Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Continuum. Saison 3. Episode 10. Revolutions per Minute.

5 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-06-05-18h03m20s210.jpg

 

Continuum // Saison 3. Episode 10. Revolutions per Minute.


Cet épisode change énormément la direction de la saison. La série va maintenant pouvoir se permettre de nous en dévoiler encore plus dans les trois derniers épisodes de la saison. En nous en révélant plus, notamment sur la personne qui a tué Kiera au début de la saison, permet de nous lancer sur de nouvelles pistes, sans compter que la fin de l’épisode se charge d’entretenir encore un peu plus le suspense. Continuum poursuit donc encore une fois sa petite stratégie afin de développer de nouvelles intrigues autour des personnages. Le tout fonctionne assez bien d’ailleurs, notamment quand on voit à quel point les scénaristes savent s’y prendre. Kiera va donc faire une découverte dans cet épisode qui pourrait changer le cours des choses pour elle. Surtout quand tout cela pourrait bien avoir un lien avec le John Doe. On sent que petit à petit Continuum cherche à faire en sorte que Kiera soit plus ou moins seule dans son aventure et qu’elle arrive au bout de la saison sans l’aide de personne mais surtout contre tout le monde. Notamment vis-à-vis de sa relation avec les Freelancers qui est plus ou moins l’un des grands attraits de la saison. C’est une relation que l’on sait ne pas être saine mais la série utilise justement ça pour donner l’occasion à Kiera de se rebeller petit à petit.

C’est un peu comme pour Alec qui, pour protéger son futur, va encore une fois franchir la ligne rouge. Afin de rencontrer son destin, il fait tout ce personnage. C’est pourtant étrange de le voir évoluer de la sorte alors que je n’aurais jamais cru voir le personnage aller dans cette direction par la suite. Surtout qu’il est en train de devenir tout ce qui faisait peur à Kiera. Je me demande si échanger ce Alec avec celui qui est retenu chez les Freelancers pourrait être la solution. Il y a peu de chance mais l’on ne sait jamais après tout. C’est en tout cas une option que Continuum doit considérer. Ce que j’ai cependant du mal à comprendre c’est ce que veut faire la série avec les images de la Kiera qui est morte. Après tout, il y a une vraie logique derrière (nous révéler quelque chose au téléspectateur) mais ce n’est pas suffisant. Ils auraient très bien pu aller beaucoup plus loin. Pour ce qui est de Liber8, je trouve que la série a réellement perdu le fil. Durant les deux premières saisons c’était l’entité la plus importante face à Kiera et Alec. Maintenant qu’il y a les Freelancers et accessoirement Alec qui est plus ou moins sur la mauvaise pente, forcément tout se déroule dans un sens qui écrase plus ou moins Liber8 par la même occasion.
vlcsnap-2014-06-05-17h53m09s245.jpgIl y a de la suite dans les idées dans cet épisode mais est-ce suffisant ? Je me le demande. J’aime beaucoup ce que fait cette saison de façon générale mais je pense qu’ils auraient pu intégrer un peu mieux l’entité terroriste de la série qui est plus ou moins sensée être la grande méchante de la série. C’est là que j’aimerais vraiment bien revoir Kellogg. Je préfère donc largement l’histoire autour de ce Jonh Doe. C’est tout de suite beaucoup plus intriguant et palpitant. Notamment car cela permet de mettre en scène notre très chère Kiera. Finalement, cet épisode de Continuum était plutôt solide dans son ensemble même s’il me fait regretter le fait que la série ne semble plus trop donner d’importance à Liber8 surtout qu’il y a un personnage que j’aime beaucoup dans cette organisation. Mais bon, je ne vais pas trop faire la fine bouche car cette saison 3 est une vraie réussite pour le moment qui fait petit à petit monter le suspense comme il se doit. Surtout quand il s’agit de se concentrer sur le personnage de Kiera, ses diverses relations (présentes ou passées). Rachel Nichols est vraiment un atout dans cette série et porte Continuum comme il se doit.

Note : 8/10. En bref, toujours aussi bien menée.

Commenter cet article