Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Community. Saison 3. Episode 19.

11 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Community

abed-stares-at-britta_507x337.jpg

 

Community // Saison 3. Episode 19. Curriculum Unavailable.

 

Je serais toujours étonné de l’auto-dérision de Community vis-à-vis de son histoire. En effet, cet épisode (comme d’autres l’ont déjà fait avant) tente de remettre en cause tout ce que l’on nous a raconté depuis le début de la série en nous faisant croire durant quelques minutes que Greendale n’est pas une université, mais un asile psychiatrique. L’épisode précédent virait le Dean de sa place de Dean, et le remplaçait par un faux, un « ringer ». Chang et son plan machiavélique seront à l’honneur dans les prochains épisodes, c’est certain. Cela fait maintenant deux mois que notre petit groupe d’amis s’est fait viré de Greendale et ils ont une routine. Ils mangent tous la même chose, Abed se prend toujours pour l’inspecteur de sa série préférée, et au fond, tout le monde déprime en pensant que sa vie est au fond, terminée. Alors qu’Abed commence à devenir un peu cinglé à l’idée de débusquer Chang et son plan pour éloigner notre groupe d’étude de Greendale, il est envoyé en thérapie collective. Cette idée permet encore une fois de développer une histoire sans conséquence à long termes, sauf celle d’arriver en filigrane à développer l’intrigue de cette fin de saison.

 

Tout le monde va en effet réalise que le Dean a été kidnappé par Chang. Mais comment faire pour le sauver, ce sera la question que l’on va se poser dans les trois derniers épisodes de la saison. Oui, saison puisque NBC vient de renouveler officiellement la série pour une quatrième saison. C’est beau non ? Ce n’est que 13 nouveaux épisodes, mais c’est déjà ça de pris. Bref, toute la partie chez le psy était assez marrante, notamment parce que l’on tente de prouver qu’Abed est complètement cinglé. Et tout le monde n’en pense pas moins. Le psy était évidemment un faux psy qui a tout fait pour que notre bande d’amis pense tour à tour qu’ils sont tous les uns comme les autres fous. Chaque scène de psychanalyse est fun, elle apporte un petit côté introspectif sur les personnages. Même si l’on sait que rien de tout ça n’aura de conséquence, Community s’autorise malgré tout de faire quelques critiques sur ses intrigues. Notamment le fait que notre groupe était au départ un groupe d’étude d’espagnol alors qu’aucun des personnages ne sait parler cette langue. Il se pose également des questions sur leur diplôme et sur le fait qu’il ne faudrait que deux ans normalement pour sortir avec de Greendale.

Aviary-google-com-Picture-1.png

Des petites choses comme ça amusantes qui tentent de nous embrouiller l’esprit quelques minutes. Même si je pense que cet épisode était décevant du point de vue de l’humour, les intrigues sont bonnes. C’est bien évidemment LE truc de Community. Ce n’est pas toujours tordant mais les trucs complètement loufoques moi je fonds. C’est clairement fait pour moi et je ne peux que valider. Annie m’a cependant beaucoup surprise avec ses quelques moments très drôles (notamment la scène où Abed la réveille le matin). Il y a aussi la narration que Abed fait du déjeuner de Pierce en prétendant qu’il écrivait un livre sur lui (si vous n’avez pas vu la référence à L’incroyable Destin d’Harold Crick, vous avez loupé un film), le Dean qui joue aux échecs pour déterminer les places de parking, ou encore le Dean en pompier femme qui a plus feu aux fesses qu’autre choses. Mais il y a quelques décevantes (la célébration du 10 000ème tirage de chasse d’eau, Chang qui se tase ses boulettes, ou encore le coup de respiration). Même si tout n’est pas parfait dans cet épisode, j’aurais potentiellement adoré que la série s’achève sur un twist pareil : Greendale est en fait un asile. Au fond, cela aurait pu être parfait pour une fin de série et parfait car on aurait tous été sur les fesses, tout en justifiant parfaitement le comportement des personnages.

 

Note : 9/10. En bref, un épisode qui parle de psychanalyse et qui est complètement cinglé de l’intérieur, c’est bien Community. Juste quelques couacs sur certaines blagues, mais le tout est parfaitement orchestré.

Commenter cet article

carine 06/06/2012 12:01


L'épisode "normal again" de la saison 6 de Buffy traitait du même sujet, Joss Whedon pensait même comme toi à en faire une fin de série, puis il a changé d'avis dieu merci! C'est tellement
frustrant pour les fans de se dire "quoi en fait l'univers Buffy n'existe pas???". Ce serait pareil pour community. j'ai adoré qu'on envisage la possibilité qu'effectivement Greendale est un
asyle, mais c'est tellement possible que ce serait décevant si c'était la fin de série. J'adore le côté improbable de la série, faudrait pas qu'elle devienne rationnelle.


Donc je préfère le fait que Chang ait embauché un faux psy pour leur faire croire qu'ils étaient à l'asyle, ca c'est assez tordu pour que j'adore!

Reaper 12/05/2012 13:39


Je n'arrête pas de me passer la scène de l'asile en boucle, sérieusement xD

Reaper 12/05/2012 13:38


La fin alternative que tu proposes sur l'asile a déjà été traitée par Buffy dans un épisode aussi, mais c'est vrai que ça aurait fait un bon cliff pour cet épisode de Community


 


Sinon, moi j'ai ri pour le 10 000ème tirage de chasse d'eau ^^