Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 5. Episode 6. The Final Frontier.

6 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

vlcsnap-2012-11-06-22h26m24s42.png

 

Castle // Saison 5. Episode 6. The Final Frontier.


Pendant cinq saisons je me suis demandé quand est ce que les scénaristes allaient offrir à la série un épisode dans le monde de la sci-fi afin d'exploiter au mieux le statut de star de Nathan Fillion dans ce monde là. Ancienne star de la série Firefly de Joss Whedon, les scénaristes ont même poussé le vice à citer de façon sous entendue la série : "I'm a fan a good sci-fi, Star Trak, Battlestar, that Joss Whedon show". J'ai adoré ce moment là de l'épisode car la série embrasse particulièrement bien tout l'univers. D'une part parce que Nathan Fillion est dans son univers et qu'il nage alors comme dans un bain de mousse, mais également parce que l'épisode nous permet de découvrir un peu plus Beckett. Une occasion en or quand on sait que la série tente de nous prouver que derrière cette vaillante femme se cache un vrai bout en train. "The Final Frontier" nous offre également une plongée dans la jeunesse de Beckett alors que cette dernière nous raconte qu'elle était une fan de Nebula-9, la série de science fiction au coeur de l'épisode.

Oui, car je ne vous l'ai pas encore vu. Nous sommes à une convention de sci-fi (une sorte de Comic Con tout simplement) et une jeune femme est retrouvée morte dans les décors de Nebula-9, une ancienne série qui aura laissé un héritage à la pop culture américaine. C'est une sorte de Firefly mais en moins bien puisque Castle ne va pas arrêter de critiquer Kate parce qu'elle aimait cette série et qu'elle s'identifiait à l'héroïne. C'était une partie assez touchante de l'épisode qui va bien plus loin que le cas de la semaine (qui est le cadet de nos soucis finalement à ce moment là de l'épisode). Oscillant entre légères émotions (Kate qui se confie) et moments de rires (la scène finale était tout de même l'une des plus réussies que la série ait pu nous offrir en cinq années d'existence). On découvre une série nouvelle, un peu plus volage et moins fébrile. Elle ne se prend pas la tête et moi je ne peux qu'adorer cette nouvelle dynamique. De plus, en apprenant de nouvelles choses sur Kate cela permet aussi de faire un parallèle avec sa vie d'aujourd'hui.
vlcsnap-2012-11-06-22h33m24s149En effet, maintenant elle est une détective de la NYPD, elle combat le crime, et elle est même l'héroïne d'une fiction, Nikki Heat, écrite des mains de son actuel petit ami : Castle. On peut dire que finalement elle l'a eu ce dont elle rêvait depuis toute petite quand elle se déguisait comme son héroïne. Au détour d'une petite recherche sur la plus grande base de données IMDB, j'ai découvert que Jonathan Frakes avait réalisé cet épisode. Pour ceux qui ne connaissent pas, il était l'une des vedettes de Star Trek : The Next Generation, une série de sci-fi culte elle aussi. Au fond, tout se recoupe dans cet épisode pour nous offre un hommage à la science fiction et un terrain de jeu des plus agréables pour l'excellent Nathan Fillion qui ressemble clairement à un enfant dans une cour de récréation. Au final, un épisode qui ne marquera pas les esprits pour son cas de la semaine mais bien pour tout l'enrobage. Sans compter sur les quelques répliques de Ryan et Esposito, se battant sur des questions plus geeks.

Note : 8/10. En bref, sans que le cas de la semaine ne soit réellement passionnant, tout le reste était plutôt drôle, amusant et parfois même légèrement touchant. Merci Kate, merci Castle.

Commenter cet article