Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Californication. Saison 5. Episode 8. Raw.

5 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-05-21h10m05s63.png

 

Californication // Saison 5. Episode 8. Raw.


Afin de reprendre au mieux la saison 5 de Californication la série tente de nous offrir de nouveaux enjeux autour des personnages et notamment de Tyler Stevens, l'actuel petit ami de Becca. Hank va lire le scénario de Tyler et va être surpris par la qualité d'écriture mais également être assez intéressé par le sujet qu'il a choisi pour ce film. L'idée de base de cet épisode est réellement de mettre Tyler au centre de l'épisode, afin de mettre en exergue ce personnage trop longtemps laissé de côté comme un Hank bis. Et il l'est. Il le prouve avec la qualité d'écriture de son scénario. Je ne sais pas trop ce qu'il faut attendre de Tyler maintenant mais je dois avouer que la fin de l'épisode où Nero (Rob Lowe est toujours excellent en allumé) est excité par le script de "Raw", écrit par Tyler et dit avoir trouvé son prochain film. Californication balance donc un pleine marre une nouvelle idée. Peut être que l'intérêt de ce nouveau épisode est de subvenir à l'avenir de la série. Je pense qu'avec cet épisode Tyler devient un personnage bien plus intéressant qu'il ne semblait l'être au départ. Car on ne peut pas dire que c'était le personnage le plus passionnant. Il avait certes son potentiel mais cela s'arrêtait là.

Quand Hank va voir Tyler afin de lui donner quelques conseils et quelques notes, il va alors tomber sur les deux mères de ce dernier. Un passage assez marrant qui va plonger Hank dans un univers assez étrange. En effet, ces deux mères ont une étrange passion : celle de photographier certaines parties du corps si vous voyez ce que je veux dire. Evidemment, Hank va en rajouter encore sur le fait qu'il en a une très jolie dans le pantalon. Hank reste égal à lui même. Cette histoire permet aussi de se détendre. Elle offre un vrai moment de plaisir (mais pas dans tous les sens du terme, il faut se les farcir les mères de Tyler quand même). Par ailleurs, on découvre aussi que Tyler est finalement bien plus qu'amoureux de Becca, il est aussi amoureux du travail de Hank (ce qui déteint finalement dans "Raw"). Evidemment, Tyler va aussi en profiter pour s'ouvrir à Hank. Cela permet de voir toute la sensibilité du personnage et j'ai adoré leur face à face. On met enfin les deux personnages face à face avec l'un des deux à coeur ouvert. Il va parvenir à prouver à Hank qu'il aime Becca. Et c'était très mignon.
vlcsnap-2012-03-05-21h20m00s127.pngEnfin, l'épisode me fait aussi me poser des questions : Comment un gosse peut être élevé au beau milieu de parents qui sont de vrais lapins fornicateurs ?. C'est ce que je me suis demandé avec l'intrigue assez ennuyeuse à mourir de Charlie. Je ne comprends plus ce personnage ni même ses escapades sexuelles. On peut pas l'enfermer dans une secte ou je ne sais pas moi, lui couper le zizi tout simplement. Car j'en peux plus. C'est sur qu'il y a des intrigues sympathiques dans les intrigues de Charlie vous ne trouvez pas ? On apprend tout ce qu'il ne faut JAMAIS faire au lit. Enfin, il faut déjà être un peu débile pour avoir l'idée de faire ses grimaces dégueulasse quand il jouit. Le seul bon moment c'est le face à face avec Marcy. C'était au moins un peu fun mais cela aurait pu être plus drôle si les deux couraient dans la maison à poil. Autant choquer pour choquer de toute façon. Californication livrait donc ici un bon épisode d'un côté mais avec une partie inutile qui gâche le propos et c'est bien dommage.

Note : 7/10. En bref, j'adore Californication et je la défendrai jusqu'au bout mais par pitié très chers scénaristes, faites quelques chose pour Charlie nom d'une pipe !

Commenter cet article