Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Clash. Saison 1. Pilote (France)

6 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

20088024.jpg

 

Clash // Saison 1. Episode 1. Robin : la maladie d'amour (Pilote)


Il était une fois France 2 qui tente de faire le Skins français. C'est en tout cas comme ça que Clash a été vendue. Alors pour reprendre Skins elle utilise la même construction : un épisode, un personnage. Il s'agit d'une construction très chère aux anglais. On reprend également la bonne bande son, bien que celle de Clash ne soit pas exceptionnelle non plus. Sauf que voilà, Clash c'est nul. Qu'on se le dise, France 2 a créé un ersatz de Skins sans la saveur de Skins. On se retrouve avec des personnages clichés, des intrigues maladroites mis en scène de façon anarchique. Même si le but principal de Clash pouvait être original, ce premier épisode est une vraie catastrophe. Au départ, je m'attendais à une série originale qui pourrait enfin raconter des problèmes d'ados intéressants, contrairement à ce que font des Chante et Cie, nid à clichés et de nullité. La plus grande réussite de Clash c'est de nous ennuyer encore plus à chaque minute qui passe.

Parents et ados, deux sphères qui cohabitent, se croisent, s’évitent ; deux univers dont l’harmonie et l’entente ne tiennent parfois qu’à un fil ; deux mondes que "Clash" propose de découvrir sous un angle nouveau. Zoom une bande de jeunes et leur famille respective, nous révélant à nous parents que nos ados ne sont peut-être pas ceux que l’on pense, et à nous ados que nos parents ont aussi une vie intime…
20088025.jpgEn guise de premier épisode on nous présente Robin, un ado aquaphobe, qui va tomber amoureux d'une fille et qui va par conséquent changer de look et devenir comme elle, punk. J'ai tenté d'aimer, du début à la fin, mais Robin a un gros souci. Ce personnage pourrait tout droit sortir d'une publicité McDo, c'est en tout cas un personnage vide, incarné par un très mauvais acteur. France 2 voulu faire une série sur les ados ok, mais pourquoi raconter tant de clichés aussi bien sur leurs relations amoureuses (franchement ? qu'est ce que c'est que cette merde), sur le langage des ados ("Jte tèje" ça se dit ça ? et même, je pense que Clash est complètement désaxée avec son temps), sur la relation entre les ados et les parents (le pire c'est sûrement la mère, qui est déjà folle dans un premier temps et qui apparait comme une vraie tête à claque que l'on voudrait secouer comme un pommier). Le fond de ce premier épisode, il n'y en a pas vraiment.

En effet, Clash subit une avalanche de clichés. Le début de l'épisode nous présente un personnage "geek" qui à mon avis aurait été plus intéressant à suivre que la transformation qu'on lui impose. Car cette transformation est ridicule. Même si l'amour fait faire des choses débiles, je ne suis pas sûr que ce soit à ce point. Clash manque d'inspiration. Le problème c'est que tout ce que l'on tente de nous raconter est surfait, surjoué, écrit comme un pied. Robin n'aurait clairement pas du être le premier personnage présenté (à moins que la suite soit encore pire) car il ne donne pas envie de voir la suite. Je ne suis même pas sûr moi même d'avoir envie de me plonger dans les cinq prochains épisodes tant cette déception se fait ressentir. Même si j'apprécie la volonté de France 2 de devenir la nouvelle BBC, il faudrait peut être aussi remettre en cause ses productions. Seulement deux sont sorties du lot ces deux dernières années pour moi : Les Beaux Mecs et en quelque sorte Les Hommes de l'Ombre.

Note : 2/10. En bref, Clash c'est une pub McDo sans le fun.

Commenter cet article

delromainzika 01/07/2012 20:30


Les points que tu soulignes sont encore plus flagrants pour moi maintenant. Merci pour ton point de vue. Je pense que tu as réussi à repérer tout ce qui n'allait pas dans cette série. Je suis
déçu étant donné que lors de l'annonce du projet j'étais content qu'enfin on ait une série sur des ados en France

William 01/07/2012 20:21


Salut, très sympathique article sur une série que j'ai moi aussi visionné récemment, mais non pas à la télé, mais plus sur la vod de France 2.


Mon dieu, que de chose yaurait-il a dire sur cette série qui s'est totalement ratée du début à la fin, qui s'est montrée à chaque épisode plus ambarassante que la semaine précédente.


Déjà, il y a un truc sur lequel je suis entièrement d'accord avec toi, c'est bien le fait que la série est totalement désaxée avec son temps.


Déjà, petit détail à la con mais qui en dit long sur à quel point toute l'équipe des scénaristes ne connait rien à l'univers des ados parisiens du 21ème siècle, c'est le fait qu'il soient
persuadés que de nos jours, les ados de 12-18 piges écoutent encore du punk genre Sex Pistols dans leur "walkman".


Parceque ça, en plus de montrer que l'équipe créative de la série transpose ce qui était tendance à leur époque (dans les années 80) sans plus se demander que ça si c'est encore d'actualité
aujourd'hui ou si il ne faudrait peut-être pas descendre un peu dans les rues de Paris pour être en prise avec le monde d'aujourd'hui, ca prouve que les acteurs n'en on strictement rien à secouer
de la série dans laquelle ils tournent.


Parceque dans le cas contraire, ils se seraient automatiquement empressés de le corriger pour que l'ensemble fasse un minimum plus crédible...Je sais pas, mettez en scène un dj style david guetta
et faites le mixer dans des endroits un peu hype de la capitale, et là vous serez sûrs de toucher la jeunesse du 21ème siècle !


Ensuite on a effectivement les personnages en eux-mêmes, qui sont dans l'ensemble une nouvelle preuve que les scénaristes n'ont strictement rien bité à la mentalité teenage d'aujourd'hui.


