Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Burn Notice. Saison 6. BILAN.

11 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

1339885927_burn-notice-saison-06-vostfr.jpg

 

Burn Notice // Saison 6. 18 épisodes.
BILAN


Comme chaque année, la saison de Burn Notice se découpe en deux parties distinctes avec deux intrigues différentes. Je crois que je peux dire fièrement qu'il s'agit de la meilleure saison de la série. Elle était haletante du début à la fin et associe à la fois le monde de l'espionnage à quelque chose de beaucoup plus humain. On est maintenant attaché aux personnages ce qui rend le tout beaucoup plus passionnant. A la fin de la saison 5, Fiona avait décidé de se rendre au FBI afin d'aider Michael. Ce sacrifice a alors permis de développer une intrigue où Fiona était en prison. Une très bonne idée qui sera malheureusement trop peu exploitée. Les passages dans la prison étaient tous plutôt réussis et permettent encore une fois de mettre en avant les talents de Fiona pour jouer à la MacGyver de Burn Notice. La série n'exploite donc pas suffisamment cet univers et ce même si au fond ce n'est qu'un petit défaut, je l'ai encore en tête. Anson sera donc le grand méchant de la première partie de la saison, un personnage assez charismatique qui va en faire baver un peu à tout le monde.

Le fait que Burn Notice ait adopté un schéma beaucoup plus feuilletonnant depuis quelques temps maintenant permet de développer de vraies intrigues sur plusieurs épisodes sans que l'on ait l'impression qu'ils ne reviennent jamais dessus. Au début, la série pouvait manquer d'entrain à chaque de ces intrigues à rallonge et le fait qu'ils n'avaient pas vraiment trouvé un moyen de rendre le tout beaucoup mieux découpé. La saison 6 était également la plus sombre de la série. Nous allons revoir des personnages du passé de Michael dans la CIA (et notamment Tom Card, celui qui l'a formé, incarné par John C. McGinley - Scrubs -). J'ai bien aimé Tom et la relation ambiguë qu'il va développer avec Michael tout au long de la première partie de la saison. C'était tellement vicieux. D'un côté leur relation était sincère et basée sur des faits et puis d'un autre côté derrière le jeu de regard, le côté cynique de Tom, on sentait que tout ne tournait pas nécessairement dans le bon sens. Mais cela est fait pour le plus grand plaisir des téléspectateurs.
Burn-Notice-Season-6-Episode-11-Desperate-Measures-11-550x3.jpgJ'ai bien aimé que l'on se concentre à la fois sur Anson, sur le passé de Michael mais aussi sur Fiona et sa libération que Michael prépare depuis qu'elle s'est rendue. Cette saison va également permettre à Jesse de montrer un peu plus ce dont il est capable. Bien que le personnage n'a jamais vraiment su se faire une place au milieu de l'équipe déjà construire, je l'apprécie. Il m'est sympathique et ce même si au fond il n'a rien inventé et sa seule valeur ajoutée était lorsqu'il avait été introduit dans la série. Si au début la saison démarre doucement mais correctement, elle va petit à petit monter en puissance et délivrer ce que l'on est réellement venu chercher. Ce qu'il y a de remarquable c'est la manière dont Michael va encore une fois se retrouvé Blacklisté de la CIA. Au détour de quelques bons retournements de situations et de quelques scènes assez touchantes (la mort de Nate m'a vraiment bouleversé et ce même si ce personnage n'est pas celui que l'on a le plus vu dans la série).

