Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chuck. Saison 4. Episode 6.

26 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

3828_chk_574_halloween_001.jpg

 

Chuck // Saison 4. Episode 6. Chuck vs. The Aisle of Terror.


Pour un épisode "Halloween" sans vraiment en être un, Chuck s'est offert la présence de Robert Englund, le très grand Freddy de la série de films. Mais en plus de ça, nous avond droit à la rencontre de Chuck et de sa mère. Linda Hamilton est excellente en mère, je trouve. En tout cas, c'est mignon et terriblement bon. Pendant ce temps, Morgan, Jeff et Lester se charge de faire du Buy More un endroit pour Halloween. Enfin, la mère de Devon vient rendre visite au couple et surtout voir le bébé, tout comme la mère de Chuck et Ellie qui va regarder ça de loin. Au final, l'épisode n'était si original mais la présence de Linda Hamilton fait son effet.
J'adore Robert Englund dans les Freddy et dans cet épisode il est tout aussi flippant. Cette fois il joue le Dr Stanley je sais plus trop quoi, créateur d'un gaz tueur et faiseur de rêve de cinglé. C'était vite sympathique mais pas très original car encore une fois ce genre de truc ça a déjà été traité dans Chuck d'une autre façon et dans des séries d'espionnages aussi donc bon, pour l'originalité fallait repassé ici. Quand on met devant Chuck ses pires craintes, je trouve que c'était plutôt sympa, on avait droit à de l'action et des trucs horriphiques à la façon de Chuck. J'ai plutôt aimé. Je pourrais trouvé réconfort avec le Halloween du Buy More : "The aisle of terror" créée par Jeffster. C'est dingue mais c'était drôle et dégueu à la fois car franchement, quand on parle de tout et de rien dedans, voilà quoi, c'était juste abusé. Mais bon, Jeffster sont des cinglés, ça leur va bien de faire des trucs de cinglé. Ce passage a permis à Robert Englund de joué le cinglé lui aussi, et j'ai pris un malin plaisir à voir ça puisque c'était drôle. Reste alors Casey et Morgan qui n'ont pas servis à grand chose dans l'épisode, sauf à la fin. C'est dommage car tous les deux étaient géniaux dans l'épisode précédent, surtout Casey en fait. Donc cette sous-utilisation était une mauvaise idée.
Mais de toute façon, ce n'est pas le plus intéressant de cet épisode. Je pense que c'est plutôt la relation Chuck et sa mère. Pourtant, cela ne semble pas durer assez longtemps. On a eu droit à une petite complicité avec notamment cette scène dans la voiture, ou encore de l'émotion quand elle va voir de loin ce qu'est devenue sa fille Ellie et surtout qu'elle a une petite fille en chemin. Je trouve que cette partie d'épisode a vraiment été maîtrisé. J'ai bien aimé car on évitait peut être un peu la routine et ce même si on nous sert le fait que finalement, la mère c'est pas une méchante, c'est un agent double chargée de détruire Volkov de l'intérieur. Bon, voilà, mais si l'on met cette intrigue de côté, j'ai trouvé ça trop court. La fin toute en émotions avec Ellie et le parallèle avec Casey et Sarah qui découvrent que le projet Isis a été arrêté il y a 20 ans et que donc, la mère de Chuck travaille vraiment pour Volkov. Le tout en terminant sur Sarah enlevant la mère de Chuck, moi j'attends le prochain épisode avec impatience.

Note : 6/10. En bref, un épisode correct de Chuck servant des ingrédients qui font mouche.

Commenter cet article