Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bunheads. Saison 1. Episode 8. Blank Up, It's Time

12 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-08-11-23h34m48s179.png

 

Bunheads // Saison 1. Episode 8. Blank Up, It's Time.

 

Chaque semaine, je suis accroché aux épisodes de Bunheads comme des épingles à linge à ce dernier. C'est tout simplement succulent et les dialogues de ce nouvel épisode ne sont pas là pour dire le contraire. Encore une fois, Bunheads nous offre un brin de folie, une énergie remarquable, et surtout beaucoup de sympathie. Fanny est de retour, et on lui devait bien ça. Un épisode à la hauteur de ce personnage et de ses querelles incessantes avec Michelle. Sans quoi, Bunheads ne serait plus Bunheads. Les deux personnages vont encore une fois trouver le moyen de nous amuser. C'est aussi ce que j'adore avec elles. Quand cette semaine elles vont toutes les deux au théâtre, que Michelle se fait voler sa place et qu'elle rencontre le metteur en scène de la pièce, Conor (avec qui elle va coucher plus tard dans l'épisode, et se rendre compte que son mari lui manque). J'ai trouvé ce moment assez touchant (mais aussi amusant). La série n'en oublie jamais ses multiples références à la pop culture et cette fois à Law & Order ou encore au dernier film de Katy Perry dans une réplique succulente :

Boo - “Is the Katy Perry movie still out?
Melanie - “I’m sorry, I’m not sitting through that woman squirting things at me in 3D!

Sasha est de plus en plus en mode "crise d'adolescence". C'est assez amusant en soit. Sauf que son comportement va lui faire prendre le rôle qu'elle incarne chaque année. C'est Boo qui le récupère. Sauf que d'un côté, Sasha n'est pas vraiment d'accord avec cette décision. Elle va tout faire pour contester le règlement de Fanny et sa dernière déviance sera de changer la couleur de ses cheveux. Un dernier moment amusant pour l'épisode. Même si cela aurait pu être un peu plus inspiré, finalement, j'aime toujours autant la dynamique autour de ce groupe de filles. Et Boo, qui reste la dernière roue de la charrette. Elle est loin d'être lucide vis à vis de ce qui se trame autour d'elle. En tout cas, j'ai beaucoup aimé le duo qu'elle va former avec Carl. C'était tellement mignon. J'ai eu de la peine pour Carl quand elle a dû décliner son offre de lui faire des lasagnes. Ils avaient bien accrochés tous les deux. Je les voyais déjà roucouler. C'est vous dire comment j'ai trouvé cela très mignon.
vlcsnap-2012-08-11-23h35m05s88.pngSi ce nouvel épisode est bon c'est aussi grâce à l'énergie qui règne dans la danse. Alors que c'était l'un des éléments qui me faisait le plus peur auparavant, c'est maintenant devenu l'un des éléments qui tire la série vers le haut. Quand j'avais eu écho du pitch de la série, j'avais peur que cette histoire de danse ne colle pas vraiment avec ce que l'on a l'habitude de voir de la créatrice. Mais elle s'en est sortie particulièrement bien. Finalement, Bunheads s'amuse encore et encore avec les personnages. Elle les met dans des situations pas possible. Mon seul regret c'est évidemment que la scène qui était sensée être la plus touchante de l'épisode se transforme en mascarade. Il n'y avait pas de grandes émotions parce que Michelle avait plus le sourire que les larmes. Mais c'est sûrement plus une erreur de mise en scène ou d'insertion de la scène au milieu d'un dialogue plus posé. Cette spontanéité ne collait pas totalement.

Note : 8/10. En bref, Bunheads me surprend chaque semaine et me fait passer toujours un aussi bon moment.

Commenter cet article