Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 3. Episode 17. Countdown (Part 2)

1 Mars 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

vlcsnap-2011-03-01-23h55m37s201.png

 

Castle // Saison 3. Episode 17. Coutdown (Part 2).


Il faut dire ce qui est, cette seconde partie est réussie. Franchement, ce double épisode était meilleur que celui de l'an dernier. En effet, l'an dernier on a eu Dana Delany en agent du FBI, cette année on a Adrian Pasdar en agent de la sécurité intérieure, l'an dernier on avait eu une histoire de serial killer, cette année on a droit à une intrigue de bombe sale lâchée dans NY mais on ne sait pas où elle est. C'est excellent car justement la série est arrivée à faire quelque chose de moins classique, de détourner les codes du meurtre exquis pour l'action Jack Bauer-esque. Alors bien sûr, les ficelles étaient là, je vais revenir dessus.
Tout d'abord la fin de l'épisode précédent nous laissait avec Castle et Beckett enfermés dans un frigo. Sauf qu'une fois sortis après avoir passer un bon bout de temps, sous leur couverture, ils sont maquillés, pas blanc et ont repris du poil de la bête. C'est dommage car dans un sens on va dans la facilité. J'aurais aimé qu'ils soient à plat mais deux héros à plat c'est comme Jack Bauer quand il se fait tirer dessus, 1h lui suffit pour se requinquer. Même après une opération lourde. C'est un fou, Castle et Beckett le sont également dans un registre un peu moins réaliste. Et puis il y a la fin où comment Castle désamorce la bombe en arrachant tous les fils d'un coup comme on arrache la cellophane d'un sandwich. Je dois reconnaître que la scène où Castle et Beckett se serrent la main m'a rendu les yeux pétillants.
Pour ce qui est de l'histoire en elle même, dans ce second épisode tout s'accélère. Peut être un peu trop mais cela permet au rythme de gagner un cran. On est donc en mode peur-panique. Je crois que Castle arrive dans ce second épisode à instaurer l'inverse de l'épisode précédent qui était plutôt posé et oppressant, celui ci est dans le feu de l'action où il n'y a pas une seconde à perdre. L'ensemble est bien mené et je ne suis pas déçu. Ainsi se clôture ce double épisode par une scène entre Castle et Beckett. Je l'ai trouvé excellente. D'un côté on voit qu'ils sont fait l'un pour l'autre (la remarque de l'agent Fallon au début de l'épisode le prouve). J'attends la suite avec impatience.

Note : 8.5/10. En bref, d'une ambiance à une autre, cette seconde partie gagne en intensité avec brio.

Commenter cet article

Balzac 04/03/2011 17:02



*cette année
*m'a rendu
*celui-ci