D'ailleurs, la relation entre Nate et Michael m'a toujours plu car elle était différente de tout ce que l'on pouvait voir ailleurs dans Burn Notice. Il avait donc apporté un truc en plus. Sa mort n'était pas prévisible et permet donc de développer par la suite la seconde partie de la saison. Les quelques épisodes indépendants trouveront preneurs. Globalement cela ne casse pas trois pattes à un canard mais c'est divertissant. Jeffrey Donovan et son équipe sont tous là pour nous délivrer une série d'espionnage qui met de bonne humeur et qui ne tente pas de se prendre la tête. Le but est avant tout de nous en mettre plein la vue et globalement, c'est assez réussi. Cependant, la fin de l'intrigue sur Anson permet donc de clôturer le grand chapitre de la série, celui de la fameuse Burn Notice de Michael. Avec la clôture d'une telle intrigue, on est en droit de se questionner sur la légitimité de la série de se poursuivre un peu plus longtemps et la seconde partie de la saison va trouver tout son intérêt au travers d'une toute nouvelle femme, brillante et intelligente.
Jeffrey-Donovan-and-Coby-Bell-in-BURN-NOTICE-Season-6-620x3.jpgLa seconde partie de la saison 6 est celle qui change radicalement les choses. Maintenant tout le monde devient des fugitifs et doivent trouver un moyen de s'enfuir. C'est là que Schmidt entre en jeu. Incarné par l'excellent Patton Oswalt, ce personnage était aussi cocasse que l'on était en droit de l'attendre de la part de cet acteur. Surtout qu'en plus de ça, ce personnage, qui cherche toujours à trouver de bon coup, va fuir le danger quand il se rend compte que cela sent le roussi. Trimbalé d'épisodes en épisodes, ce personnage va permettre d'apporter un peu de fraicheur et de nouveauté dans Burn Notice. Et c'était amplement mérité. Bien entendu, l'idée de quitter Miami était bonne mais je ne pense pas que la série était prête à abandonner sa ville fétiche. Il fallait donc rester encore quelque temps, préparer le terrain et surtout permettre à Michael de découvrir qu'il peut inverser la tendance en sa faveur. Tout cela est fait de façon plutôt fluide et jouissive.

L'enchainement des derniers épisodes de la saison se fait sans embûche. Pour tout vous dire je n'ai pas pu m'empêcher de regarder tous les derniers épisodes les uns à la suite des autres. C'était tellement bon. Burn Notice a su se renouveler dans cette seconde partie, permettant alors également de revenir sur la relation entre Michael et sa mère avec la mort de Nate. J'aime bien la mère de Michael car c'est quelqu'un de touchant et d'authentique qui donne un certain cachet à Burn Notice. La perte de l'un de ses deux fils est terrible et forcément, elle ne veut pas perdre le seul qui lui reste encore. Tout cela est donc là pour apporter dans Burn Notice des scènes plus larmoyantes. C'est une bonne idée qui est assez bien exploitée en plus de ça ce qui ne gâche bien entendu pas le plaisir que le téléspectateur peut prendre devant les épisodes. La fin de la saison est assez étrange dans le sens où c'est la première fois que je me demande vraiment ce qu'ils vont faire dans la prochaine et dernière saison.
Burn-Notice-Season-6-Episode-13-Down-Out-3.jpgBurn Notice est une série qui m'aura beaucoup surpris d'années en années et pourtant je sais que je la laisse un peu de côté avec une saison de retard chaque été. Cet été je vais aller jusqu'au bout histoire de terminer cette série mais au fond je m'y suis attaché et c'était devenu un vrai rendez-vous estival pour moi, tout comme les téléspectateurs qui la regarde sur USA Network (et ce malgré la grosse chute d'audience que la série a subit cette année). Les situations sont bien souvent jouissives dans la dernière partie de la saison où l'on enchaine les face à face (notamment celui dans le bateau dans le dernier épisode de la saison) et les morts sans que l'on en mesure tout de suite les conséquences.

Note : 7/10. En bref, sans aucun doute l'une des meilleures saisons Burn Notice.

Les Flingueuses

Commenter cet article

corbier 12/08/2013 08:45


Avis partagé ! Et tu verra que la saison 7 mérite ( pour l'instant ) au moins un 8/10 ! 
Nouveaux personnages, nouvelles intrigues, nouveaux décors, elle envoit de la patate cette ultime saison !