Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Breaking Bad. Saison 4. Episode 10. Salud.

19 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Breaking Bad

vlcsnap-2011-09-19-15h23m37s231.png

 

Breaking Bad // Saison 4. Episode 10. Salud.


Ne jouez pas avec mes nerfs Vince Gilligan et Cie… Ne jouez pas avec. Ce nouvel épisode était magistral, surtout pour deux scènes, mais il était magistral quand même. L'intrigue prend un tournant que j'aime, que j'ai envie de voir évoluer. En tout cas, ça ne peut pas finir bien, tout comme Breaking Bad nous l'a appris par le passé au détour de ses multiples season finale réussis. Bien sûr, alors que Salud aurait pu être un épisode tout simplet, comme ça, sans se soucier de ses amis les téléspectateurs, ronflant sur le côté bien foutu de la réalisation, finalement c'est absolument génial. Je pense qu'il n'y a même pas de mots pour décrire mon ressenti après visionnage de cet épisode, tellement je me sens grand moi aussi, avec cet accent espagnol tel le maître du Cartel. Ah oui, je vous ai pas dit, je ne parle pas l'espagnol, juste quelques mots pour frimer. Ca fait toujours bien, vous ne trouvez pas ?
vlcsnap-2011-09-19-14h51m58s185.png"Los negocios son los negocios". Mike, Gus et Jesse partent pour le Mexique pour apprendre aux petits chimistes du Cartel la formule de Walter. Cette partie de l'épisode, fabuleuse de bout en bout aurait sûrement mérité qu'on s'y attarde un peu plus. Jesse qui fait son chef c'était fun, la scène de la fin était une des meilleurs que la série ait pu nous offrir. En tout cas, elle était tellement maîtrisée, du début à la fin, entre les quelques silences, la musique (oui, ce retour de la musique pour terminer les épisodes, comme au bon vieux temps), ou bien les dialogues ciselés et bien écrits, délicatement pour mieux poignarder son adversaire, la perfection du jeu des acteurs. Non, toute cette partie de l'épisode était vraiment bonne, je n'ai rien à redire, seulement que les scénaristes n'ont pas été assez gourmand et qu'ils auraient pu nous donner un peu plus à voir. Un jour on repensera à Breaking Bad, et on dira : voilà, c'est ce genre de scènes qui nous fait "kiffer sa race" la série (oui, il faut avoir l'expression indélicate quand on parle le Jesse Pinkman).

"Soy Walter White, padre, cocinero y hombre destrozado". La seconde scène qui m'a beaucoup plu dans sert épisode c'est celle de Walter qui fond en larme devant son fils. J'ai vraiment été touché par cette scène. On a l'émotion, un personnage qui craque sous pression et de la part de Walt c'est tout ce qu'il y a de plus rare. Les passages entre le fils et le père étaient donc très solidement écrits, réalisés. On avait le soin de le faire sans brutalité. Cela devient donc touchant, et notamment quand Walt va appelé son fils Jesse. On voit que Walt se fait du soucis pour Jesse, voire peut être plus que pour son propre fils. La scène finale de l'épisode précédent est donc balayée par un prénom, un seul, cité dans le doute, dans le noir le plus total pour Walter. Mais ce personnage brisé va nous parler aussi de son père et de sa mort, différents petits détails qui font donc mouche. Par ailleurs, c'est l'anniversaire de son fils, et juste une petite remarque, la voiture qu'il a eu, c'est un peu beaucoup une voiture de femme…
vlcsnap-2011-09-19-15h18m23s159.png"Skylar es un punto de algo malo". La partie la moins passionnante de l'épisode est celle de Skylar qui tente par tous les moyens de sauver Ted Beneke, un ancien ami et amant. Elle va demander la complicité de Saul Goodman pour faire croire à son ami qu'une grande tante lui a léguée de l'argent, une somme qui pourrait rembourser toutes les dettes de son entreprises et lui éviter la prison. Je n'aime pas Ted, il offre une sale histoire à la série, et malgré le fait que Skylar soit impliquée dans l'histoire de par sa signature, je ne comprends pas trop où l'on veut en venir. J'aurais peut être aimer que la série s'intéresse de plus prêt à quelque chose de moins superficiel dans la relation, mais plus concret. Ca n'avance pas tellement. Mais bon, ça ne m'a pas gâché le plaisir de l'épisode puisque la présence de Saul sauve un peu tout le monde dans le lot. Donc pourquoi pas.

"Este espectáculo es el mejor en el aire en este momento". Je pense que Breaking Bad mérite très bien cette distinction. C'est une série fabuleuse qui offre des moments uniques à ses personnages et aux téléspectateurs. Cet épisode est la preuve qu'une fois de plus les scénaristes ont réussi à nous construire une intrigue WTF, qui fonctionne sans problème avec toutes les lettres de noblesse déjà connues de la série. J'attends la suite avec impatience, et Breaking Bad est d'ailleurs une des rares série qui me plaît réellement au plus profond de mon être de sériephile, d'attachement aux séries, de regarder chaque année et chaque semaine dès qu'elle est diffusée.

Note : 9/10. Breaking Bad "a realmente la salud".

Commenter cet article

kokar 01/10/2011 21:26



Bonjours à tous, je tiens à préciser que cette série est splendide, en revanche,


je sais pas quelle arme est utilisée à la fin de l'épisode mais il y a au moins 25 balles de tirées avec un seul chargeur... jamais vu ça depuis les années 90 !!!



delromainzika 20/09/2011 16:40



@kev : Je pense que ce qui compte dans une critique n'est pas la note que l'on attribu à l'épisode (qui est excellente en plus), mais plutôt l'argumentaire proposé non ?



kev 20/09/2011 16:28



9/10 ?? Il mérite au moins 11 ! C'est surement le meilleur épisode que la série est pu nous offrir en 4 ans. Et c'est pas peu dire !



delromainzika 19/09/2011 23:48



Merci beaucoup :)


Oui, j'ai vu ce numéro du Petit Journal et ça m'avait bien surpris qu'elle dise Breaking Bad. En tout cas, j'étais ravi moi aussi.



Desruelle 19/09/2011 23:36



Bien le bonsoir, je doit dire qu'écrire un commentaire sur ce blog est assez dur si on est daltonien (je ne le suis pas)


Je souhaitais depuis lontemps écrire un petit mot pour toi ou vous critiquez les série, et je doit dire que quand vous (on opte pour le vouvoiement) vous parler de breakign bad, vous avez le mot
juste, cette série est une perle comme on n'en voit peu, mes 6 meilleurs potes la mate, ma famille de 7 personne la mate, et pendant mon travail je n'arrête pas d'en parler.


Une vraie obscession je vous dit. Pour dire que Merci a eux d'avoir fait une aussi bonne série, et a vous d'être impartiale avec une série aussi gigantesque (je n'y arriverai pas, ca c sur)


 


sinon saviez vous que Catherine Deneuve regardait Breaking Bad? (source : le premier épisode du Petit journal sur canal+ avec Yann Barthés


OHHHHHH Breaking bad, Mon amour !!