Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Continuum. Saison 3. Episode 8. So Do Our Minutes Hasten.

22 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-20-23h49m02s147.jpg

 

Continuum // Saison 3. Episode 8. So Do Our Minutes Hasten.


Après avoir redéfini plus ou moins le futur en y consacrant l’épisode précédent, celui-ci revient à une dynamique plus classique mais tout aussi efficace. Dès le début de l’épisode nous sommes plongés en 2077 avec Kiera et accessoirement un raid afin d’arrêter des rebelles. Tout cela permet déjà de placer le rythme de l’épisode dans une ambiance intéressante et intelligente même si le futur n’est clairement pas l’aspect le plus intéressant de l’épisode. Bien au contraire, c’est le présent qui est bien plus présent. Les scénaristes de Continuum font quelque chose d’assez surprenant avec le personnage de Kiera et la manière dont elle gère les intrigues. Au fond, cela pourrait être vu comme un épisode normal et classique de la série mais il n’en est rien. Celui-ci creuse encore une fois les relations et les personnages jusqu’à conclure l’épisode de façon suffisamment efficace pour que l’on ait envie de revenir pour le suivant. C’est comme ça depuis le début de la saison 3, une saison qui surpasse mes attentes et qui permet à Continuum d’être l’une des meilleures séries de SF actuellement diffusées. La place de Dillon est elle aussi assez sympathique. Cela permet de changer un peu la dynamique de la série qui aurait pu se rouiller avec Kiera et Carlos.

Mais ce n’est pas le but de la série. En effet, Continuum a des vues sur d’autres choses et cherche donc logiquement à creuser un peu plus les personnages et les intrigues de façon à ce que l’issue ne soit pas aussi facile que l’on ne pourrait le croire. Kiera sera confrontée à des vérités qu’elle n’aurait pas nécessairement aimé entendre et puis Julian va en profiter de son côté pour se mettre en avant. Julian est l’un des personnages oubliés de la saison. Il était l’un des atouts de la saison précédente et cette année il était étrangement remisé au second plan. Non pas que je trouve ça mauvais (dans le sens où Continuum a su très bien réorganiser son casting afin qu’il n’y ait pas d’impression de personnages oubliés) mais disons que j’aurais peut-être aimé qu’il soit utilisé plus tôt. Il faut dire que j’apprécie énormément Richard Harmon et que dans le rôle de Julian il est vraiment à sa place. On ne peut pas attendre mieux de sa part si ce n’est qu’il continue dans cette direction. Alec de son côté doit faire avec les pressions qu’il subit à cause de sa nouvelle place à Piron. Tout cela nous emmène aussi rapidement à Carlos et ce qu’il a lui aussi à nous dire. D’ailleurs, ce que j’aime bien chez Carlos c’est le fait qu’il soit quelqu’un d’intègre alors dès que l’on nous raconte quelque chose à son sujet, on ne s’y attend pas forcément.
vlcsnap-2014-05-20-23h47m40s85.jpgLa mécanique de Continuum ne parvient donc pas à s’user. On a l’impression d’apprendre de nouvelles choses sur les personnages et la mythologie de la série à chaque nouvel épisode. Cette semaine c’est à la fois pour Carlos ou encore pour Kiera. Il y a encore largement de quoi faire, notamment dans le futur où l’on a parfois l’impression que la série pourrait y faire vivre un spin off entier qui nous raconterait l’histoire de Kiera en 2077. Mais le téléspectateur que je suis attend aussi de la part de la série une issue pour la saison. Pour le moment j’ai énormément de mal à voir où celle-ci va bien pouvoir nous emmener. Bien évidemment que je ne vois pas ça comme une faiblesse mais disons que j’aime bien tout savoir parfois quand une série nous balance sur une piste, puis une autre. La dynamique de Continuum est donc huilée à souhait sans jamais nous ennuyer une seule seconde. Pour en revenir à Dillon, je me demande vraiment pourquoi la série ne le met pas plus souvent en avant. J’ai l’impression de ne presque jamais le voir dans la série alors qu’il est pourtant là dans la plupart des épisodes. C’est fou et c’est dommage. Par ailleurs, Alec de son côté est bien plus intéressant dans cet épisode qu’au début de la saison j’ai l’impression.

Note : 7/10. En bref, toujours du ton bon pour Continuum.

Commenter cet article