Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Buffy contre les Vampires. Saison 1. Pilot (Rentrée US 1997)

12 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Rétrospective

ibuffyi-iangeli-ifelicityi-and-idawsoni-return-to-the-wb-20.jpg

 

Buffy contre les Vampires // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Je considère Joss Whedon comme une sorte de maître des séries télévisées (mais pas autant que J.J Abrams). Je m'attaque donc à l'une de ses oeuvres qui aura marquée ma puberté, mon adolescence : Buffy contre les Vampires. Je vais tout de suite vous le dire, ce pilote était sympathique, ça passe vite, il se passe beaucoup de choses et ce n'est pas ennuyant. Je me souvenais de la série, une série qui n'aurait rien à envier à son monde et surtout qui aura inspiré toute une génération avec d'autres séries plus ou moins bonnes traitant du phénomène des vampires.
Buffy Summers aspire à une vie simple et épanouie auprès de sa famille et de ses amis. Mais les démons qui rôdent à Sunnydale lui rappellent sans cesse qu'elle doit faire face à ses responsabilités de Tueuse.
L'épisode débute assez vite, on est directement placé dans l'action. On ne se sent pas mis de côté dès l'arrivée de Buffy Summers à Sunnydale, on se sent comme à la maison, comme au bon vieux temps. Les personnages et Willow la première deviennent très vite attachants et Alex bien sûr, le plus drôle qui sort toujours les blagues au mauvais moment mais que je trouve adorable. Mais dans ce pilote, c'est bien Charisma Carpenter dans le rôle de Cordelia qui m'aura fait le plus rire. Rien que le moment où elle sort son téléphone portable (mon dieu, j'aurais préféré oublié cette époque de téléphones) pour appelé tout le monde qu'elle connaît, qu'elle se moque de Willow, qu'elle manque de se faire planté par Buffy dans un couloir sombre. Son personnage est tout ce que j'adore dans les bitches.
Parlons un peu de l'intrigue de ce pilote. C'est vraiment un pilote qui met en place les intrigues et le tout gentiment. On ne se presse pas et j'aime bien les intrigues qui prennent leur temps avec le téléspectateurs, ça lui encore plus ronger ses ongles et c'est idéaliste. Joss Whedon a su donner un ton assez particulier à sa série, une patte qu'il a gardé au fil des années, qui marquera une entière génération d'adolescent(e)s. Bref, ce pilote est très convainquant et compte tenu de son budget et de l'année à laquel il est sortie, je trouve que Buffy n'a pas si mal vieilli que ça au final, c'est même assez réjouissant. Pour ce qui est de David Boreanaz, notre cher Angel et bien l'intrigue n'a pas tellement débuter pour lui au final donc on peut lui pardonner tout écart possible sans parler du début de l'intrigue de ce que je me souviens être en VF la "Moisson" quel nom horriblement laid, mais je crois bien m'en souvenir. En tout cas, cette intrigue débute dès le pilote et tout semble s'imbriquer même si le décor caverneux en carton, c'est pas ma tasse de thé.
Ce pilote est tout de même bourré de défauts que je n'ai pas envie d'énuméré pour la simple et bonne raison que le budget drastique de la petite chaîne WB, que la présence d'Eric Balfour n'est pas une des plus plaisantes vu que je déteste cet acteur à un point que je peux même pas exprimer. La petite présence de Julie Benz est une petite réjouissance en soit, même si encore une fois c'est loin d'être suffisant pour moi. Sarah Michelle Gellar et Charisma Carpenter sont donc là pour mes hormones. Buffy reste donc une sorte de révolution des genres, osant la série de vampires en prime time, une série culte par excellence. Le seul regret que l'on peut avoir avec ce pilote finalement c'est qu'il ne dure pas assez longtemps, qu'il reste toujours une goutte de sang inaccessible.
Ainsi, réjouissance maximum, j'ai eu envie de me replonger dans Buffy, chose que je ferais sûrement l'été prochain. Pourtant, j'aurais vraiment cru que la série aurait mal vieillie mais les effets spéciaux ne sont pas si dégueulasse que ça quand on y pense, il y a déjà eu pire avec les moyens de nos jours où c'est cent fois plus flagrant. Regarder ce pilote 13 ans après qu'il est été diffusé à la télévision et environ 5 ans depuis la dernière fois que je l'ai vu, c'était une bonne idée pour ma part. J'espère vous avoir donner assez envie de revivre la vie de Buffy Summers et de Sunnydale, de vibrer une nouvelle fois au rythme des vampires des années 90.

Note : 8/10. En bref, typiquement le genre de série que j'adore. Un pilote assez solide pour avoir envie de voir ou revoir la suite.

Commenter cet article

Clémeeent 02/03/2011 15:30


10/10 ! Mais j'suis pas très objectif ^^