Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Boss. Saison 2. Episode 5. Mania.

15 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-15-21h14m53s203.png

 

Boss // Saison 2. Episode 5. Mania.

 

C'est qu'il était riche en rebondissements ce nouvel épisode de Boss. J'ai décidé de parler de trois éléments très intéressants et surtout, trois scènes particulièrement bonnes de cet épisode. La première, on la doit à Kelsey Grammer. Depuis le début de la saison, sa folie commence à le ronger un peu plus tous les jours, le rendant presque incapable de gérer sa ville. Les visions d'Ezra le hante de plus en plus et il ne sait pas comment faire pour gérer sa folie. Il y a bien des traitements mais finalement, il ne veut pas de l'aide de quelqu'un. Il a presque peur finalement que tout le monde soit contre lui. J'ai adoré sa crise de nerf dans son bureau. La scène en elle même ne dure pas une éternité mais elle était particulièrement captivante. En tout cas, elle prouve une fois de plus tout le talent de l'acteur. Sans Kelsey Grammer, je me demande ce à quoi ressemblerait Boss. Il est clairement le pilier sur quoi tout repose. Mais c'est une excellente chose. Cette scène était captivante et surtout très maitrisée. Elle prouve que la série sait de quoi elle parle avec son héros mais aussi qu'elle sait mettre le spectateur dans des conditions de tension extrême.

La seconde scène dont je voulais parler c'est celle de la revanche de Kitty vis à vis de Ben Zajac. Elle a tout fait dans les règles de l'art pour le détruire sur place et se venger. La saison dernière elle s'amusait bien avec lui dans des couloirs des bureaux municipaux (oui parce que Ben est un accro au sexe et c'est en tout cas ce que tente de prouver la série constamment). Elle va alors faire en sorte que dans la presse sorte des photos de Zajac avec une autre femme dans son bureau. Un beau coup pour elle qui lui permet de ruiner toute la capable de celui qui aurait pu être le futur maire de Chicago. D'ailleurs, maintenant je me demande qui pourrait bien arrêter Kane. Ce dernier n'a plus de concurrent frontal c'est là qu'il sera intéressant de voir qui va sortir du lot. J'ai déjà ma petite idée là dessus mais bon, on ne peut jamais être sûr de rien. Et pour parler de la scène c'est la scène où tout le monde découvre l'information dans la presse alors qu'il est sur scène en train de faire une conférence de presse. Amusante scène, un grand classique pour une série politique, mais jouissif pour le téléspectateur malgré tout.
vlcsnap-2012-09-15-21h08m43s94.pngEnfin, la troisième scène aurait pu être interdite aux moins de 18 ans si seulement on avait entrevu un membre (celui de Ian Todd pour le coup). Ian ne recule devant rien pour avoir ce qu'il veut. Il veut que Kane puisse lui faire confiance et il veut surtout gravir les échelons. Pour cela il doit prouver combien il est fort à ce qu'il fait. C'est pourquoi quand il laisse un juge lui reluire le bambou de sa salive, j'ai trouvé que Boss poursuivait avec merveille ce côté ultra pervers qu'il y a derrière la politique. Le fait qu'il se laisse faire une fellation tout simplement parce qu'il avait besoin de ce juge pour le bureau du maire, j'ai trouvé ça bien trouvé. Les scénaristes sont cinglés et je trouve ça fascinant. Finalement, je pourrais parler d'autres choses comme la fille du mère, mais ce n'est pas ce qui m'a le plus intéressé dans l'épisode (et ce n'est pas non plus ce que l'on peut trouver de plus percutant). Au final, voilà un épisode très fort et passionnant de Boss, le meilleur de la saison pour le moment.

Note : 9/10. En bref, encore une fois, Boss prouve toute sa vivacité et sa force dans trois scènes différentes mais particulièrement fortes.

Commenter cet article