Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Broad City. Saison 1. Pilot.

25 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-08-23h31m15s6.jpg

 

Broad City // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Broad City est avant toute chose une web-série de et avec Abbi Jacobson et Ilana Glazer. Les deux femmes ont tenté d’amener leur série chez FX Network mais cette dernière n’en a semble t-il pas voulu puisque c’est Comedy Central qui a récupéré la série dont elle a commandé 10 épisodes. Produite par Amy Poehler (Parks & Recreation), cette dernière prouve qu’elle peut avoir bon oeil pour produire de bonnes choses. Car oui, Broad City est une petite comédie sans prétention plutôt réussie. En tout cas, ce premier épisode m’a donné envie de voir les neuf autres et ce n’était pourtant pas gagné au premier abord. Disons que j’avais peur que cela soit une sorte de redite de Girls. Alors certes, on ressent un peu soit l’inspiration soit la sensation de la série de HBO mais c’est malgré tout différent. Les personnages ne vivent pas de la même façon et puis le tout fonctionne finalement plutôt bien. Ce premier épisode était parfois étrange, parfois sympathique, parfois encore étrange et puis tout d’un coup je me suis demandé mais qu’est-ce que je suis en train de regarder.

Les mésaventures new-yorkaises de deux amies d'une vingtaine d'années.
vlcsnap-2014-01-08-23h22m44s16.jpgCar Broad City ne cherche pas à nous raconter une histoire particulièrement cohérente du début à la fin. L’épisode va notamment nous permettre d’assister à un gros délire avec Fred Armisen (Portlandia, Saturday Night Live) à la fin. Un délire tellement drôle quand même, notamment quand il commence à se défroquer pour nous montrer qu’il porte une couche. On avait l’impression d’être dans une sorte de délire sous acide. Mais j’aime bien ça. Car cela permet aussi de voir d’autres choses dans le monde de la comédie. Comedy Central m’avait déçu plus tôt cette année (en juillet pour être précis) avec ses Drunk History. C’était pas drôle du tout et je n’ai jamais pu aller au delà du premier épisode. Et je n’irais jamais au-delà. Mais Broad City me correspond un peu mieux. J’ai une fascination étrange pour les séries de femmes parlant de problèmes de femmes avec des femmes. Bien que cela ne soit pas Girls et que le sujet soit traité différemment, j’ai retrouvé un peu ce que je suis venu chercher.

Lors des premières minutes je me suis demandé plus ou moins ce que je venais faire dans Broad City. La série n’avait pas de vraie direction et enchaînait plus ou moins les séquences sans que celles-ci ne semblent toutes se joindre l’une à l’autre. En apparence seulement car j’ai rapidement vu que finalement tout cela consistait à nous raconter les aventures de ces deux new-yorkaises. Elles sont attachantes et l’on a envie de les apprécier. Ce premier épisode ne cherche jamais à froisser le téléspectateur (même quand l’un vomi ses tripes dans les toilettes). Cela aurait pu être complètement raté mais cela fonctionne plutôt bien alors après ce premier épisode (ou mise en bouche) plutôt sympathique je serais au rendez-vous pour la suite. Amy Poehler nous a produit une bonne petite comédie qui, sans faire de bruit et surtout sans être prétentieuse ou hilarante, délivre l’inattendu. Un objet pas de culte mais suffisamment intelligent pour que l’on ait envie de poursuivre l’aventure.

Note : 6/10. En bref, étrangement bon.

Commenter cet article