Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bunheads. Saison 1. Episode 16. There's Nothing Worse...

13 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-02-13-19h01m28s185.png

 

Bunheads // Saison 1. Episode 16. There's Nothing Worse Than a Pantsuit.


Après cet épisode, il ne reste que deux épisodes et ce sera la fin de cette première saison. Avec les derniers scores d'audiences (moins de un million de téléspectateurs), je suppose que l'on peut presque lui dire au revoir. Je suis déçu car elle mérite tellement d'être renouvelée pour une seconde saison. Bunheads c'est un peu comme cette petite pilule de bonheur dont j'ai besoin chaque semaine, surtout ces semaines où il n'y a pas d'épisodes de Hart of Dixie. De leur côté, Milly et Michelle tentent d'obtenir leur permis de construire pour l'amphithéâtre sauf qu'ils vont bien évidemment rencontre un petit obstacle. J'ai adoré tout le débat sur les écureuils et le fait que s'ils coupent des arbres alors ce sera tuer des écureuils. Je ne savais pas Amy Sherman Palladino si écolo mais je trouve cela bien tout de même comme message véhiculé. Du coup, on s'amuse donc encore une fois au détour de petits dialogues amusants, sans se prendre la tête.

Car la véritable chose que Bunheads sait faire c'est ne jamais prendre la tête de ses téléspectateurs. Personnellement, je prends mon pied à chaque épisode. Ce n'était pas nécessairement une chose facile au premier abord et pourtant. Talia va de son côté venir voir Michelle afin de lui parler de son avenir et surtout de ce qu'il se passe dans sa vie. En effet, elle vient de se voir proposer de faire une tournée pour… Rock of Ages. Encore une fois, les citations sont plutôt cultes et amusantes. Les personnages sont des mines à citations c'est fou. En plus de cela, ils font des références multiples à des séries et des acteurs (notamment Jon Hamm dans cet épisode) et actrices célèbres. Moi je nage dans mon bonheur car tout ce qui attrait à la popculture américaine, j'en suis raide dingue (oui, il n'y a pas d'autre mot pour décrire ma passion vis à vis de ce genre de choses). De son côté, Ginny a de plus en plus de mal avec les nouvelles occupations de Melanie. Ce qui est compréhensible.
vlcsnap-2013-02-13-20h12m43s181.pngMais également amusant car si l'on voit bien ce qu'il se passe, les scénaristes ont décidé de donner aux filles de la série une sorte de dynamique nouvelle dans cette seconde partie de saison, tout en conservant le noyau (qui fait le sel de Bunheads). J'ai bien aimé aussi l'histoire du déjeuner avec les garçons. C'est avec ce genre de choses, pas nécessairement très réaliste mais très farfelues que Bunheads parvient à me donner envie de revenir chaque semaine. C'est une accumulation de petites choses, sans compter que le sujet de la saison, que j'aurais cru pompeux est finalement bien plus réjouissant. En effet, toutes les petites intrigues que cela apporte (aussi bien du point de vue de comique qu'émotionnel). Et puis il y a aussi Ginny qui aimerait bien demander à Frankie s'il veut sortir avec elle. Encore de jolis moments et de belles déclarations. Bunheads a trouvé l'équilibre juste entre comédie et émotion.

Note : 6.5/10. En bref, frais et fun.

Commenter cet article