Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 1. Episode 18. The Apartment.

26 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

vlcsnap-2014-02-26-20h41m57s55.jpg

 

Brooklyn Nine-Nine // Saison 1. Episode 18. The Apartment.


Parfois, Brooklyn Nine-Nine peut délivrer des épisodes un peu moins mémorables que d’autres et c’est le cas de « The Apartment ». Ce n’était pas un mauvais épisode mais disons qu’à côté d’autres excellents épisodes celui-ci était un peu moins efficace. Je ne suis certainement pas la meilleure personne placée pour dire du mal de Brooklyn Nine-Nine, surtout que j’en suis un très grand fan mais au-delà de ça, je pense que j’ai ici vu un épisode un peu plus faible que ce que la série a l’habitude de nous offrir. Pourtant j’ai bien aimé globalement ce que la série avait à nous proposer. Notamment l’excentrique Gina qui va permettre à Peralta de se rendre compte à quel point il est immature. Je ne pense pas que cela changera grand chose au personnage dans les épisodes à venir mais au moins la série a voulu faire quelque chose car le but est aussi de faire grandir les personnages. De ce point de vue là, Brooklyn Nine-Nine n’a pas encore eu énormément de temps à leur consacrer étant donné qu’il y a encore quelques épisodes de ça, ils faisaient les présentations. Gina n’est pas le personnage le plus important dans cette série mais ici était sa chance de démontrer qu’elle peut être utile.

L’associer avec Peralta était de toute façon la meilleure idée que Brooklyn Nine-Nine pouvait avoir même si ce n’est pas totalement réussi non plus. Disons qu’il manque peut-être un petit quelque chose pour rendre le tout beaucoup plus efficace. Pourquoi ? Tout simplement car Andy Samberg et Chelsea Peretti se connaissent depuis un bout de temps et qu’ils se connaissent mieux que personne dans le casting de la série. Gina tente de venir en aide à Peralta afin de gérer ses finances alors que celui-ci achète un tas d’objets inutiles et se retrouve constamment dans le rouge. Cela va nous emmener dans tous les sens et surtout voir des personnages différents (même si encore une fois dans sa propre mécanique la série semble nous montrer les mêmes méchants). Mais Gina n’est pas un personnage que l’on a eu la chance de réellement comprendre encore et du coup cette intrigue arrive presque trop tôt. Surtout que l’on ressent l’alchimie qu’il y a entre les deux acteurs. Il aurait presque été plus naturel de ne pas entrer tout de suite dans le vif du sujet et de se laisser un ou deux épisodes pour réellement mettre Gina un peu plus en avant.
vlcsnap-2014-02-26-20h41m54s24.jpgCela ne veut pas pour autant dire que l’épisode est dénué d’humour. Au contraire, il y a pas mal de très bonnes répliques et notamment du point de vue de Gina.
- « You’re Gina. Your life-long dream is to be on Wife Swap. You call gum the dentist. You think Ray J is a national treasure. »
- « Yeah, so what? I’m eclectic »
Brooklyn Nine-Nine prend un malin plaisir à se moquer et à rire de Gina. Pendant ce temps, Diaz et Boyle forment un duo presque anecdotique et pourtant ils ont également quelqu’un dans leurs pattes : Lohank (incarné par le très bon Matt Walsh). L’idée était bonne et l’épisode l’exploite de façon plutôt intelligente. C’est aussi dans ce genre d’épisodes que l’on se rend compte du potentiel de Brooklyn Nine-Nine au-delà de son aspect policier. Même la scène finale était hilarante avec cette histoire de soupe. Mais pour en revenir au principal de cet épisode, je pense que Gina n’était pas prête tout simplement et que cela s’est ressenti dans cet épisode. Cela ne veut pas pour autant dire que je ne l’ai pas aimé, au contraire, mais que j’aurais aimé être un peu plus surpris.

Note : 6/10. En bref, un épisode un peu moins bon qu’à l’habitude.

Commenter cet article