Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Californication. Saison 4. Episode 12 SEASON FINALE

28 Mars 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-03-28-17h26m02s33.png

 

Californication // Saison 4. Episode 12. … And Justice For All.
SEASON FINALE

 

I saw her today at the reception
A glass of wine in her hand
I knew she was gonna meet her connection
At her feet was her footloose man


Rolling Stones - You Can't Always Get What You Want

 

Ce season finale de Californication est tout ce que j'aime dans cette série. Ce n'est pas la peine d'en faire des caisses autour des personnages, de faire en sorte que tout soit parfait. Non, franchement, une série comme celle ci se doit d'avoir des défauts, c'est même une marque de fabrique. Cet épisode prouve à quel point le créateur de la série est un bon. Il arrive en seulement 25 minutes à conclure une saison de la façon la plus ouverte qu'il soit : on a jamais fini avec Hank et ses amis au final. C'est une porte ouverte à toutes les aventures et c'est ce que j'aime voir avec Californication : des choses qui me laisse comme ça, comme un sommeil à la fois comateux d'un lendemain de cuite, une cigarette à la bouche même si je fume pas et un verre de whisky imprégnant mes lèvres.
vlcsnap-2011-03-28-17h30m59s187.pngA chaque épisode j'en ressors comme un rockeur sur la fin, sur la dernière corde vivante de sa guitare. C'est toujours un puit cette série. On ne sait pas se relevé mais l'ensemble fait en sorte que l'on puisse voir la lumière. L'excellente dernière image de la série n'est pas sans rappeler les besoins de nouveaux horizons de Hank, le personnage principal. Il faut dire que ce plan est quand même magnifique avec ce soleil rosé couchant. En guise de season finale (car la série reviendra l'an prochain), Hank se retrouve condamné de la façon la plus clémente qu'il soit à la vue de ce pourquoi il était jugé à la base. Je regretterais presque qu'on soit aller trop vite autour de cette petite histoire mais d'un autre côté, j'aurais aimé en voir plus de ce qui suit.

Je pense donc à ce dîner chez Stu. Il représente vraiment l'essence même de Californication : tout le monde est un peu cinglé, fait des révélations et se cache des trucs. Les dîners dans la série sont toujours sources de conflit. Je m'attendais donc à ce que Marcy révèle que son enfant n'était pas celui de Stu mais bien celui de Charlie, que Ben allait forcément faire quelque chose pour Hank, que Karen allait être là elle aussi, que l'histoire de Sasha allait elle aussi se terminer pour Hank, que Peggy allait devenir folle, … Mais la seule surprise fût le passage avec Eddie Nero joué par l'excellent Rob Lowe laissant tombé son bouc du début de la saison pour une coupe "Hank-esque". Rob Lowe était une nouvelle fois très drôle. Il est plein d'entrain cet acteur et c'est d'autant plus dommage qu'on ne lui fasse pas plus confiance au cinéma, il y aurait certainement une jolie place.
vlcsnap-2011-03-28-17h31m01s206.pngLa révélation sur le bébé était magnifique. Elle permet de lancer une scène magique : un cat-fight entre Marcy et Peggy. Je m'y attendais pas tellement mais avec Californication on est prévenu. C'est jamais sûr. C'est un grand bordel, magnifique je dirais. La scène où Ben sauve Hank de la piscine était pas mal elle aussi. Je crois que ce dîner s'inscrit dans la longue liste des dîners de la série. Il y en a toujours un de marquant dans chacune des saisons (la saison 3 ayant même fait tout un épisode sur un dîner) et c'est excellent. La série en ressort presque aussi immature que grandie.

La scene finale de l'épisode sur "You Can't Always Get What You Want" des Rolling Stones était parfaite. La chanson a quand même une signification pour la série dans les paroles. Son utilisation est justifiée et faite avec douceur. J'ai adoré les scènes "plateau". Puisque qu'on voit forcément les coulisses de la série sans le savoir. Les coulisses du plateaux de tournage du film sur le livre de Hank et donc de la maison de Hank. Excellent je trouve cette petite introspection de la série, déguisée. Au final, ce season finale était excellent entre scènes électriques et reposantes. Un bilan qui laisse sur une vraie question : où va t-on ? Californication a cette manie de parvenir à partir de rien. Ce fût le cas cette saison qui pour moi restera l'une des meilleurs si ce n'est la meilleure depuis la première saison.

Note : 9/10. En ref, un season finale parfaitement réussi. "On ne peut pas avoir tout ce qu'on veut" diraient les Stones à Hank.

vlcsnap-2011-03-28-17h34m10s53.png

Commenter cet article