Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Broadchurch. Saison 1. Episode 6.

9 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-04-09-09h49m31s254.png

 

Broadchurch // Saison 1. Episode 6. Six.


Dans ma précédente critique de Broadchurch je vous confiais le fait que je pensais que l'on en avait maintenant fini avec le deuil des Latimer. Ce n'est pas totalement le cas alors que la fille des Latimer tente de s'évader. La fille va disparaitre, avec son petit ami. Le but pour elle était de ne plus penser à tout cela, à être "the dead boy's sister". Et l'on peut le comprendre. Cela doit être une pression importante pour une jeune fille de son âge d'autant plus qu'elle n'a plus du tout l'attention de ses parents. J'ai beaucoup aimé la petite sortie que les Latimer vont faire avec leur fille. Il est vrai que maintenant ils doivent se concentrer sur leur famille et ce qui est encore en vie. J'aimerais bien les voir vraiment heureux à la fin de la saison 1 de Broadchurch, car ils le méritent amplement. Surtout après tout ce qu'ils ont traversé. Broadchurch joue donc encore une fois la carte des émotions et ce avec beaucoup de simplicité et de légèreté. La série est vraiment agréable et fluide malgré la difficulté de son sujet de base.

Par ailleurs, l'enquête continue pour Ellie et Alec. Si je reprochais presque leur absence (ou presque) de l'épisode précédent, je dois avouer que j'étais content que l'on s'attarde de nouveau sur eux. Il va y avoir deux suspects cette semaine qui vont s'enchainer dans Broadchurch. Dans un premier temps le révérend Paul Coates. Malgré tout, j'ai eu beaucoup de mal avec la justification qu'il tente de trouver au fait qu'il ne peut pas être le tueur du fils Latimer. Comme si un homme d'église et de foi ne pouvait pas être un tueur. Cela peut arriver à n'importe qui de tuer quelqu'un de toute façon, même involontairement. Du coup, l'ajout de cette dimension religieuse à la justification était peut être un peu trop pour moi. Mais ce n'est pas bien grave car pendant ce temps Paul va aussi découvrir que le fils Miller cache quelque chose. J'ai surtout hâte de voir la suite de Broadchurch pour cette histoire. Je suis certain qu'il n'est pas blanc comme neige. Et la fin de l'épisode avec le skateboard m'a fait douter. Douter car une nouvelle suspecte vient se mettre sur le chemin de la police : Susan.
vlcsnap-2013-04-09-09h49m18s119.pngOui, la femme aigrie qui se promène avec son chien. La fin de l'épisode laisse le téléspectateur un peu dans le noir. Ce que j'ai trouvé d'assez intéressant avec Broadchurch c'est qu'elle enchaine d'un côté les épisodes plus émotionnels, jouant sur les sentiments des personnages et par la suite les épisodes plus policiers qui font évoluer l'histoire. C'est aussi là que les journalistes entrent en jeu. J'aime bien la manière dont Olly commence à montrer qu'il est quelqu'un sur le terrain et qu'il peut sortir quelque chose. De plus, sa patronne et rédactrice en chef des Echo parvient aussi à être un personnage intéressant alors qu'elle était jusque là plutôt effacée à mes yeux. Je ne suis pas déçu par contre de l'évolution de la relation entre Olly et Karen. Tout simplement car je ne trouvais pas ça réellement passionnant dans l'épisode précédent et le fait que cela passe au troisième voire quatrième plan maintenant permet au téléspectateur de respirer. Finalement, ce nouvel épisode Broadchurch était réussi, même si j'attendais peut être plus à trois épisodes de la fin de la saison.

Note : 6.5/10. En bref, c'est solide et l'affaire avance mais j'avais envie de plus.

Commenter cet article

krizo 13/04/2013 17:26


c'est vraiment avant tout une série d'ambiance, pleine de non dits, d'émotions différentes, toujours un peu bizarre, sur la tangente, avec de vrais personnages tous pleins de fêlures, on cogite,
on se perd sans doute, le scénar nous promène, lentement, mais sûrement, c'est so british ... bref j'adhère à fond, où qu'on aille au final, je ne serai pas déçue de la balade.