Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Charlie's Angels. Saison 1. Episode 5. Angels in Paradise

21 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-10-21-17h46m25s179.png

 

Charlie's Angels // Saison 1. Episode 5. Angels in Paradise.


Le couperet est tombé tel l'effet d'une bombe cette semaine : Charlie's Angels le remake est annulée. ABC diffusera malgré tout l'intégralité des épisodes tournés mais ça s'arrêtera là. Mais je ne vais pas gâcher mon plaisir avec un nouvel épisode qui était bien fun, et surtout qui permet encore une fois de voir des guests qui sont déjà apparu dans 24. C'est fou le nombre de guest que l'on voit et qui ont été acteur dans la série de la FOX. Cette fois c'est Mark Kiely que l'on connait plus sous le nom de Vossler dans la saison 7 de 24, et John Terry plus connu sous le nom de Bob Warner dans la saison 2. Niveau guest on ne se prive pas non plus de Dina Meyer, l'actrice omniprésente, mais qui n'a pas jouée dans 24. Bizarre. Bref, avec ces trois personnages dans Charlie's Angels on avait donc un tridem (oui, car tandem c'est que deux) de choc. Mais pas des anges de choc.

L'ouverture de l'épisode était déjà très efficace et surtout on voit une fois de plus que ABC avait mis les moyens dans la série. On a donc une scène en pleine mer, avec un bateau, un kidnapping, une rançon, et le tout qui tourne mal forcément. L'histoire en elle même est bateau - c'est le cas de le dire - mais elle était plutôt bien menée, avec les grosses ficelles du genre et donc de quoi laisser son cerveau à l'entrée et se divertir comme un bon gros beauf devant son téléviseur. Sauf que de regarder cette série je n'ai pas honte, il faut être dans le trip pour comprendre. Cet épisode est le moyen de connaître un peu plus du passé d'Abby et notamment de rencontrer son père (donc maintenant on sait que Charlie n'est pas le père de Abby, enfin je suppose). L'histoire aurait pu être bien meilleure mais les scènes sont idéales pour le genre. On y voit souvent dans les séries d'action de ce genre alors bon.
vlcsnap-2011-10-21-17h31m55s183.pngA défaut d'être un revival de 24, et même si elle semble vouloir prendre cette identité, Charlie's Angels offre tout de même des moments de combats et de course poursuite en pleine air. Je ne comprends d'ailleurs pas comment CSI NY ne peut pas faire mieux, et que cette dernière a toujours besoin de faire ça dans la nuit maintenant. Charlie's Angels prouve que l'on peut très bien s'en sortir avec pas grand chose et des décors de rêves. Notamment ce coup ci des courses hippiques. Même si je ne pourrais pas me faire griller le crâne au soleil à regarder ce genre de choses, je trouve que c'est classe et beau dans une série les courses hippiques. Je me souviens de l'épisode de Mentalist de la saison dernière qui était pas mal en son genre et j'attends aussi Lucky avec Dustin Hoffman sur HBO très prochainement.

Bref, l'épisode se suit sans problème, avec des rebondissements que l'on voit venir à des kilomètres mais le but est de planer, et de s'amuser. Bosley est toujours là - autre atout important de l'épisode et de la série -, et avec ses iPads, mais aussi un iPhone 4 tient. Beau placement de produit pour iOS aussi lors de ce petit moment de mode haut parleur sur le téléphone. C'est tellement bon la technologique. Au fond c'est pas terrible comme série mais qu'est ce que c'est propice à s'amuser qu'on s'attache facilement. Dommage qu'elle ait été annulée, j'aurais bien déguster une saison complète avant de lui dire au revoir - et ça aurait été sûrement suffisant (ou pas) -. J'ai hâte qu'on s'intéresse au passé de Eve maintenant, surtout qu'elle est la fille de Charlie (enfin, je suppose, je suppose).

Note : -/10. En bref, du fun, une enquête sympa, et toujours les mêmes ingrédients qui fonctionne pas du tout mais qui sont tellement drôles qu'on adhère.

Commenter cet article