellect. Mais je dois avouer qu'il permet aussi d'apporter un peu de sérénité autour de Kane dans un monde constamment en mouvement. Pour ce qui est de la partie autour de Darius, je trouve que cela manque encore de consistance. Le fait qu'Emma lui demande de quitter la ville parce qu'il est suspect dans la tentative d'assassinat de la femme de Kane… mouais. Les scénaristes auraient vraiment pu trouver mieux. Enfin, Kitty reçoit une offre intéressante de la part du Senator Walsh. C'est surement là que la suite de la saison va se jouer. En tout cas, cela promet de très bonnes choses pour la suite et j'ai hâte de voir ce qu'ils ont encore en stock. Boss continue donc son ascension. Cette saison développe petit à petit quelque chose alors que j'avais quelques crainte avec l'épisode précédent.

Note : 8/10. En bref, petit à petit tout se construit. Voilà un très bon exemple de ce que Boss peut faire de mieux.

Commenter cet article

Florian 02/09/2012 23:04


Hum.. pour moi c'est quand même l'épisode le moins bon de la saison (et de la série d'ailleurs). En revanche quand toutes ces parties vont se rejoindre dans la suite ça va créer une deuxième
partie de saison explosive ! :D