Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 1. Episode 6. Halloween.

23 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

vlcsnap-2013-10-23-18h26m34s67.png

 

Brooklyn Nine-Nine // Saison 1. Episode 6. Halloween.


Avec ce genre d’épisodes au final à la Usual Suspects, Brooklyn Nine-Nine parvient encore à prouver qu’elle est beaucoup plus maligne que l’on ne pourrait le penser. Et puis je suis particulièrement client de ce genre d’histoires. L’épisode fonctionne au détour de tout un tas de scènes de comique de situation d’une efficacité naturelle. J’aime bien car l’on voit généralement une scène et ensuite l’épisode la décortique en nous révélant quelque chose. Dans ce nouvel épisode, Peralta lance un défit à Holt. Un défit qui va permettre à Peralta pour une fois de gagner face à Holt. Holt a toujours été depuis le début de la saison le grand gagnant face à Peralta et avait alors pu lui donner quelques leçons. J’ai beaucoup aimé la révélation finale de l’épisode qui nous permet de comprendre comment il a réussi à gagner. C’était un plan particulièrement élaboré. Il ne faut pas non plus abuser du fait que Holt gagne tout le temps. Cet épisode permet aussi de voir que Peralta peut aussi gagner. La dynamique de l’épisode permet de lui donner un peu confiance en lui, surtout qu’il a monté en épingle toute une stratégie avec ses collègues tout cela pour que Holt dise de Peralta qu’il est un très bon flic / un génie.

L’épisode se permet également quelques très bons running gags (les noms de la sex tape de Santiago par exemple) et quelques très bonnes intrigues. Dans « Halloween » tout fonctionne comme on peut rêver que cela fonctionne. Halloween est donc aussi exploité dans cet épisode au travers d’une série d’histoires autour des costumes (notamment avec un costume plein de vomi). Comme je le disais la semaine dernière, ce que j’aime aussi dans Brooklyn Nine-Nine c’est quand elle joue la carte de la comédie de groupe. Tout le monde travaille alors ensemble à nous faire rire et cela évite de disperser la comédie dans tout un tas d’intrigues. Et tout cela fonctionne à merveille. « The Vulture » était un excellent épisode dans le registre de la comédie de groupe mais j’ai l’impression « Halloween » était bien meilleur encore. Rien que dans l’introduction de l’épisode tout cela fonctionne à la perfection. On sent que tout le monde travaille ensemble afin d’amuser le téléspectateur et c’est aussi l’une des forces de ce casting.
vlcsnap-2013-10-23-18h27m00s79.pngLes intrigues secondaires ne sont pas aussi bonne que celle de Peralta mais malgré tout j’aime bien l’association Santiago et Boyle. Disons que cette intrigue permet de justifier le titre de l’épisode mais aussi de donner un autre sens à cette comédie qu’est Brooklyn Nine-Nine. Au travers du cynisme de Santiago, de l’enthousiasme de Boyle de travailler avec elle, etc. on sent que les choses fonctionnent très bien. De même que de mettre Terry et Diaz ensemble. Ce sont des duos intelligents car ils sont différents tous les deux et permettent de confronter deux univers de façon plutôt bonne. Par ailleurs, je dois avouer que j’ai envie de faire plein de bisous à FOX pour faire confiance à Brooklyn Nine-Nine. En effet, la série a eu droit à une commande supplémentaire ramenant la saison 1 à 22 épisodes. En plus de ça, la série aura droit d’être diffusée après le Superbowl avec l’épisode de New Girl déjà prévu pour l’occasion. En espérant que cela permette à Brooklyn Nine-Nine de réellement survivre dans la jungle des séries car c’est tellement drôle et bien écrit. Je serais déçu que la série n’aille pas plus loin.

Note : 9/10. En bref, toujours un délice cette série.

Commenter cet article

Léo 30/10/2013 13:14


Pour une fois qu'un épisode de cette série m'a plus je garde donc espoir pour la suite