Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Conspiracy 365. Saison 1. Episode 12. December.

11 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-12-11-15h29m31s163.png

 

Conspiracy 365 // Saison 1. Episode 12. December.
SERIES FINALE


Et voilà s'achève donc cette mini série adaptée des livres de Gabrielle Lord. L'idée de base, d'adapter en série ces douze romans en douze épisodes était culottée. Je n'aurais jamais cru que tout aller réellement rentrer dans un épisode par livre. Certes, beaucoup de choses ont du être coupées mais finalement je trouve que rien n'est réellement laissé au hasard. Les personnages ont tous une place de choix et globalement on peut se satisfaire de ce que Conspiracy 365 tente de nous offrir. Notamment vis à vis des scènes d'action qui restent globalement assez correctes encore une fois dans ce dernier épisode. J'ai une petite préférence pour la course poursuite dans la gare. S'il y a cependant une chose qui me déçoit c'est Samuel, le frère jumeau de Cal. Je n'aurais jamais pensé qu'il serait aussi inutile. Son introduction apportait quelque chose de surprenant à la série mais finalement tout tombe plus ou moins à plat. Sans être une révélation de l'année, Harrison Gilbertson a plutôt bien interprété son rôle de jeune ado complètement paumé. Peu crédible dans les scènes d'action et globalement quelques scènes touchantes, ce n'est pas un problème car il incarne un ado et ce n'est pas le genre de personnage qu'il fallait nuancer tout simplement.

"December" vient enfin à bout des Ormond Singularities. Si l'épisode précédent avait complètement oublié de faire avancer cette histoire, ce dernier fait tout avancer de manière rapide et précipité. Le but est clairement de trouver un moyen de ne pas nous ennuyer et de créer des tensions du début à la fin. Ce dont j'avais surtout peur c'est que les personnages secondaires n'aient pas droit à une conclusion logique. Notamment Emily Ormond que j'attendais au tournant. Elle reste pas mal en retrait finalement dans cet épisode et les tasses de thé de Rafe étaient plutôt inutiles dans le sens où cela n'a pas fait avancé l'histoire mais bel et bien le contraire : régresser. Sligo reste alors le grand méchant à défaut de retrouver Oriana de la Force (encore une des déceptions de cette fin de saison). La mort de Sligo, aussi ridicule soit-elle était amusante et permet aussi de clôturer un autre chapitre de la série. Tout s'enchaine donc assez facilement et la fluidité de l'épisode on la doit à un rythme soutenu. C'est finalement un reproche similaire que je pourrais faire à la série. Elle pourrait être tellement plus fun à suivre si elle n'était pas aussi précipité. On ne laisse donc pas le téléspectateur respirer.
vlcsnap-2012-12-11-14h52m35s17.pngL'enquête policière est elle aussi bâclée. Je suis déçu c'est certain, surtout quand j'enchaine les divers points de ma critique mais au fond je ne me suis pas ennuyé et c'est le principal. Pour en revenir à l'enquête policière, je trouve dommage que Dorian McGrath ne soit pas dans la conspiration. Cela aurait surement été plus intéressant mais le but n'est clairement pas là. Alors Conspiracy 365 continue de ramer encore et encore jusqu'à la fin, mélo mais efficace qui permet de fermer la série de façon logique et surtout classique. Au final, cette salve de douze épisodes était globalement assez correcte et surtout bien rythmée. Je n'ai pas perdu mon temps, sauf pour tenter de mettre la main sur les épisodes (et croyez moi, une série diffusée sur le câble australienne, ce n'est pas si facile que ça à retrouver, bien dommage d'ailleurs). J'espère que les australiens ou accessoirement les américains tenteront une aventure de conspiration. Ce genre de séries me manque terriblement à l'écran (même si Homeland tente de combler en partie mes attentes de ce point de vue là).

Note : 6/10. En bref, rythmé mais peut être un peu trop précipité.

Commenter cet article