Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Continuum. Saison 3. Episodes 6 et 7.

6 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-05-22h09m32s0.jpg

 

Continuum // Saison 2. Episodes 6 et 7. Wasted Minute / Waning Minute.


Ces deux épisodes de Continuum savent très bien exploité la timeline de la série. A commencer par « Wasted Minute ». Cet épisode parvient plus ou moins à résoudre l’affaire des deux Alec dans la même timeline même si au fond je suis persuadé que ce n’est pas totalement le cas. De toute façon, on voit surtout à quel point Kiera est très heureuse d’avoir deux Alec à ses pieds. Avant ça, l’épisode ouvre en 2077 où nous sommes dans une sorte d’entrepôts avec des malades entreposés un peu de partout. Au milieu de ces gens nous avons Kiera, au trente-sixième dessous et voulant mettre fin à ses jours. Cette partie de l’épisode est curieuse et amène énormément de questions. Mais l’on ne peut pas dire à la série qu’elle n’est pas réussie pour créer la suspicion mais aussi le questionnement du téléspectateur. Dans le présent, Alec aide Kiera à trouver qui a tué son autre « elle » mais Alec a déjà prévu de quitter la ville avec… Emily. La relation entre Emily et Alec est assez mignonne. Je ne m’attendais pas du tout à ce que cela évolue dans ce sens là. Surtout qu’à la fin de l’épisode la pauvre Emily se retrouve seule et délaissée. Emily est plus ou moins un problème dans la série dans le sens où de toute façon les deux Alec ne sont pas sur la même longueur d’ondes de ce point de vue là.

Continuum cherche à nous offrir quelque chose d’assez efficace en créant de l’émotion. Car l’attachement est tout ce qui reste à Alec et Emily. Les deux ne peuvent plus vraiment être dans le feu de l’action comme durant la saison précédente. Mais c’est ce qui rend plus ou moins le tout bien plus intéressant à mon goût. En effet, je préfère largement les deux roucouler ensemble que de les voir dans le feu de l’action. Continuum n’est pas qu’une série de science fiction et d’action c’est aussi une série avec des sentiments et ces deux personnages font transpirer les bons sentiments à un niveau que la série n’avait pas atteint depuis un sacré bout de temps. Je crois que c’est depuis la mort d’Emily que je n’avais pas été aussi ému devant un épisode de la série. D’un point de vue de Liber8, encore une fois Continuum complexifie les choses et remue les personnages. Notamment avec Travis, Sonja et Lucas. Cette partie de l’épisode est un cas de la semaine un peu classique pour la série mais qui permet de mettre en scène la mythologie de la série. Surtout que la série vie les choses différemment de la saison précédente. C’est même ce que je trouve de plus intéressant finalement et d’ingénieux dans une série qui aurait très bien pu se perdre après ses deux solides premières saisons.
vlcsnap-2014-05-05-21h37m49s162.jpgToute cette histoire nous amène à la fin de l’épisode avec Catherine. Cette partie de l’épisode m’a beaucoup surpris dans le sens où je ne m’attendais pas nécessairement à ce que Kiera soit aussi en forme. La confrontation fonctionne et donne même rapidement envie de voir la suite. Le fait que Curtis soit celui qui a tué l’autre Kiera va permettre à cette dernière de penser que Catherine et les Freelancers sont contre elle. Ce que Kiera et nous pouvons comprendre c’est que Catherine ne savait pas du tout pour Curtis et que ce dernier travaillait pour son propre compte. Dans tout ça, je me demande bien ce que Continuum veut réellement faire. Les twists fonctionnent tellement bien que l’on a l’impression parfois que la série veut se faire mousser pour les surprises. Mais « Waning Minute » est là pour changer un peu la donne. La série choisie pour une fois de nous délivrer un épisode qui se déroule en 2077. Nous allons donc voir un peu plus de la vie de Kiera à cette époque là. L’ouverture de l’épisode reprend dans le présent là où l’on avait laissé Kiera chez les Freelancers et puis rapidement nous plongeons en 2077.

C’est une excellente chose que Continuum change de mécanique. On se retrouve donc avec des personnages amusants et des intrigues plutôt bien fichues. Mine de rien, je ne m’attendais pas du tout à voir autant de choses du futur. Notamment quand elle pourchassait Jawarski et comment elle a réussi à le capturer (sauf que forcément, tout cela n’est qu’un prémisse de ce que l’épisode voulait nous raconte). Rapidement, Jawarski va réussir à s’en sortir. Mais Continuum est perspicace et sait très bien comment nous plonger dans le futur avec beaucoup d’efficacité. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde devant cet épisode. Cela aurait pu être le cas, notamment car le futur n’a jamais été ce que Continuum considère de plus intéressant (la faute à la place du futur dans la série qui n’est qu’une motivation pour Kiera et les Freelancers afin de rétablir le cour des choses). Mais cet épisode creuse donc la personnalité de Kiera  sans compter que nous avons également d’autres personnages sur le devant de la scène. Que cela soit The Gleaners ou encore Kagame. D’ailleurs, ce dernier est un personnage important dans la mythologie de la série alors j’étais très heureux de le revoir.
vlcsnap-2014-05-05-22h02m20s26.jpgAu fond, cet épisode veut faire une sorte de bilan du futur et de la place de chacun. Même Alec a sa petite place toute trouvée dans cet épisode du futur. Comme quoi, tout fonctionne très bien car la fluidité est étonnante et rivalise même avec ce que l’on peut voir dans le présent. Le futur prouve qu’il est tout aussi intéressant mais que cet épisode est aussi nécessaire à la bonne compréhension de la série dans son intégralité.

Note : 7/10. En bref, deux solides épisodes fonctionnant dans deux univers différents, le présent pour l’un et le futur pour l’autre.

Commenter cet article