Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Common Law. Saison 1. Episode 2. Ride Along.

20 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-05-20-01h23m21s105.png

 

Common Law // Saison 1. Episode 2. Ride Along.


J'ai beaucoup de sympathie pour Wes et Travis. Ces deux personnages sont bons et permettent de livrer ce que l'on attend en termes de divertissement dans Common Law. Au fond, cette série n'a rien d'exceptionnelle si l'on tente de creuser un peu plus loin que les personnages mais le truc c'est que l'on regarde pour les personnages et non pas pour d'autre chose. L'intrigue de l'épisode se concentre sur la mort d'une jeune femme tombée du balcon de sa chambre d'hôtel. Sauf que ce n'est pas un suicide (évidemment). C'est du policier classique avec l'esbroufe fun que l'on peut retrouver dans une série d'USA Network. On a le droit à ce genre de choses dans Psych. D'ailleurs, dans cette série c'est bien mieux géré (et je n'ai vu que trois saisons de la série pour le moment). L'originalité de l'épisode c'est l'intervention du Dr Ryan. En effet, cette dernière se retrouve au milieu de Wes et Travis alors qu'elle doit les suivre sur le terrain afin de mieux cerner la relation des deux personnages.

La relation entre Wes et Travis, et le Dr Ryan est assez bonne dans son ensemble. En tout cas, je n'ai rien à redire sur le duo. Le Dr Ryan fait son boulot, incarnée par l'excellente Sonya Walger (que j'avais adoré dans Lost dans le rôle de Penny ou encore dans Terminator The Sarah Connor Chronicles). Elle incarne très bien son personnage et s'amuse même avec en mettant des battons dans les roues de nos deux héros. Elle prouve qu'elle n'est pas bête et que les tentatives de l'éloigner d'eux ne fonctionne pas (notamment avec toute la partie dans la morgue quand elle parle de son internat et du fait qu'il fallait enlever tout le visage pour pouvoir voir le cerveau). Bref, je vais vous passer les détails, car ayant eu faim durant l'épisode, cette histoire m'a coupé l'appétit. Au moins, je n'ai pas touché aux M&Ms qui m'attendais. La relation entre Wes et Travis est basée sur les mêmes gimmick constamment avec cette mise à l'épreuve des personnages.
vlcsnap-2012-05-20-01h23m10s244.pngC'est aussi ce qui permet à la série de ne pas nous ennuyer terriblement. Sans Warren Kole et Michael Ealy, je pense que Common Law ne serait pas aussi cool. Je ne suis pas spécialement bluffé par la série, notamment parce qu'au bout d'un moment et après avoir ingurgité des milliers d'épisodes de séries policières, je ne peux plus être vraiment surpris. Il ne faut toujours un truc en plus qui peut me faire bondir de mon fauteuil. D'ailleurs, j'attends l'action que la série semblait nous promettre. De ce point de vue là, je m'attendais vraiment à être surpris mais ce n'est pas le cas. Je reste donc amorphe par moment devant ce divertissement sans prise de tête et sans prise de risques. Les personnages sont bien installés, on s'amuse avec eux, et on oublie tout une fois l'épisode vu. Common Law manque donc de choses mémorables. La sauce prend mais pas suffisamment bien pour rester dans le temps. Je n'étais pas sûr de rester après le pilote, j'ai fais le pas du second, je resterais toute la saison histoire de voir où tout cela nous mène.

Note:  5/10. En bref, les personnages sont toujours aussi sympathiques mais l'intrigue de la semaine est ultra passable et oubliable.

Commenter cet article