Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Community. Saison 4. Episode 8.

5 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Community

vlcsnap-2013-04-05-15h51m21s165.png

 

Community // Saison 4. Episode 8. Herstory of Dance.


Chaque semaine quand il y a un nouvel épisode de Community, je le lance en cliquant avec peur. Peur qu'il soit médiocre, comme les épisodes de cette saison 4 en général finalement. Et je trouve ça dommage finalement car je suis certain que Community pourrait faire encore tellement de belles et bonnes choses. L'évolution est toujours une bonne chose mais le changement, dans une série déjà très ancrée dans une certaine ligne de conduite, pas vraiment. Cela faisait 3 ans que l'on suivait les mêmes personnages dans leurs excentricités quotidiennes sauf que voilà, toutes les bonnes choses ont une fin et je crois que pour moi, je vais renier à tout jamais la saison 4 de Community. Elle n'a rien d'horrible mais elle n'est pas bonne. Je m'ennui là où l'an dernier je rigolais tellement et avait la pèche une fois l'épisode terminé. C'est à peine si maintenant je soupire pas, de désespoir. Ce nouvel épisode, mettant en scène les terribles bal, un classique des séries se déroulant à l'université ou au lycée, aurait pu être brillant. Et pourtant, c'est très laborieux.

Mon plus gros regret c'est Abed. Ce personnage pouvait avoir des épisodes grandioses et catastrophiques par le passé (on se souvient de son trip de réalisateur par exemple), mais jamais je ne m'étais autant ennuyé avec le personnage. Le seul bon moment que j'ai récupéré de l'épisode autour du personnage c'est celui où il parle de sa série fétiche qui a eu droit à un remake américain pas tip top. Sauf que Abed et Troy sont les seuls à regarder la vraie version originale pendant que les autres se content de la version américaine. Bref, c'était sympathique car cela m'a rappelé les bonnes idées du créateur de la série (dommage qu'ils aient oublié le running gag de Cougar Town cité une seule fois cette année). Par ailleurs, l'autre idée désastreuse de l'épisode c'était de démarrer sur le Dean. Ce personnage, qui était drôle dans ses happenings dans la saison précédente se retrouve maintenant à faire dans le too much et peu utile. La série veut tellement essorer ce personnage jusqu'à la moelle que les scénaristes l'ont rendu très énervant. Car personnellement, je commence déjà à saturer.
vlcsnap-2013-04-05-15h35m27s101.pngJ'en viens donc à ne plus aimer des choses que j'appréciais avant. Les interventions de Chang sont aussi désolantes, surtout quand l'on revient sur sa Changnesia. Un truc que j'aurais espéré ne jamais revoir. Et puis nous avons Britta qui, sans être drôle, était bien plus intéressante que le reste des personnages. Le défit qu'elle s'est lancé était assez bon mais pas suffisamment drôle. C'est tellement dommage car je suis certain qu'il y avait encore tellement de choses à faire autour de ce personnage avec cette intrigue. Je me demande parfois comment le créateur de la série voit sa série maintenant. Je l'imagine bien en train de se taillader les veines en se demandant ce qu'il a pu faire au bon Dieu pour que l'on détruise sa création de cette façon. La conclusion de l'épisode sur cette petite chanson de marionettes était aussi assez sympathique. Quelque chose que je garde en tête car en plus d'être original, Community ne l'avait jamais fait. Finalement, je suis encore déçu. Déçu par une comédie qui savait faire tellement de bonnes choses auparavant...

Note : 3/10. En bref, la série commence à devenir transparente. Dommage.

Commenter cet article

Vince R' 06/04/2013 02:38


Je viens a peine d'engloutir toutes les saisons de la série, et je n'ai pas vue de réelle différence entre la troisième et la quatrième. C'est vrai qu'il n'y a pas encore eus d'épisode décalé de
la trempe d'un Fistful of Paint, mais je pense que les scénaristes sont plutôt arrivé au terme d'un cycle (Les relations du groupe stagnait, la quatrième et théorique dernière année pointe le
bout de son nez, etc etc...) et que maintenant ils doivent s'appliquer a faire évoluer/redéfinir les personnages (la copine d'Abed, Le père et le frère de Jeff, Troy et Britta... etc etc). 


Je pense vraiment que même si il y a eus un changement de showrunner, la série a gardé son âme et que le classicisme des derniers épisodes est un mal nécéssaire pour pérénniser la série. Ca
aurait été facile de garder la même lancer que la saison 3 et de continuer des stand alone décalés, mais a terme ça aurait eus l'effet How I met your mother... On attend, on attend, c'est
toujours pareil, on décroche... =)