Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Community. Saison 5. Episode 6.

31 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Community

vlcsnap-2014-01-31-16h51m48s207.jpg

 

Community // Saison 5. Episode 6. Analysis of Cork-Based Networking.


Cet épisode de Community m’a donné une sensation étrange. Non pas qu’il était mauvais mais disons qu’il était très différent de ce que l’on nous a donné à voir depuis le début de la saison. Je suis bien content malgré tout que Community tente de plus ou moins revenir à quelque chose de plus classique. Après tout, cette série n’a pas besoin de nous faire que des épisodes concept pour réussir soit à nous toucher soit à nous faire rire. Elle a déjà prouvé par le passé qu’elle pouvait être réussie sans tous les artifices. Du coup, cet épisode se positionne plutôt bien dans cette catégorie. C’était un bon épisode dans son ensemble, et même un épisode drôle. C’est, à mon sens, aussi ce dont la série avait besoin. Après les épisodes sur les adieux faits à Pierce puis à Troy, il était temps que l’on revienne à quelque chose d’autre. Sans compter que dans tout ça il y avait tout de même Chang qui apprend à tout le monde une danse appelée Fat Dog et Garrett criant « It’s a bear dance ». C’était tellement étrange mais drôle ce moment. Il n’y a pas besoin d’en faire des tonnes pour faire rire le téléspectateur en somme.

Je suis cependant d’accord avec le fait qu’il faut apprécier Community pour pouvoir apprécier la substantifique moelle de cet épisode (et accessoirement de ceux que l’on peut voir habituellement). Il se rapproche énormément des personnages et c’est justement ce dont la série a également besoin, plutôt que de s’éparpiller dans des épisodes spéciaux (que j’adore soit-dit en passant). Bref, tout cela pour dire que finalement cette petite intrigue que l’épisode tente de développer était bourrée de bonnes choses. Et ce n’est pas seulement les apparitions de Nathan Fillion ou encore Kumail Nanjiani (Franklin & Bash) qui font le plus grand de l’épisode (notamment car il y a pas mal de bonnes choses ici et là qui font plus ou moins le charme de cette série). Le seul truc dont je suis déçu finalement c’est l’apparition de Paget Brewster (Criminal Minds) qui n’a pas eu la chance de faire grand chose alors qu’elle est plutôt bonne comédienne dans le registre comique (elle nous l’a déjà prouvé plusieurs fois au travers de diverses apparitions dont une dans Modern Family l’an dernier si mes souvenirs sont bons).
vlcsnap-2014-01-31-16h59m55s212.jpgL’histoire de Chang est certainement ce qui m’a le plus surpris. Généralement je ne suis pas un grand fan de Chang, voire pas du tout mais dans cet épisode étrangement cela fonctionne plutôt bien. Du coup, je me demande ce qui se passe avec Community. Il faut dire que l’an dernier, les showrunners avaient fait pas mal de très mauvaises choses avec Chang, finalement cette année est l’occasion pour la série d’aller ailleurs et de nous présenter de nouvelles choses. La série n’oublie pas non plus le gimmick du fanatique Abed pour des séries. Dommage que cela ne soit pas centré sur Cougar Town (ce gimmick que j’adore) ou encore sur cette version très Community-esque de Doctor Who. Cette fois c’est Abed qui porte un casque anti-bruit afin d’éviter que Britta lui spoile la suite de Bloodlines of Conquest, ce qui semble être une sorte de Game of Thrones version Community. Je me demande bien si Dan Harmon et ses équipes vont tenter un épisode inspirés de la série de HBO. Ce pourrait être pas mal vous ne pensez pas ? En tout cas, personnellement j’adorerais.

Note : 8/10. En bref, retour à quelque chose de plus classique pour Community.

Commenter cet article