Comme par exemple la fille au bérêt et au blog (tellement marquante que son nom m'a échappé) qui incarne elle le cliché de l'ado impliqué dans des luttes sociales et écologiques que les séries
américaines du début des années 90 adoraient mettre en scène.


Pour elle, les scénaristes ont du oublier le fait que de voir aujourd'hui un(e) lycéen(ne) impliqué(e) dans une grande cause, c'est une immense blague.


On pourrait aussi parler du métis fils d'avocat que les scénaristes ont pris plaisir à faire parler à ses parents avec un language que même un jeune de cité qui viendrait de sortir de taule
n'oserait pas utiliser face aux siens.


Ce qui m'amène également à évoquer la sur-utilisation ultra maladroite du langagne des "djeun's" d'un bout à l'autre dans la série, genre "wesh tu vas la serrer et tout", comme tu l'as évoqué
dans ton article, ce qui montre bien que les scénaristes se contentent dans cette série de faire un simple travail de recrachage des clichés sur les ados véhiculés depuis 10 ans par les grandes
chaînes de télé françaises, sans rien y comprendre au fond.


Il y a aussi le fait que tout ces ados agissent en petite bande soudée comme les doigts de la main, ce qui, pour n'importe qui ayant fréquenté plus de six mois un collège durant ces cinq
dernières années, tient limite de la science-fiction. Tout ado ou au moins, personne de moins de 25 ans aujourd'hui sait parfaitement que les lycées de nos jours sont de véritables guerres de
tranchées et que les groupes qui s'y forment ne sont constitués que de gens qui se ressemblent beaucoup.


Les scénaristes des séries teenage us l'ont compris depuis longtemps, et il n'y a que dans des sagas comme le club des cinq ou les power rangers que des jeunes dotées de personnalités différentes
s'unissent contre l'adversité. Mais bon, là pour le coup vous me direz, on ne s'adresse pas exactement à la même tranche d'âge ;D


Dans clash, on a cinq jeunes hyperdifférents les uns les autres s'entendre crème d'un bout à l'autre du film.


Nan mais laissez moi pousser un gros lol, là, pour le coup.


Après pour finir ma critique, pour être de bonne foi, il faut également admettre que Clash avait quelques scènes touchantes, ou au moins amusantes. Dans l'ensemble, c'était assez pitoyable, pas
mal à côte de l'esprit ado d'aujourd'hui, mal écrit et réalisé et tout, mais parfois, la série savait nous toucher...C'était pas dingue mais ca arrivait quand même.


Enfin voila ! ;)

delromainzika 12/05/2012 02:59


Je la compare avec Skins par rapport au procédé narratif qui est le même. C'est un savoir faire anglais (si tu regardes des séries anglaises et pas que les connues, tu comprendras que souvent
c'est 1 ép/1 personnage) sauf qu'en France c'est raté cette focalisation.


 


Je ne suis pas là pour faire mieux, juste pour donner mon avis. Après tant mieux pour France 2 qui ça fonctionne mais si l'épisode était aussi bon, l'audience n'aurait sûrement pas été aussi
catastrophique. Surtout quand on regarde les courbes du début à la fin de la soirée, c'est une catastrophe.


 


Bref, j'ai trouvé ça très mal écrit. Et je ne dis pas que les séries frnaçaises sont elles, j'adore les créa de Canal, Profilage (TF1), Les Beaux Mecs (FR2) et j'ai assez bein aimé Les Hommes de
l'Ombre (FR2), j'avais bien aimé Clara Sheller (FR2) et puis j'ai trouvé cool Vive la Colo (TF1). Donc je n'ai pas de vendetta contre la fiction française

Eric 12/05/2012 02:42


Oulala ton article m'a vraiment énervé et j'ai envie de passer un ptit coup de gueule ! Alors je m'y connais très bien en série télévisé, j'apprécie particulièrement les séries américaines (de
Six Feet under, à Modern Family, en passant par Skins et Fringe...). Bref, mais là en lisant ta critique j'aimerai remettre un peu les choses dans son contexte.


Tu n'arrêtes pas de comparer "Clash" avec "Skins", alors ok la comparaison est facile, mais si on veut comparer alors allons jusqu'au bout. Déjà Skins est diffusé sur une "petite" chaine
anglaise, E4, et absolument pas à 20h50 mais à  23h et quelques, et SURTOUT la série est interdite aux moins de 17 ans ! Tu t'imagines donc que la série peut montrer plus de choses, aborder
plus de sujets, etre plus sexuel !


Bref, alors que Clash est juste déconseillé aux moins de 10 ans et surtout est diffusé à 20h50 un soir où un public assez jeune regarde la télévision. J'ai pas vraiment adoré Clash, mais
admettons que pour cet horaire là c'est assez fort de parler de cul comme ça, de voir des jeunes simulés et dire "suce ma bite" à 22H sur la deuxième plus grande chaine française. Bref ne compare
plus la série avec Skins ça n'a rien à voir par rapport au contexte télévisuel, je te remercie


Et la réalisation est pas si mal, essaye de faire mieux mec, je t'en donne le pari ;)


A bientôt

SamyXXY 07/05/2012 14:45


Donc cet épisode sera diffusé sur France2 ce mercredi ? Le fait que tu parle de Skins au départ me donne envie de regarder même si le reste de la critique ne me fait pas espérer de grandes
réussites. Cependant, niveau casting ado, j'ai été plutôt satisfait de ce qu'à pu faire France2 avec Coeur Océan ou Fait Pas Ci Fait Pas Ca par exemple.


 


 ps. Meilleur film ado français c'est incontestablement "Les Beaux Gosses" (enfin je comparerais avec recul quand  j'aurai aussi vu LOL :) )