Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Charlie's Angels. Saison 1. Episode 7. Royal Angels.

11 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-11-11-14h11m52s40

Vous trouvez pas que ça aurait eu plus de gueule en guise de photo promo ?

 

Charlie's Angels // Saison 1. Episode 7. Royal Angels.


A un épisode de la fin de la série - oui, déjà - on s'amuse un peu plus comme des fous. Cette fois c'est grâce à Bosley qui joue au basket. Oui, car il fallait bien justifier sa musculature - il ne fait rien de la journée à part faire le geek -. En fait Bosley c'est un homme parfait : il sait et se battre et être un excellent pirate informatique. C'est un homme multitâche. Ca existe pas ce genre de spécimen dans la vraie vie. C'est la même chose pour les Anges d'ailleurs. Vous avez déjà vu des femmes, en trio, qui savent bien tirer - visez un peu le coup de feu de Eve dans la jambe d'un suspect -. Charlie's Angels est une mauvaise série, tout le monde le sait mais je pense que c'est sûrement ce qui la rend encore meilleure aux yeux des gens comme moi qui apprécient les divertissements sans cervelle. Car moi je ne demande pas à Eve, Kate et Abby de réfléchir, juste de se battre devant la caméra. Et Eve se donne à fond dans cet épisode dans une scène sur la plage. Je prends donc sincèrement cette série comme un hommage aux années 90, où les séries de ce genre fleurissaient comme du pissenlit.

Bosley, en plus de faire du piratage informatique - et surtout d'avoir fait des choix douteux que l'on a pu voir dans l'épisode précédent, pour sa vie, il nous apprend ici qu'il était au MIT et qu'il n'a pas réussi à être ce qu'il voulait car… il a fait les mauvais choix de vie -, est coach de basket et garde du corps d'un jeune prince qui ne sera jamais enrôlé dans la NBA car la mort de son père dans l'épisode - de façon tellement facile alors qu'un roi devrait être bien protégé à mon avis - va faire de lui le nouveau roi et donc la cible de nouvelles attaques. Les situations dès le début de l'épisode sont très drôles et je pense que c'est ce que Gough et Millar, les adaptateurs du remake voulaient. Ils voulaient donner à Charlie's Angels ce qu'ils ont donné à Smallville. A la fois le fun et l'action un peu plus sérieuse. Dommage que le public n'ait pas cru que c'était possible, The CW aurait du prendre la série à ABC. Ca aurait été plus logique. Bref, petit à petit l'histoire de l'épisode était bien passionnante et j'ai même adoré les diverses retournements de situation. On voit bien que Bosley est de plus en plus mis en avant - ce qui me dérange pas -.
vlcsnap-2011-11-11-14h02m52s19.pngJe me demande si un jour une chaîne français - NDRL NT1 ? - aura le courage de diffuser cette série car il faut en avoir dans la culotte. Mais bon, quand on voit Kate qui est amoureuse du prince, comment ne pas trouver ça drôle. Mais j'aime aussi comment Charlie's Angels utilise ses personnages dans les intrigues, on a pas mal de choses WTF qui en découlent. Je pense notamment à la "grande" scène de spectacle de l'épisode, celle qui est censée résoudre l'affaire, c'était quand même du grand n'importe quoi. Mais une fois de plus c'est ce qui réussi le mieux à Charlie's Angels : ne ressembler qu'à une série d'espionnage. Ce genre qui faisait les beaux jours d'ABC il y a de ça encore quelques années avec Alias semble avoir disparu. Quand on voit le bide de Covert Affairs ces deux dernières semaines, ou encore celui de de Undercovers la rentrée dernière. On est en droit de se demander si Charlie's Angels était une bonne idée pour maintenant. Moi aussi je veux vivre à Miami et vivre ce genre d'aventures.

Note : -/10. En bref, la série se termine bientôt mais le fun pas du tout.

Commenter cet article