Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 4. Episode 9. Kill Shot.

22 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

vlcsnap-2011-11-22-23h08m39s212.png

 

Castle // Saison 4. Episode 9. Kill Shot.


Castle me surprendra toujours. A dire vrai, cette saison est pour le moment excellente. Je me demande comment les scénaristes arrivent à donner à une histoire tout à fait banale - des snipers fous on en a déjà vu dans CSI Miami, CSI NY, Mentalist je crois aussi, … dans tes tonnes de séries policières -. Et finalement, l'intérêt on ne va pas le trouver dans l'enquête en elle même ou sa résolution mais bel et bien avec les personnages. Ils sont géniaux, et je pense bien sûr à notre très chère Beckett. Ce personnage est si bien développé dans cet épisode, induisant le téléspectateur dans cette spirale infernale qui vient la toucher en plein coeur. C'est à la fois une histoire intrusive dans la vie du personnage et donc de son vécu - et je pense à tir qui clôturait la saison précédente et ouvrait cette nouvelle saison -. Le ton est différent, léger, très silencieux. Le rapport avec le silence, Castle l'a très rarement - elle l'avait eu dans la première séquence de cette nouvelle saison d'ailleurs, ce côté sourdine -.

La psychologie de Beckett est à son comble, elle perd les pieds et ne sait plus vraiment comment faire pour retrouver sa ligne de conduite. Le personnage n'est pas le seul à être mis en avant dans cet épisode car à mon grand plaisir : tous les personnages sont bien utilisés jusque même Alexis, la fille de Castle, qui va aidée ce dernier à trouver un incise capital pour la suite de l'enquête. L'idée est bel et bien de trouver un truc qui puisse relier tout le monde sans que ce soit fait de façon superficiel. Et ce n'est pas le cas, l'épisode arrive au climax final sans problème, et surtout, on a cette impression de tension permanente qui nous oppresse. On a pas le temps de réfléchir, et pas le temps de cligner des yeux que l'on passe déjà à la suite. Les scènes s'enchainent et nous impose un rythme sous forme d'implosion. C'est bon, c'est beau, c'est surtout très bien tenu. Le sujet est maîtrisé. Oui, Castle a réalisée un second épisode parfait cette saison - après celui de la prise d'otage - . Celui ci va beaucoup plus loin dans l'exergue. Il pousse Kate dans ses retranchements, afin de tirer cette essence, excellente.

Stana Katic prouve avec cet épisode qu'elle peut être bien plus qu'une belle plante dans la série. Elle nous fait passer à travers divers stades d'émotion, c'est une belle prouesse. J'ai peut être un seul regret, que l'épisode ne se soit pas achevé avec une scène entre Castle et Beckett, mais uniquement avec une scène chez le psy de cette dernière qui la suit depuis le début de cette nouvelle saison. Je sais que j'attends beaucoup de Castle maintenant, car forcément quand on a vu ce genre d'épisode, on est tout de suite en manque. On a envie d'en voir plus. C'est fait de façon très intense mais aussi intelligence. L'épisode a quelques défauts, c'est logique, mais cela ne fait que le rendre encore meilleur. Petite mention pour Esposito qui comprend Beckett comme personne d'autre dans cet épisode, mais Castle est là lui aussi. Cette dernière, sans vraiment être expressive sur le sujet montre très bien qu'elle ne peut pas vivre dans Castle, ou en tout cas, qu'elle ne peut plus être heureuse sans lui.

Note : 10/10. En bref, un épisode magique, permettant à tous les personnages de briller et surtout à Beckett.

Commenter cet article

Noam 23/11/2011 03:22


Une vraie claque cet épisode. Stana Katic est vraiment une très bonne actrice, dommage que la série ne soit jamais nominée lors des compétitions du style "Emmys".


Nomination qui ne se justifiait pas forcément jusqu'ici en même temps, mais je trouve que la série a vraiment gagné en qualité en ce début de saison 4 !