Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 1. Episode 5. The Vulture.

16 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

vlcsnap-2013-10-16-16h58m08s18.png

 

Brooklyn Nine-Nine // Saison 1. Episode 5. The Vulture.


Voir Dean Winters dans Brooklyn Nine-Nine m'a perturbé. D'une part car c'est une comédie policière et qu'il joue actuellement dans SVU de façon récurrente et d'autre part car je l'imagine toujours avec Olivia Benson. Mais au-delà de l'apparition de ce très bon acteur sous les traits de Pembroke, un gros con, Brooklyn Nine-Nine nous prouve une nouvelle fois que la série ne cherche pas à se faire avoir avec une quelconque thématique d'épisode. Pembroke était un très bon personnage car derrière ce salaud se cache quelqu'un qui arrive au moment où les affaires sont résolues afin de prendre le crédit de la résolution. C'était un très bon adversaire pour Peralta et la série va parvenir à utiliser ce personnage à son avantage. Au fond les deux personnages veulent la même chose : le crédit pour avoir résolu le crime. La dynamique de groupe est alors plutôt bien utilisée quand Peralta demande l'aide de ses collègues. C'est quelque chose que je n'attendais pas forcément. La série a pour le moment exploité les personnages en duo ou individuellement, mais en groupe ils sont encore plus soudés et intéressants. Et le mieux c'est que cela fonctionne instantanément.

C'est assez étonnant de voir ça maintenant alors que la série ne vient que de débuter et que l'on a seulement appris à connaître les personnages il y a de ça quatre épisodes mais je ne sais pas pourquoi, c'est très différent. "The Vulture" réussi à rassembler tout le monde autour d'un même but et avec un énorme sens de l'humour. Car ce que l'on remarque également avec cet épisode c'est que l'humour de chacun est complémentaire avec celui des autres. Tous les personnages fonctionnent et tout le monde a en plus de ça la chance de montrer qu'il fonctionne. Que cela soit au détour d'une scène, d'un gimmick, d'une réplique, etc. J'ai adoré le point de départ de l'histoire dans le bar où Peralta réunit tout le monde. Cette scène était particulière et donne un goût différent à Brooklyn Nine-Nine. La série change presque de dynamique. D'ailleurs, si l'on regarde de plus près, la série change souvent de dynamique. Cet épisode m'a aussi fait penser à Parks & Recreation, on avait cette dynamique de groupe autour d'un groupe de gens qui travaillent ensemble.
vlcsnap-2013-10-16-16h49m48s132.pngBien qu'au fond Brooklyn Nine-Nine soit une comédie policière c'est aussi une comédie de bureau et elle avait donc besoin de créer des relations de groupe entre les personnages. Il y a des atomes crochus et des amitiés ennemies mais finalement ce n'est pas bien grave car tout le monde travaille ensemble dans une bonne ambiance. L'épisode ne se concentre pas que sur ce groupe bien entendu, il va aussi se concentrer sur Terry. Cette intrigue secondaire était tout aussi drôle et rafraichissante. Ce qu'il y a de génial avec Terry Crews c'est qu'il est drôle en jouant au benêt. Le personnage est un peu bête sur les bords mais cela parvient à le rendre attachant. Le fait que Holt tente de tout faire pour qu'il s'inscrive à un stand de tir afin d'être certifié apte à utiliser une arme sur le terrain à nouveau était une bonne idée. C'était le côté pédagogique de l'épisode. Holt tente d'éduquer son équipe et il semble le faire petit à petit. Finalement, ce nouvel épisode de Brooklyn Nine-Nine était délicieux. J'ai adoré tout ce qu'il avait à nous offrir et notamment ce groupe de personnages qui arrive à travailler ensemble comme si cela faisait des années que l'on suivait cette comédie.

Note : 9/10. En bref, hilarant à la dynamique de groupe parfaite.

Commenter cet article