Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 1. Episode 20. Fancy Brudgom.

13 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

vlcsnap-2014-03-12-20h07m42s219.jpg

 

Brooklyn Nine-Nine // Saison 1. Episode 20. Fancy Brudgom.


Dans ce qu’elle sait faire, Brooklyn Nine-Nine excelle et cet épisode était pile poil tout ce que l’on pouvait avoir envie de voir dans cette série. Et puis cette série a beaucoup de coeur aussi. C’est tout ce que j’aime dans cette série. Elle mélange donc son humour potache mais intelligent à quelque chose de beaucoup plus tendre. Car c’est aussi ça une bonne comédie, un mélange de tendresse et d’humour. « Fancy Brudgom » a pas mal de bons moments. A commencer par Boyle qui demande à Peralta d’être son témoin pour son mariage. Il va pour cela mettre un noeud-papillon dans sa bière. Un moment assez cocasse mais aussi particulièrement mignon. Car l’amitié entre Boyle et Peralta est palpable. Au bout de 20 épisodes on s’est attaché aux personnages et l’on a donc tout ce que l’on peut leur demander. Ce qu’il y a de bien dans tout ça c’est également que Peralta va prendre son rôle très à coeur, entre lire un magazine danois sur le sujet et goûter tous les gâteaux de mariage (même si cela peut le tuer). S’il fait ça c’est tout simplement car ils sont meilleurs amis. J’aime bien également la relation entre Boyle et Vivian qui fonctionne beaucoup mieux que je n’aurais pu le penser. Ils vont faire un très beau mariage, j’en suis persuadé.

Surtout que cet épisode donne un peu plus de consistance à la relation entre les deux personnages. Boyle évolue également et c’est la preuve encore une fois que Brooklyn Nine-Nine est une comédie qui cherche à faire grandir ses personnages. Quand je compare cela à quelques comédies comme Modern Family, je me rends compte que ce qu’il faut aujourd’hui c’est des fils rouges, ni plus ni moins. Mais le coeur est également présent dans d’autres intrigues de l’épisode. Comme par exemple cette histoire de régime. En effet, bien que cela soit complètement fou que Terry teste ce régime avec Santiago et Gina, même si cela veut dire qu’ils vont pouvoir créer des liens les uns avec les autres, c’était tellement drôle. Surtout de voir Terry résister face à la tentation de manger de la viande. Alors que l’on sait tous à quel point il aime ça. La scène la plus drôle dans cette histoire n’est pas forcément la plus grande des trouvailles mais un adage comique vieux comme le monde (et qui fonctionne toujours quand c’est bien fait) : la blague de pet.
Terry - « GO. BACK. INSIDE. »
Gina - « Are you talking to us or the fart ? »
vlcsnap-2014-03-12-20h10m17s241.jpgFranchement, c’est ce genre de trucs qui force aussi le respect. Car mine de rien, Brooklyn Nine-Nine est une comédie assez intelligente qui n’a pas besoin de tomber dans la blague facile du pet pour nous faire rire (et généralement la blague du pet est une très mauvaise idée). Mais ici cela fonctionne et je dirais même que c’est du génie. La manière dont la blague est amenée et le comique de situation fabriqué, tout cela fonctionne. Par ailleurs, j’ai aussi beaucoup aimé les scènes partagées entre Diaz et Holt. C’était là aussi une manière pour Brooklyn Nine-Nine de créer des liens et de les resserrer. J’ai parfois envie d’en voir encore plus de ce genre de choses dans cette série mais peu importe, de toute façon je ne suis pas déçu par l’ensemble. L’ensemble fonctionne tellement bien. Cette semaine nous avons donc eu droit à ce qui est certainement l’un des meilleurs épisodes de la saison. Difficile à dire malgré tout, notamment car Brooklyn Nine-Nine est une série très constante dans sa manière de produire de l’humour et de nous faire rire.

Note : 9.5/10. En bref, du très bon Brooklyn Nine-Nine.

Commenter cet article