Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 1. Episode 12.

10 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Chicago Fire

chicago-fire-peter-mills.png

 

Chicago Fire // Saison 1. Episode 12. Under the Knife.


"Under the Knife" n'était pas le meilleur épisode de Chicago Fire. Disons que les états d'âme de Casey n'offrent pas à la série l'envergure dont elle a besoin. L'histoire de la mère de Casey est bien plus ennuyeuse que je n'aurais pu le croire. Le tout met pas mal de temps à avancer et c'est d'autant plus regrettable que le téléspectateur comme moi attend quelque chose d'un peu plus pertinent. Les scènes qui sont sensées être touchantes n'ont aucun charisme et il faut dire que Jesse Spencer n'y met pas vraiment du sien. Par ailleurs, l'épisode se permet aussi de revenir sur l'histoire de Casey de Dawson. Cette dernière n'ayant pas perdue de temps de son côté et ayant attrapé dans son filet le petit Peter Mills. Ce dernier va surement encore être le dindon de la farce, je le sens bien. Dawson et Mills continuent donc de flirter ensemble comme bon leurs semblent mais ils préfèrent garder ça secret pour le moment. Bien évidemment c'était sans compter l'oeil hagard de Boden qui voit tout. Comme Mills n'est pas encore sûr d'intégrer l'équipe puisqu'il est en période probatoire si je puis dire, il doit faire profil bas et surtout garder sa vie privée bien chez lui.

Bien évidemment, la morale de l'histoire veut que Mills comprenne qu'il doit avant tout apprendre son boulot et le faire bien avant d'aller grignoter à droite et à gauche. Surtout avec quelqu'un du service et ici en l'occurence la petite Dawson. Je ne suis pas contre leur histoire que je trouve très sympathique. La seule chose dont j'ai peur c'est que Chicago Fire se laisse enfermer dans un triangle amoureux avec Casey et c'est très loin d'être ce que je veux voir dans cette série. Par ailleurs, Kelly va enfin parler à Boden de sa blessure ce qui va lui valoir une petie visite chez le médecin. Le problème c'est qu'il doit passer par la case chirurgie et qu'il devrait en avoir pour un an avant de s'en remettre et pourrait bien ne pas récupérer la totalité de ses capacités au travail. La série ne fait pas le choix de nous montrer encore la décision de Kelly. Je me demande ce qu'il va faire, surtout que maintenant il a une petite aimé incarnée par la charmante Sarah Shahi que j'aime de plus en plus et que je vois bien rester dans la série encore quelques temps. Le petit face à face de cette dernière, Renée Royce, avec Leslie Shay était excellent. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi jalouse et pourtant...
chicago-fire-kelly.pngComme quoi, même la lesbienne du groupe pourrait bien changer d'opinion sur les hommes. Enfin, pour le moment je vois plutôt ça comme une amitié ambigue qui n'ira jamais plus loin. Mais l'on n'est jamais à l'abri de quoi que ce soit. Et c'est aussi ce côté imprévisible qui est très bien. L'histoire de Cruz est encore plus glauque et assez dure. En effet, maintenant qu'il doit faire face à la mort de Flacko qu'il a sur la conscience, la morale de la série ne veut pas que ce crime ne puisse pas rester impuni. Je pense que si Cruz ne parvient pas à aller mieux d'ici quelques épisodes, on devrait pouvoir lui dire au revoir prochainement. Alors qu'il se scarifie, je suppose que les intrigues devraient encore une fois prendre un coup dûr dans la hanche car ce n'est pas quelque chose que l'on voit tous les jours dans les séries. Et encore moins sur un network. Chicago Fire est une série assez sombre finalement. Enfin, Hermann nous amène une jolie petite scène assez drôle à la fin de l'épisode. De quoi nous détendre sans se faire trop de mal. Finalement, Chicago Fire délivre un épisode assez décevant dans sa globalité. Si de bonnes intrigues viennent s'ajouter, ce n'est pas suffisant à mes yeux.

Note : 5/10. En bref, quelques déceptions.

Commenter cet article