Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Copper. Saison 1. Episode 3. In the Hands of...

6 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-06-22h30m31s13.png

 

Copper // Saison 1. Episode 3. In the Hands of an Angry God.


Cette semaine, Copper choisie quelque chose de plus intelligible comme thème. Après avoir jouer sur la violence, elle s'intéresse cette fois au racisme. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'à cette époque décrite dans Copper, le racisme était très présent. Les choses commencent un peu à se poser dans ce nouvel épisode. On voit que le monde assez noir que la série s'était créé durant les deux premiers épisodes laisse maintenant place à plus de réflexion. Ce n'est pas une mauvaise chose, je prend ça comme une expérience intéressante. A Five Points, des tensions commencent à se faire ressentir alors que le corps d'un irlandais est retrouvé pendu et battu. Forcément, il en fallait peu pour que notre très cher Corcoran s'occupe de cette toute nouvelle affaire. Même si l'épisode adopte un angle assez facile, finalement, j'ai trouvé que c'était bien plus intéressant que les deux premiers épisodes. On ressent un peu plus ce que l'on pouvait voir dans Gangs of New York (le seul film qui se rapproche de l'époque décrite dans Copper).

Corcoran est quelqu'un de perspicace. Tout le monde va se mettre à douter d'un pasteur noir, alors que Corcoran pense qu'au contraire, cela pourrait bien être l'oeuvre de quelqu'un d'autre. Passons donc sur les essais classique de la série policière. L'époque est propice à faire pas mal de choses mais j'aurais eu envie que l'on aille un peu plus loin. Malheureusement, Copper reste assez en surface. Ce que j'apprécie cependant c'est que l'on nous plonge assez bien dans l'univers même de ce New York d'époque. On nous offre donc un aperçu assez réaliste de cette ville même si les grosses ficelles de la partie policière ne permettent pas vraiment de s'absoudre de ce côté très procédurier. Corcoran va obtenir l'aide du médecin Matthew Freeman afin d'analyser toutes les pièces du dossier. Ce qui me permet un peu de revenir à Sherlock Holmes. Ce duo permet réellement de retrouver le personnage de Conan Doyle et son coéquipier Watson.
vlcsnap-2012-09-06-22h30m35s54.pngOutre quelques ressemblances, Copper tente donc d'être une série qui va plus loin que le simple drama policier. C'est louable mais pas forcément très bon non plus. J'attends peut être un peu trop de la série. Malgré cela, j'apprécie tout particulièrement l'attention qui est porté aux détails des décors. C'est surement cela qui me permet d'apprécier un peu plus cette série et de lui trouver des qualités. De même que le personnage de Corcoran qui est à mon sens plutôt bon. Notamment grâce à Tom Weston Jones (MI-5) que je découvre ici. Mais Copper va aussi devoir faire un travail de fond et aller un peu plus loin que le bout de son nez. Cet épisode aborde un sujet brulant et passionnant mais beaucoup trop en surface. On ne reflète pas réellement ce que pensait la population de cette révolte, et également du racisme ambiant. Tout du moins, on ne le ressent pas suffisamment.

Note : 5.5/10. En bref, correct mais pas assez réflexif.

Commenter cet article