Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Breaking Bad. Saison 5. Episode 9. Blood Money.

12 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Breaking Bad

vlcsnap-2013-08-12-07h38m16s209

 

Breaking Bad // Saison 5. Episode 9. Blood Money.


Le retour de Breaking Bad, je l'ai attendu depuis le dernier épisode diffusé de la saison 5. Le cliffangher de cet épisode était l'un des plus tord boyau de l'histoire de la série et ce même si au fond son issue était logique. Cela ne pouvait que donner plus envie de voir la suite et surtout de voir comment Hank allait tout regrouper afin de faire des connexions avec toute l'enquête qu'il a mené pendant des années sur Heisenberg. Ce nouvel épisode s'est ouvert sur un cold-open assez fascinant. A l'instar du cold-open du season 5 première, celui ci nous montre un Walter de nouveau chevelu dont la maison est actuellement infestée de squatteur. S'il a pris le risque de revenir sur ses pas c'est uniquement pour aller récupérer cette fiole de ricine qu'il avait laissé derrière une prise de courant. C'était assez passionnant car cela prouve encore une fois que Breaking Bad est une série absolument fabuleuse et qu'elle ne laisse aucune détail passer. Le cliffangher précédent laissait donc Hank avec entre les mains la copie de Leaves of Grass de Gale, celle avec W.W. Ce cliffangher, je l'attendais depuis un bout de temps.

Il est vrai que la série n'avait pas encore utilisé ce cliffangher mais au fond cela aurait été la fin de la série dans le sens où Hank ne peut pas lui aussi accepté tout ce que Walt a pu faire par le passé en temps que Heisenberg. A cause de lui il s'est tout de même retrouvé à des endroits pas toujours enviables. Le face à face entre Hank et Walt à la fin de "Blood Money" était fabuleux. En effet, c'était un de ces face à face que l'on attendait depuis un bout de temps, un vrai duel Cornélien pour celui qui saura faire tomber l'autre. Cependant, si Hank a compris qui était Walt et surtout, comment peut-être le faire tomber, Walt a la chance pour le moment de mener une vie respectable, loin de la drogue étant donné qu'il s'est rangé des voitures et qu'il choisit maintenant de rester dans les clous, de faire la chimio et de ne plus penser à tout ce qu'il a pu faire de mal par le passé. Gus Fring était déjà l'une des erreurs de la carrière de Hank alors qu'il était le grand ami des forces de l'Ordre et finalement détenait les clés d'une organisation nationale de trafic de drogue.
vlcsnap-2013-08-12-07h44m06s126.png
Cet épisode s'amuse alors à jongler entre la soif de savoir de Hank et l'envie de tourner la page de Walt. Cela se ressent notamment dans un petit moment partagé entre Walt et Jesse. Et justement, Jesse. C'est le personnage le plus difficile à cerner maintenant dans Breaking Bad dans le sens où c'est aussi le personnage le plus sensible. Aaron Paul a su faire évoluer son personnage de façon assez radicale au fil des épisodes. Passant d'un drogué amusé par l'idée de dealer de la drogue à cet homme brisé qui se rend compte que son argent a été fait sur le sang de quelqu'un d'autre. Cette prise de conscience chez lui pourrait bien créer quelque chose d'encore plus passionnant par la suite mais Breaking Bad va devoir faire attention de ne pas trop s'éloigner. Car si l'idée est bonne, d'en faire un bon samaritain qui tente de se racheter ses erreurs (c'est en tout cas la symbolique que je peux entrevoir derrière ses divers dons d'argent aux pauvres).

Par ailleurs, une petite scène qui n'a pas grand chose à voir avec Breaking Bad m'a beaucoup plu : cette nouvelle histoire dérivée de Star Trek à laquelle on nous fait référence dans l'épisode. En effet, le débat sur les fanfic de Badger et Skinny Pete était fabuleuse. Cette histoire permet aussi de nous montrer qu'à la fois Breaking Bad n'a pas perdu de son humour (et ce même si l'épisode dans sa globalité ne s'y prête pas tellement) mais aussi qu'elle n'a pas perdu ses références culturelles. Personnellement, je suis un grand fan de ce que fait Breaking Bad dans ce registre là. Finalement, ce retour est très réussi et il va même bien au-delà de mes attentes. J'ai été scotché du début à la fin sans pouvoir m'en dépatouiller (et cela m'a même valu de presque en oublier l'heure qu'il était). Plus le temps passe et plus Breaking Bad me manque déjà. Et puis le mot me manque pour saluer une fois de plus le talent de Bryan Cranston derrière la caméra. Bien qu'il conserve la photographie de la série, je trouve qu'il apporte une vision bien plus personnelle de son personnage dans cet épisode.

Note : 10/10. En bref, un retour sur les chapeaux de roue, brillant dans tous les sens.

Yop #CMonYop

Commenter cet article

bopedro 13/08/2013 19:01


Cette série qui n'est jamais décevante. Quelle tension!

Charlie 13/08/2013 01:56


Grosse claque ce premier épisode ! J'ai adoré le cheminement des intrigues, et pour finir en apothéose avec la confrontation entre Walt et Hank ! On parle toujours de Bryan Cranston mais
n'oublions pas Dean Norris, il m'a vraiment scotché !


 


Dans le fond ça fait chier tout ça, Walt se range enfin, on pourrait espérer qu'il s'en sorte mais malheureusement ou heureusement pour nous spectateurs, ça ne finira pas ainsi !


J'ai hâte de voir comment Jessie va évoluer dans la saison, je n'y vois pas de fin heureuse pour lui, peut être qu'il aidera Hank à coincer Walt, nous verrons mais j'ai hâte !

Matthew 12/08/2013 16:17


Très bonne critique comme toujours :)


Un épisode superbe, je n'ai pas vu le temps passer, et le face à face entre Walter et Hank était vraiment impressionnant !

Steve 12/08/2013 15:15


Breaking bad est toujours une réussite, mais je n'irai pas jusqu'à l'admiration totale pour ce retour. 


J'en retiens 3 choses :


- La formidable ouverture qui donne envie d'avoir tous les épisodes sous la main afin de vite savoir ce qui va faire de Walt, ce personnage, qui parvient carrément à tétaniser la voisine...


- La capacité incroyable de Walt à toujours manipuler et mentir avec tant de conviction, face à Jesse. (Même si ça ne prend plus...)


- Bien entendu, la confrontation finale, tant attendue. 


La réalisation reste au top, Hank et sa panique, bien révélatrice de la claque monumentale d'ouvrir les yeux sur cette incroyable trahison est super intéressante à suivre.


Ma réserve viendrait plutôt d'un enthousiasme trop débordant, Hank a eu sa révélation, nous le savions, le face à face à face était attendu, Jesse est paumé, ce n'est pas la première fois que sa
conscience le pèse, Walt reste le menteur que l'on connait. Tous ces aspects sont bien sûr traités avec le talent et la finesse habituelle de la série, mais il n'y a pas de grandes surprises ni
de dialogue scotchant, les personnages excellent, mais sont dans leur registre habituel. 


A mon sens, c'est véritablement, le cold-open qui fait son taf, le reste est juste... bien..