Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : By Any Means. Saison 1. Pilot (UK).

29 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-09-23-21h25m48s53.png

 

By Any Means // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Le créateur de Les Arnaqueurs VIP et de Life on Mars, Tony Jordan, est de retour en télévision avec une toute nouvelle production tout aussi charmante et amusante. On sent que ce créateur s'amuse avec des séries où il est question de personnages charismatiques. Il s'est associé à une flopée de scénaristes : Richard Zajdlic (Strike Back, EastEnders), Richard Lazarus (EastEnders), Jeff Povey (EastEnders) et James Payne (EastEnders). Cette petite série ne cherche donc pas à se prendre la tête et dès le début nous sommes clairement mis dans l'ambiance. Warren Brown (Luther) est donc le héros de la petite équipe chargée d'aider à l'arrestation des plus grands criminels. Cela m'a rappelé un tantinet Leverage dans un registre assez différent. Dès les premières minutes le ton est léger et cette petite équipe de chasseurs de criminels, opérant en secret, parvient à s'amuser de façon assez efficace sans trop en faire. J'ai bien conscience du fait que ce n'est pas une série parfaite mais elle a ses atouts et cet épisode m'a en tout cas donné envie d'aller plus loin. C'est aussi bien une question d'ambiance que de casting.

Un département secret de la police prend le relais pour amener devant la Justice les plus grands criminels lorsque le système légal classique échoue.
vlcsnap-2013-09-23-21h10m56s86.pngWarren Brown (Luther) retrouve donc les joies d'être sur le devant de la scène dans une nouvelle série. J'avais récemment pu le voir dans la mini-série Good Cop que j'avais trouvé plutôt assez médiocre dans son ensemble. Disons que ce n'était qu'une resucée de ce que l'on a déjà pu voir ailleurs et ce n'était clairement pas quelque chose que j'avais envie de voir encore une fois. Du coup, son rôle dans By Any Means est tout de suite bien plus intéressant. Il incarne ici Jack Quinn, le leader de cette petite équipe. Ils ne sont pas là pour respecter la loi et font donc les choses à leur façon tant qu'ils peuvent faire tomber les criminels qui sont sur leur liste. Afin de l'aider il y a Jessica Jones (incarnée par Shelley Conn - Mistresses, Strike Back, Terra Nova -) et Thomas Tomkins (incarné par Andrew-Lee Potts - Primeval, Primeval : New World, Alice -). Un casting assez solide et convaincant qui tente de ne jamais prendre les choses trop au sérieux. Cela donne tout de suite envie de se laisser bercer par l'histoire de ce premier épisode qui au fond n'a rien de bien exceptionnel.

Cette série permet aussi de retrouver l'énergie de Les Arnaqueurs VIP. Tony Jordan retrouve donc réellement cette sorte d'ADN amusant bourré de gimmicks plus ou moins efficaces. Le but n'est donc pas non plus de faire dans la série de haute voltige (et ce n'est clairement pas ce que j'attendais de la part de By Any Means) et l'on a donc un petit divertissement. Malgré quelques longueurs (notamment au milieu de l'épisode où l'intrigue commence légèrement à se tasser), l'action reste suffisamment présente pour que l'on oublie que l'on a pu s'ennuyer quelques secondes. Après, je suis d'accord que l'on aurait pu espérer un peu mieux, notamment car By Any Means a un côté un peu enfantin. Mais ce n'est pas non plus une mauvaise chose. Disons que cela manque juste d'un liant qui donne envie d'aller plus loin dans la saison quand l'on n'est pas quelqu'un qui recherche du stand-alone. J'ai moi-même aussi envie d'une petite histoire avec des mystères, des intrigues, quelque chose qui m'accroche, tout simplement.

Note : 5.5/10. En bref, un premier épisode plutôt fun rappelant l'ADN des séries de Tony Jordan. Rien de bien méchant certes, manquant d'un peu de caractères aussi mais globalement distrayant.

Commenter cet article