Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle, 90210 et 24

15 Mars 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critiques Séries

90210.jpg
90210 // Saison 2. Episode 14. Rats and Heroes.

90210 a tuer le rêve de AnnaLynne McCord qui voulait avec une relation lesbienne d'un soir avec Rumer Willis, la fille de Bruce Willis. Oui car ce n'est pas Naomi mais Adrianna qui se retrouve au beau milieu de cette relation lesbienne. Sinon, pour l'épisode, il est globalement bon avec des petites histoires bien enrichie et moins planplan que Gossip Girl.
Tout d'abord Liam et Naomi. On nous bassine sur cette histoire depuis le début de la saison et même depuis l'an dernier et là, ils n'ont rien à dire alors qu'ils ne s'étaient pas revu depuis la séparation entre Naomi et sa soeur Jen. C'est vraiment dommage, ce couple est tout mignon tout plein. Espérons que la passion qui renaît dans le beteau de Liam puisse faire revivre un couple parfait entre un Liam fleur bleue bad boy et une Naomi sympa mais snob.
Pour Annie et ce merdeux de Jasper, désolé d'être vulgaire. Oui car je déteste ce personnage à un tel point que j'ai toujours envie qu'il ne revienne pas dans le prochain épisode. Pour satisfaire le plaisir de la production à me torturer avec ce personnage, elle a trouver le fin mot de l'histoire pour le garder encore quelques épisodes : le chantage. En effet, Jasper sait que c'est Annie qui a renversé son oncle. C'est bof et j'ai vraiment envie de retrouver la Annie sympa et amie avec Naomi et le club des frustrées.
Pour son frère Dixon et Navid c'est pas la même. Une histoire drôle et sympa, notamment la partie escapade dans le bureau du proviseur qui est le père de Dixon, c'est plutôt réussit. Pour Navid, je suis désolé pour lui, franchement, cette fin en queue de poisson ca relance de nouvelles intrigues mais bon, que va t-il se passer, ses parents vont-ils le renier, ... ? Ah ah !
Pour les parents, ouais, alors là, ca devient navrant. En effet, je n'arrive plus à connaître le mot de la fin ni le pourquoi du comment. La série pour moi à passer l'âge de parler des parents, mieux vaut se concentrer sur les enfants, ces jeunes ados en quête de repères dans ce milieu du luxe et des paillettes. Heureusement dans un sens que Rob Estes et Jennie Garth quittent la série à la fin de la saison. Cela pourra lancer une nouvelle intrigue pour la mère d'Annie.
Enfin, pour terminer, je vais prendre le personnage d'Adrianna. J'adore l'idée du personnage, une jeune fille de 16 ans à qui il arrive les pires trucs : drogue, alcool, enceinte et là, il faut du rose avec du noir : elle accroche entre guillemet Rumer Willis dans une relation gay. C'est cool, ca changera un peu.

Note : 8/10. En bref, un retour réussit et sans fausse note pour le niveau qualitatif de la série. 90210 reste finalement de bien meilleure facture en seconde saison qu'a sa première !

Castle 2009 // Saison 2. Episode 16. The Mistress Always Spanks Twice.

Oulala ! Le SM fait son apparition dans la série Castle et sous une forme plutôt énorme il faut bien le dire. Ce n'est pas la version Lady Heyser des Experts ni la version gore d'Esprits Criminels. Ici, c'est l'humour de notre cher duo de flic qui prévoit. En effet, ils abordent le sujet, il faut dire assez difficile (même si de nos jours, est un peu moins tabou). Une histoire de femme assassinée d'une façon bien bizarre et noyée dans du caramel. Cela se retrouve être le fantasme et surtout le délire d'un cinglé qui est suspect mais ce n'est pas lui le tueur. Enfin bref, ce duo de flic fonctionne à merveille et notamment lors de la visite au donjon où Kate Beckett s'en donne à coeur joie sur Castle en le transformant en esclave sexuel. C'est tellement énorme que ca passe comme une lettre à la poste. Drôle et incisif, c'est parfait. Bien meilleur que l'épisode 15 qui m'avait personnellement un peu déçu avec moins de répliques sympa, ici, la série se rattrape peut-être un peu trop. Je pense qu'il faut tout de même y aller molo sur l'humour dans les séries policières même si j'adore.

Note : 8/10. En bref, un épisode bien sympathique et qui banalise encore une fois un sujet tabou de la société par son humour décadant.

24 // Saison 8. Episode 11. 2H-3H.

Ah ! Je grand Jack Bauer n'est pas près à nous lâcher et partir en retraite forcé comme le laisse entrevoir les dernières rumeurs sur l'arrêt définitif de la série qui devrait rennaître au cinéma.
Dans ce nouvel épisode, l'intrigue se poursuit et moins je vois Hassan, mieux je me porte car même si l'acteur est parfait dans ce rôle, il montre que son histoire n'est pas si intéressante que ça finalement et en père épleurer et apeurer du départ de sa fille dans les bras d'un terroriste. Ouais, ils auraient pu faire mieux. Bon, enfin bref, Jack se concentre dans ce nouvel épisode sur comment faire sortir du caisson à oxygène le terroriste qui était prêt à se faire sauter dans l'épisode précédent pour tuer le frère de Hassan pour qu'il ne parle pas de la conspiration. Et ben, oui, c'est certes long mais Jack qui redevient agressif et manipulateur d'esprits lors de ses interrogatoires, il est de retour ! Yes ! I'm glad ! De plus, cette histoire avec la mère quand il dit qu'il va s'assurer qu'elle soit là pour être infecter par les radiations et qu'elle meurt à petit feu c'était bien trouvé et surtout mal placé. Tellement énorme ce Jack ! J'adore.
Ensuite, Dana et Cole c'est une aventure qui est bien complexe et ils ne sont pas tellement fait l'un pour l'autre surtout quand Dana a toujours des sentiments pour son ex qui avait refait surface dans les épisodes précédents pour lui demander de l'argent. Enfin bref, cette petite intrigue qu'on ajoute à la saison sur le responsable des conditionnels et en charge du dossier de son ex, qu'elle dit ne pas le connaître alors qu'il l'avait appeller plusieurs fois ces derniers temps. Ca lance quelques chose de bien intéressant et j'ai hate de découvrir la suite.
Enfin, pour ce qui est de Chloé, j'adore le personnage mais je la trouve encore une fois sous exploitée, vraiment sous exploité cette saison avec aucune intrigue à elle, rien. C'est le vide intégral. Pas de retour non plus de Renée Walker, j'attendais beaucoup de ce personnage.

Note : 7/10. En bref, un nouvel épisode dans la continuité de la saison. Intéressant.

Commenter cet article