Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Clash. Saison 1. Episode 5.

23 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

cassius-et-emilie-783.png

 

Clash // Saison 1. Episode 5. Cassius : l'école des hommes.


Après nous avoir offert un joli épisode (le 1.04), Clash replonge dans pas mal de clichés. Même si l'épisode en lui même n'était pas terrible, il n'en reste pas moins mauvais à mes yeux. En effet, il y a encore beaucoup de clichés comme le fashion boy, qui est forcément gay dans la tête des gens et l'opéra pour ajouter une couche. Cassius était pourtant un bon personnage dans l'idée, mais malheureusement l'acteur qui l'incarne est loin d'être convaincant (à moitié entre de sourire quand il doit incarner des émotions par exemple). Il en va de même avec la mort de Pauline Kazinski, la mère. C'était une scène hilarante de débilité. En plus d'être mal incarnée cette scène avait une cause hilarante (le bonbon à la violette). Franchement, quelle mort ridicule. On pourrait se croire dans un Destination Finale. Bref, la gestion de la mort de Pauline se fait également non sans mauvaises idées. L'épisode nous plonge dans pas mal de clichés (gérer le deuil du petit frère avec le fameux "Maman est montée au ciel").

Cassius c'est donc le fils prodigue qui veut réussir à faire quelque chose de son visage et non plus boxer comme son père voulait. Les relations faciles sont également au centre de cet épisode de Clash. Cassius et Milos développent une histoire étrange. Elle n'a rien de romantique, elle n'a rien de sexuelle (même si une scène tente de nous prouver le contraire), elle n'a même rien d'amicale. Elle est étrange mais c'est ce sentiment qui la rend intéressante car on ne sait pas où elle va cette histoire. Même si le scénario est assez bancal (leur rencontre est précipitée, il faut aller vite car on a seulement 45 minutes), j'ai bien aimé le traitement de cette histoire. Jusqu'au bout. Ce sont les seules lignes du scénario qui sont justes de toute façon. Encore une fois, l'épisode tente la justesse des dialogues avec une très jolie phrase : "Je ne veux pas être gay, je veux ma mère". Clash tente de raconter des histoires intéressantes mais elle le fait beaucoup trop maladroitement.
37649106.jpgAu fond, Clash tente aussi de traiter le sujet délicat des relations entre jeunes et personnes plus âgées. J'aurais peut être aimé que l'on prenne plus de temps pour développer cette histoire. Cet épisode de Clash n'était pas parfait, il y avait de gros défauts malheureusement. Tout ce qui enrobe l'épisode n'avait rien de bien passionnant (la relation de Cassius avec ses amis et avec sa meilleure amie) ou était beaucoup trop ridicule (la mort de Pauline). J'aurais pensé que Clash allait pouvoir changer les séries françaises mais la tentative est bien trop faiblarde. Cet épisode avait son potentiel pourtant. Je dois cependant signaler l'excellente signature musicale. Je n'aime pas spécialement l'opéra, mais cela reste tout de même très beau, sans compter la scène finale sur "Protect Me" de Placebo qui est une chanson que j'apprécie énormément. Bref, il y a de bonnes choses, mais cela s'arrête là.

Note : 5/10. En bref, une bonne histoire ne suffit pas à faire de cet épisode une réussite. Malheureusement.

Commenter cet article