Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 6. Episode 2. Dreamworld.

1 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

vlcsnap-2013-10-01-01h23m15s209.png

 

Castle // Saison 6. Episode 2. Dreamworld (Part 2).


Et la suite des aventures de Castle au FBI. C'est un peu comme Martine. Castle dans les Hamptons, Castle à Los Angeles, Castle à la NYPD et maintenant Castle au FBI. Mais du bon Martine. J'ai lu ici et là que certains n'avaient pas aimé le premier épisode de la saison 6 car c'était un semblant de changement. La série avait beau nous envoyer au FBI, la mécanique reste la même, Castle est toujours aux côtés de Beckett pour enquêter et tout le monde se moque de lui donner des tas d'informations classées secret défense sans même lui faire signer de papiers. Mais les facilités de Castle ne sont pas nécessairement dérangeante à mes yeux dans le sens où le divertissement reste efficace et la dynamique des personnages toujours aussi passionnante. La crainte que j'avais en envoyant Beckett au FBI c'est le fait qu'elle perde un peu son énergie. Et l'on se rend bien vite compte que finalement Castle n'a rien perdu. La série est toujours là même et notre duo héros est toujours aussi amusant. Enfin, dans cet épisode pas tellement alors que Castle est en pleine course contre la montre pour sauver sa vie.

Cette suite directe de "Valkyrie" est intéressante car elle me rappelle les double épisode spéciaux que la série peut faire chaque année. La première partie tente de mettre en place l'intrigue et des personnages. La seconde partie tente de mettre en place l'action et la course contre la montre. C'est ce qui a été fait dans ces deux épisodes, avec un petit bonus dans le premier étant donné qu'il fallait revenir sur les problèmes de demande en mariage de fin de la saison 5. J'ai bien aimé les quelques guests de cet épisode comme Parker incarné par Warren Christie (Alphas). Cet acteur est plutôt bon et je trouve dommage qu'il n'ait pas retrouvé de série depuis (il se retrouve cantonné à des guests ici et là). Et puis il y a Glenn Morshower (24) qui incarne ici le rôle du secrétaire à la défense Michael Reed. Cette galerie de guests profite donc à l'intrigue de la semaine qui se concentre avant tout sur la dynamique nouvellement installée par le FBI. Je ne sais pas vraiment ce qu'il fallait attendre de ces deux épisodes car au fond ils n'ont pas modifié grand chose dans la série. On en est toujours au même point.
vlcsnap-2013-10-01-01h22m07s45.pngEt puis j'aime bien la relation entre Rachel et Beckett est plutôt bien ancrée dans la série maintenant mais justement je trouve que cela est bien trop simpliste. Cela ne fait pas longtemps qu'elles sont coéquipières et l'on entre déjà dans une routine. C'est dommage alors qu'il y avait tellement de choses à faire d'un point de vue des différences que les deux personnages partagent. Du coup, bien que l'intérêt soit là, la dernière scène de l'épisode où les deux semblent enfin se rendre compte qu'elles n'ont pas autant de points communs que ça, on nous laisse avec la possibilité que tout cela soit oublié dans le prochain épisode. Je suis aussi assez fatigué de voir les pauvre Esposito et Ryan ne faire que quelques apparitions dans les épisodes sans pour autant réellement prendre en otage la série. J'aurais presque adoré que l'on suive deux enquêtes avec deux dynamiques différentes. La new-yorkaise pimpante et cosy et la washingtonienne bleue comme le froid d'un frigo. C'est là que l'on se rend compte à quel point ces deux personnages sont sous exploités.

Finalement, cette seconde partie ne m'a pas ennuyé une seule seconde mais j'ai quelques réserves sur quelques éléments de la dynamique de la saison pour le moment. J'aime bien le fait que l'on tente de nouvelles choses mais il faudrait aussi faire les choses bien. Notamment en permettant à Ryan et Esposito de travailler car l'on a plus l'impression qu'ils passent leur temps à se tourner les pouces et à faire des scènes ascenseur qu'autre chose. Un peu comme Martha. Bien qu'elle serve ici à quelque chose (être contente que son fils soit en vie), j'aurais bien aimé que l'on voit le personnage réellement paniqué. Ou alors que l'on permette à l'enquête qui se déroule à Washington de se voir transférée à New York durant la seconde partie afin de retrouver une dynamique plus proche du Castle que j'aime. Mais bon, je fais encore une fois confiance aux scénaristes.

Note : 6/10. En bref, si le premier épisode tenait surtout pour la dynamique d'éloignement entre les deux héros, cette seconde partie déçoit par l'exploitation assez médiocre de certains éléments et personnages.

Commenter cet article