Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Clash. Saison 1. Episode 3.

17 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-05-17-01h53m12s231.png

 

Clash // Saison 1. Episode 3. Hugo : le mérite d'être clair.


Après deux épisodes assez catastrophiques, Clash remonte la pente petit à petit avec ce troisième épisode. Il n'y a aucun enjeu autour du personnage c'est sûrement un défaut, mais le personnage en lui même est bon. Il est assez bien présenté comme le petit geek qui en a marre de ne pas avoir l'attention de ses parents et qui se rebelle en ne faisant rien en cours et en piratant le site du lycée pour qu'il ait des notes convenables et donc passer chacun trimestre tranquillement. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Hugo parce qu'il est moderne et pas coincé dans une intrigue clichée monolithique et ultra fermée. Je n'ai pas spécialement aimé le début de l'épisode avec cette dérive que l'épisode prenait (l'histoire d'amour et le côté Flaubère sur les bords). Clash tente aussi d'être raccord avec sa propre cible en parlant de True Blood. Bref, Clash tente aussi de nous amuser avec le personnage et la relation qu'il entretien avec ses parents absents et ne lui donnant finalement pas de véritable cadre. En effet, il vit dans une famille aisée (la mère médecin, le père brillant avocat d'affaires).

Et justement, le père, Abel, tente d'obtenir une place d'associé dans son cabinet. Il va rapidement découvrir que cette place il l'a uniquement par rapport à la couleur de sa peau. La partie adulte était moins bonne. Pas assez énergique elle se perd rapidement dans un scénario qui n'a pas grand chose à raconter. Si la relation père / fils est sympathique, je n'ai pas grand chose à faire du reste. Le souci d'Abel c'est que Eriq Ebouaney n'est pas un assez bon acteur pour incarner à fond son personnage d'avocat. Il joue bien le père classique qui va même jusqu'à sortir LA phrase que les enfants ne croient pas : "Je vais t'envoyer en pension", ou encore toutes sortes de menaces. On nous présente aussi les parents clichés : le père autoritaire et la mère laxiste qui aime son fils. Bref, j'ai eu l'impression de me retrouver dans la propre famille, sauf que mes parents sont présents pour moi. Ne vous inquiétez pas pour ça. C'est d'ailleurs sûrement pour ça que j'ai préféré cet épisodes aux autres. Et pourtant, l'histoire en elle même n'était non plus si excitante. Mais elle se suit sans problème. Et je peux vous assurer que je n'ai pas pris de drogue pour dire ça.
vlcsnap-2012-05-17-02h21m25s13.pngLe but de "Hugo" est donc de nous offrir le portrait d'un personnage intéressant qui n'a pourtant aucune réelle ambition. Le divertissement est donc de mise. Je regrette que tout le côté drame social se déroule au travers de dialogues énumératifs (on va notamment parler du chômage en France de façon ultra expéditif et de façon très cliché pour les populations riches). Quant aux relations de Hugo avec les femmes, il n'y a rien de bien passionnant qu'il se passe et dans un sens heureusement parce que ce qui n'a pas réussi aux deux épisodes précédents c'est justement les femmes. La guimauve était écoeurante. J'ai presque laissé tomber après le premier épisode et finalement je me dis avec celui ci que j'ai envie de terminer la saison. Plus pour la forme que vraiment le fond, mais il y a quelque chose qui se dessine petit à petit et qui pourrait potentiellement m'intéresser. On m'a dit que le prochain épisode est le meilleur de ceux diffusés. J'attends donc de voir.

Note : 5/10. En bref, enfin un épisode correct de Clash, avec un bon personnage : Hugo.

Commenter cet article

julien 17/05/2012 13:43


a peine 7,6%  de part de marché! la série est déjà annulée! bref énorme gâchis, jamais une série n'avait eu autant de promo, presse, spot etc...


je le redis je suis bien content de tricher avec ma redevance!!