Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 1. Episode 4. One Minute.

4 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Chicago Fire

vlcsnap-2012-11-04-01h55m22s213.png

 

Chicago Fire // Saison 1. Episode 4. One Minute.


Petit à petit, Peter Mills commence à se révéler. Charlie Barnett incarne ce personnage avec beaucoup de simplicité mais aussi de gentillesse et de bravoure. C'est celui avec lequel le côté plus touchant de la série passe le mieux. L'histoire de cette épisode était bien loin de ce que l'on a pu voir jusqu'ici pour le moment. Cela traitait d'un sujet encore plus intéressant sur les pompiers que les interventions à grand renfort de moyens. "One Minute" traite donc le cas d'un homme qui va poursuivre la ville de Chicago et ses pompiers pour négligence en ayant laissé le frère de celui ci mourir lâchement dans l'incendie. Alors que Peter était prêt à retourner pour le sauver, le Chef va en décider autrement et prendre une décision qui va coûter la vie à cet homme. Le Chef se retrouve donc au centre de l'épisode. Cela permet de voir un peu plus le personnage et dans une situation assez délicate. On voit aussi que Dick Wolf (le producteur de la série) n'oublie pas qu'il aime le judiciaire car nous allons avoir l'apparition d'une juriste dans l'épisode. Une bonne chose puisque cela permet de voir une partie du métier de pompier : gérer les plaintes.

Mais cela va aussi permettre à Peter Mills de se retrouver en avant. J'ai adoré la petite discussion touchante qu'il va avoir à la fin de l'épisode avec Chief Boden. Il lui explique que même si le métier de pompier est de sauver des gens, ils ne peuvent pas toujours sauver tout le monde. C'est une règle et Mills doit l'apprendre. C'est comme cela que son père a perdu la vie et c'est pourquoi c'était encore plus touchant que prévu. Cette semaine il n'y a donc pas eu de grosses interventions (mis à part la très jolie scène d'ouverture de l'épisode) comme à l'accoutumée. Une bonne chose en soit puisque cela permet aussi de voir Chicago Fire sous un jour différent. Notamment du point de vue des personnages qui vivent eux aussi un développement intéressant comme Casey. J'ai hâte de voir où cette histoire pourrait nous mener. Pour le moment cela ne fonctionne qu'à base d'un cliffangher mais à mon avis il y a quelque chose à traiter et cela sera d'autant plus intéressant sur la longueur.
vlcsnap-2012-11-04-01h57m15s65.pngDans le reste des intrigues, Shiri Appleby (Life UneXpected, Roswell) va faire sa première apparition dans la série dans le rôle d'une ex à Leslie. Je dois avouer que cette petite histoire était fun à suivre. J'espère juste qu'elle aura une suite car ce serait vraiment bête de s'arrêter en si bon chemin. D'autant plus que Shiri retombe amoureuse de Leslie (on le sent dans ses yeux) et qu'il y a encore tellement de choses à faire avec Shiri dans la série. Je l'aime beaucoup cette actrice et je trouverais dommage qu'elle n'apparaisse pas plus d'un épisode. Du côté de Severide, la série s'est un peu calmée et ce n'est pas plus mal. Disons que j'avais beaucoup de mal avec ses histoires de drogues. Il y avait un schéma répétitif assez embêtant à mon goût. Finalement, ce nouvel épisode nous offre une nouvelle appréciation de la série et pas des moindre. J'ai beaucoup aimé cet épisode et je commence à comprendre un peu mieux ce que les gens lui trouve (car pour le moment je n'avais pas été particulièrement bluffé). Le côté touchant ressort parfaitement ici. Hâte de voir la suite.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode beaucoup plus touchant et passionnant. Bien construit et soigné de la réalisation au jeu d'Eamonn Walker et Charlie Barnett. Top.

Commenter cet article

tao 04/11/2012 18:10


J'ai confiance dans la série depuis le début. L'épisode était solide et bien que le thème était intéressant j'ai trouvé le traitement trop basique et prévisible. Néanmoins il met en lumière un
élement auquel je n'avais jamais pensé. Je te rejoins pour Peter Mills, un personnage très vite attachant qui est notre porte d'entrée dans cet univers. Et j'aime bien Kelly qui amène un peu de
folie.