Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 1. Episode 10. Thanksgiving.

27 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

vlcsnap-2013-11-27-15h46m33s8.png

 

Brooklyn Nine-Nine // Saison 1. Episode 10. Thanksgiving.


Faire un épisode de Thanksgiving réussi ce n’est pas forcément une tâche aisée. Notamment car beaucoup de comédies ont déjà utilisé le filon et que surprendre est maintenant difficile. Mais Brooklyn Nine-Nine a relevé le défit et haut la main. Cet épisode tente de renforcer certaines relations de groupe mais aussi celle de Peralta avec Holt. Le fait que les deux personnages aient leur propre histoire pendant que les autres personnages se retrouvent ensemble était une très bonne idée. Notamment car j’aime beaucoup la relation que la série tente de développer entre les deux personnages. C’est presque touchant en plus d’être assez drôle. Il y a comme une sorte d’amitié. Et au fond Thanksgiving c’est aussi un peu une fête célébrant l’amour que l’on se porte l’un à l’autre aussi bien entre amis, au sein d’une famille ou même entre collègues. Thanskgiving c’est la fête du partage. Cette fête était la thématique parfaite pour Brooklyn Nine-Nine et je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à trouver un épisode aussi drôle.

La série en profite pour nous en raconter un peu plus sur Peralta (et notamment le fait qu’il a toujours passé Thanksgiving seul alors que sa mère travaillait et que son père était toujours absent). Là aussi Brooklyn Nine-Nine réussi à inclure des éléments moins drôles mais qui participent malgré tout à construire le personnage de Peralta. Dans le registre de l’émotionnel, Andy Samberg n’est pas forcément le meilleur mais il réussi malgré tout, au travers de sa bonne humeur à monter qu’il reste un garçon qui n’a pas envie de fêter une fête qui lui rappel de mauvais souvenirs. C’est pourquoi il essaye à tout prix d’éviter cette célébration et donc ses collègues. Dans cet épisode Holt était le meilleur. Face à Peralta il nous délivre quelque chose qui me rappelle un peu le pilote et en même temps le fait que les personnages ont énormément évolué sans que l’on ne s’en rende compte. Les relations ne sont plus du tout les mêmes. Le fait que l’on ne s’en rende pas compte est aussi une bonne chose, prouvant que Brooklyn Nine-Nine fait les choses tranquillement sans brusquer les téléspectateurs.
vlcsnap-2013-11-27-15h51m59s201.pngJ’ai bien aimé l’histoire de Santiago dans son appartement, surtout que ce dernier semblait être plutôt sympathique à visiter (« It looks like you live on the set of Murder, She Wrote »). Elle avait organisé un terrible dîner pour tout le monde et forcément, tout cela va permettre également de rigoler un petit peu sans trop en faire pour autant. Mais ce que j’aime bien avec Santiago, et accessoirement avec Terry et Boyle, c’est le fait que ces personnages sont capables de faire tellement de choses. Cela devient ainsi beaucoup plus jouissif que l’on ne pourrait le penser. En tout cas, je n’ai rien à redire, cela fonctionne à merveille. Finalement, cet épisode de Thanksgiving chez Brooklyn Nine-Nine était une vraie réussite. Pas nécessairement l’épisode le plus réussi depuis le début mais il y avait surtout une manière de créer quelque chose avec Peralta et Holt qui m’a beaucoup plus. Une sorte d’amitié qui commence à éclore et que l’on voit papillonner tout au long d’un épisode. La série grandie et nous permet de voir les choses différemment au fil des épisodes. Preuve que Brooklyn Nine-Nine est une série qui ne se repose pas sur ses lauriers.

Note : 9/10. En bref, Thanksgiving réussi.

Commenter cet article